La FIFA manque de courage selon Pascale St-Onge

Un brassard « One Love ». Un brassard « One Love ». - Getty