Des larmes de joie, des chants, des pétards, des gens qui s'enlacent spontanément: la Croatie s'est enflammée, mercredi soir, après sa victoire contre l'Angleterre (2-1 a.p.), synonyme de toute première qualification pour la finale d'un Mondial de football.

« C'est tellement beau! C'est le miracle de tous les miracles! La Croatie est en finale de la Coupe du monde », s'est écrié le commentateur de la télévision d'Etat, Drago Cosic, à la fin du match.

Des milliers de supporters, réunis sur la place centrale de la capitale Zagreb, ont suivi la rencontre sur écran géant sans être découragés par la pluie, qui tombait par intermittence.

Pour ce match si particulier, des spectacles, des séances de cinéma et des concerts avaient été annulés. Certains magasins avaient même fermé plus tôt, histoire de permettre à leur employés de suivre la rencontre.

Et c'est l'avant-centre Mario Mandzukic qui, en marquant en prolongation, a délivré les Vatreni (les Flamboyants) et les a inscrits dans l'histoire du football de ce pays de 4,1 millions d'habitants.

« Nous n'allons pas nous arrêter maintenant », a déclaré le sélectionneur croate, Zlatko Dalic, à la fin du match.

Luka Modric et ses coéquipiers ont d'ores et déjà effacé des tablettes la performance de leurs illustres prédécesseurs du Mondial-1998, qui avaient décroché la troisième place face aux Pays-Bas après s'être inclinés contre la France en demi-finales.

Croatie 2 - Angleterre 1 (Prol.)