Le Canada a poursuivi sa préparation pour la Coupe du monde 2022 de la FIFA avec une victoire de 2-0 dans un match amical contre le Qatar vendredi à Vienne. Voici ce que nous en avons retenu.

Pas la meilleure opposition

À la tête d’un groupe qui était réuni pour la première fois en trois mois, le sélectionneur John Herdman avait dit entretenir des attentes réalistes pour lancer ce court stage européen. En clair, Herdman ne prévoyait pas un grand début de match de ses hommes, mais souhaitait les voir retrouver leurs automatismes après une vingtaine de minutes. L’entraîneur avait peut-être placé la barre un peu trop basse. Après seulement 13 minutes, sa troupe s’était donnée une avance de deux buts grâce à des réussites de Cyle Larin et Jonathan David. Elle n’a jamais vraiment été inquiétée par la suite.

Canada 2 - Qatar 0

Il s’agissait d’un premier test fort attendu à l’extérieur de la CONCACAF pour la formation canadienne, qui était impatiente de se mesurer à une autre forme d’opposition que celle qui a obstrué son parcours lors du processus de qualification. Le Qatar, une jeune équipe modelée depuis des années spécifiquement pour cette Coupe du monde, ne s’est toutefois pas révélé être un grand adversaire. Le Canada ne lui a concédé que deux tirs cadrés et a contrôlé plus de 60% de la possession.

Un défi plus corsé pointe à l’horizon alors que le Canada affrontera l’Uruguay mardi.

Larin rassure

On se demandait ce que Cyle Larin aurait dans les jambes pour cette dernière fenêtre internationale avant le début des choses sérieuses en novembre. L’attaquant n’avait été titularisé que dans un seul match en Jupiler Pro League depuis son transfert du club turque Besiktas au Club Brugge. Sa nouvelle équipe l’avait carrément laissé sur le banc pour ses deux matchs en Ligue des champions au début du mois.

ContentId(3.1412139):Soccer : Jonathan David double l'avance de l'unifolié
bellmedia_rds.AxisVideo

Le meilleur buteur de l’histoire de la sélection canadienne n’a joué que pendant 45 minutes vendredi, mais ce fut suffisant pour dissiper les doutes. Dès la quatrième minute, il a mis la tête sur un centre de Sam Adekugbe pour inscrire son 25e but pour son pays. Larin a fini sa soirée avec deux tirs cadrés et n’a pas ménagé les efforts pour participer à la récupération du ballon plus bas sur le terrain. Une performance rassurante pour l’Ontarien de 27 ans.

Piette répond en patron

Une autre grosse question qui circulait avant la rencontre : comment Herdman réagirait-il aux absences des vétérans Atiba Hutchinson et Jonathan Osorio, tous les deux restés à la maison en raison de blessures, au milieu de terrain? La réponse est finalement venue des pieds de Samuel Piette. Installé devant la défense aux côtés de Stephen Eustaquio, le capitaine du CF Montréal a été la fiabilité incarnée à son poste de prédilection. Sa solidité derrière lui a permis de récupérer plusieurs ballons égarés tout en laissant son partenaire aller s’exprimer un peu plus haut. On l’a vu effectuer de belles courses vers son filet pour venir prêter main forte à son gardien ou donner une option à ses défenseurs pour nettoyer la surface. Sa distribution de balle a aussi mené à quelques bonnes menaces près du gardien qatari.

Relégué à un rôle secondaire durant la dernière phase de qualification, Piette a fait la démonstration qu’il pouvait encore être une solution de qualité dans l’arsenal de Herdman.

Eustaquio, pour sa part, a quitté après avoir offert 74 minutes de grande qualité, laissant les miettes à Mark-Anthony Kaye.

Koné se fait voir

Piette a été remplacé après une heure de jeu par son coéquipier montréalais Ismaël Koné. En moins de dix minutes, la jeune pépite de 20 ans avait déjà été au cœur de trois séquences dangereuses près du filet adverse.

ContentId(3.1412138):Soccer : Cyle Larin ouvre la marque pour le Canada
bellmedia_rds.AxisVideo

À la 63e minute, Koné a trouvé Adekugbe dans l’axe. Ce dernier a aussitôt enchaîné vers Richie Laryea, qui a été incapable de conclure sur courte distance. À la 66e minute, il a hérité d’une balle dans les six mètres, mais l’a perdu avec une passe imprécise vers le point de penalty. À la 68e minute, la recrue du CFM a trouvé Iké Ugbo à l’orée de la surface, mais le tir de loin de ce dernier n’a pas touché la cible.

Koné a réussi tout ça avec une aisance un peu déboussolante. Il est difficile de croire qu’il n’a pas gagné de points dans le calepin de Herdman en vue des décisions finales qui précéderont le départ pour Doha.

En bref

-Herdman n’a pas du tout touché à sa ligne arrière, composée de gauche à droite de Kamal Miller, Steven Vitoria et Alistair Johnston, sur la durée du match. Le trio a été béton. Miller a décoché le centre qui a été à l’origine du but de David à la 13e minute. Il a aussi frappé la barre transversale en fin de partie. Alistair Johnston a été désigné comme le joueur par excellence du match par le diffuseur OneSoccer.

-Junior Hoilett est le seul autre joueur canadien à avoir disputé 90 minutes. D’abord titularisé comme latéral droit, l’ailier de formation a migré vers l'avant dans une position plus naturelle lorsque Laryea a pris la relève de Larin au début de la deuxième demie.

-Des cinq invités appartenant au CF Montréal, Joel Waterman est le seul à n’avoir pas vu d’action. Le défenseur demeure donc en quête de ses premières minutes en équipe nationale.

-Alphonso Davies a semblé se blesser à la jambe gauche avant de quitter le match vers la 60e minute. Des témoins sur place ont toutefois rapporté l'avoir vu dans de bonnes dispositions sur le banc et on ne s'attend pas à de mauvaises nouvelles imminentes dans son cas.

-Tajon Buchanan n'était pas en uniforme, mais Herdman a confirmé qu'il obtiendra du temps de jeu contre l'Uruguay.