SAINT-PÉTERSBOURG, Russie - L'Espagne paraît bien lors d'un tournoi majeur où un joueur de Barcelone, créatif et techniquement doué, en mène large en milieu de terrain. Ça vous semble familier?

À seulement 18 ans, Pedri Gonzalez est déjà apparemment indispensable pour l'équipe nationale.

Il a reçu les clés d'un milieu de terrain qui était autrefois le domaine de deux grands de l'ère moderne, Xavi Hernandez et Andres Iniesta.

Les comparaisons sont inévitables et deviendront plus fréquentes si l'Espagne triomphe à l'Euro. Xavi et Iniesta ont aidé à savourer cette gloire en 2008 et 2012, au milieu d'un âge d'or du soccer espagnol.

La Suisse doit en être consciente en vue du premier quart de finale de l'Euro 2020 à Saint-Pétersbourg, vendredi.

Pedri joue dans son premier tournoi majeur - il n'a fait ses débuts internationaux qu'en mars.

Il est à égalité à la première place pour le plus d'occasions créées (10) et a plus de passes dans la moitié adverse (233) que tout autre joueur.

Plus jeune Espagnol à disputer l'Euro, Pedri est le plus jeune joueur de l'histoire à avoir participé à un match à élimination directe au tournoii - à 18 ans et 215 jours - cela contre la Croatie, en huitièmes de finale.

« Pedri est un joueur unique », a déclaré le sélectionneur espagnol Luis Enrique.

La technique, la vision et la capacité de Pedri à manoeuvrer et à trouver des coéquipiers avec ses passes astucieuses sont étonnantes, vu son âge.

Il vient de terminer sa première année à Barcelone, qu'il a rejoint depuis Las Palmas à l'intersaison, et a déjà disputé 60 matchs pour son club et son pays cette saison.

Il a également été choisi pour jouer pour l'Espagne aux JO de Tokyo.

La Suisse, de son côté, fait face à la tâche difficile d'éviter une sorte de creux des émotions, après la grande victoire contre les Français, lors de penalties.

« Personne n'oubliera ce match, a dit le milieu de terrain Remo Freuler. On ne peut nous enlever cette nuit magique. »

La Suisse est en quarts de finale d'une grande compétition pour la première fois depuis la Coupe du monde de 1954.

Le capitaine suisse Granit Xhaka ne jouera pas, suspendu. On pense qu'il sera remplacé par Denis Zakaria, un milieu de terrain défensif.

« L'important sera que tous en donnent un peu plus, a dit l'entraîneur Vladimir Petkovic. Il ne s'agit pas que de remplacer Xhaka. Il faut faire le nécessaire pour remporter le match. »

« Je suis convaincu que nous avons plusieurs autres leaders et qu'ils se feront entendre. »