Passer au contenu principal

RÉSULTATS

Manchester City en champion, United en enfer

Publié
Mise à jour

LONDRES, Royaume-Uni - Secoué comme rarement, Manchester City a eu une réaction de champion chez West Ham 3-1 pour conserver son élan en tête de la Premier League, samedi, bien loin des tourments du voisin et rival Manchester United, battu 3-1 à domicile par Brighton.

Menés à partir de la 36e minute, les Citizens ont renversé West Ham grâce au premier but en Premier League de l'ancien Rennais Jérémy Doku (46e), inscrit après 42 secondes en seconde période, et des réalisations de Bernardo Silva (76e) et Erling Haaland (86e).

À Londres, les champions d'Europe et d'Angleterre (15 points) ont empilé une cinquième victoire en cinq matches pour maintenir à distance Tottenham (2e, 13 pts) et Liverpool (3e, 13 pts), renversants contre Sheffield (2-1) et Wolverhampton (3-1) respectivement.

Mais les hommes de Pep Guardiola ont souffert, pourtant, à cause du but précoce de James Ward-Prowse (36e) et des multiples parades d'Alphonse Areola.

Pour les Citizens, il ne fallait pas se rater car les poursuivants poussent fort, derrière.

Tottenham, une fin de folie

Tottenham a écrit un scénario de folie contre le promu Sheffield (2-1), qu'il a renversé dans le temps additionnel grâce à Richarlison, en petite forme ces dernières semaines mais devenu le sauveur des Spurs avec un but (90e+8) et une passe décisive pour Dejan Kulusevski (90e+10).

Mené après sept minutes, Liverpool a également réussi à faire respecter son rang, sur le tard, à Wolverhampton (3-1) où son capitaine Virgil van Dijk était suspendu et son buteur vedette, Mohamed Salah, encore dans tous les bons coups.

L'Égyptien, imperméable à l'offensive saoudienne cet été pour le recruter, a délivré deux passes décisives pour Cody Gakpo (55e), Andy Robertson (85e), et était tout proche d'en offrir une troisième sur le tir de Harvey Elliott, dévié par Hugo Bueno dans son propre but (90e+1).

« Renverser les matches, ça aide dans une saison, mais on ne peut pas se reposer là-dessus, on ne peut pas », a insisté l'entraîneur Jürgen Klopp au micro de la BBC.

Dans un autre match disputé samedi, Aston Villa (8e, 7 pts) a aussi réalisé une fin de match parfaite face à Crystal Palace (3-1), marquant le premier de ses trois buts à la 87e minute.

« Être plus déterminés »

Le promu Luton, lanterne rouge, n'a toujours pas réussi à inscrire son premier point dans l'élite. Fulham et Carlos Vinicius (65e, 1-0) l'en ont empêché.

Parler de crise pour le Petit poucet de Premier League serait probablement un abus, mais cela sied parfaitement à la situation de Manchester United, très affaibli à quatre jours d'une entame corsée en Ligue des champions, mercredi, chez le Bayern Munich.

Le club patauge dans des remous extra-sportifs (Antony et Jadon Sancho écartés, processus de vente du club sans lisibilité...) et s'enfonce encore dans le ventre mou du championnat, à la treizième place, après sa défaite contre Brighton, déjà la troisième en cinq journées.

Certes, le pedigree du visiteur invite à la nuance, les « Seagulls » de Brighton (4es) étant désormais habitués à voler dans les hautes sphères de la Premier League. Mais cela n'allégera pas la pression autour d'Erik ten Hag.

« Nous ne pouvons blâmer personne d'autre (que nous), on doit faire mieux et être plus déterminés, plus résilients », a reconnu le Néerlandais auprès de BBC Sport.

Dans le dernier match de la journée, Newcastle a mis un terme à sa série noire de trois défaites d'affilée contre Brentford (1-0). Les Magpies, onzièmes, abordent un peu plus sereinement leurs retrouvailles avec la Ligue des champions, mardi contre l'AC Milan.