Passer au contenu principal

RÉSULTATS

Mené 2-0 à la 80e minute, le Barça fait de la magie et s'empare de la tête du classement

Publié
Mise à jour

Calendrier | Classement | Statistiques

BARCELONE, Espagne – Mené 2-0 à la 80e minute, le FC Barcelone a renversé le Celta Vigo à domicile samedi pour la 6e journée de Liga grâce à un but tardif de João Cancelo et un doublé de Lewandowski, pour prendre la tête du championnat.

« On y a cru jusqu'au bout. (...) C'est une remontada spectaculaire, pleine de volonté et d'envie », a estimé l'entraîneur catalan Xavi Hernandez sur Movistar+. « Quand on ne joue pas bien, il faut réussir à se dépasser et à gagner. »

En attendant le derby madrilène de dimanche entre le Real Madrid et l'Atlético, le Barça chipe la première place à son voisin catalan de Gérone, vainqueur 5-3 plus tôt contre Majorque et met la pression sur le Real.

En pleine confiance après deux victoires convaincantes 5-0 contre le Betis Séville en championnat et Anvers en Ligue des Champions, le Barça voulait poursuivre sur sa lancée mais a vite été ramené sur terre par le Celta Vigo, qui a longtemps cru réaliser le coup parfait.

La première alerte sur le but catalan est venue de Iago Aspas, dont la tentative de lob du gauche sur Ter Stegen a été détournée de justesse par le portier allemand au-dessus de sa barre (18e).

Sur le corner qui a suivi, la défense barcelonaise a eu du mal à ressortir le ballon, et s'est mal replacée, offrant l'opportunité aux Galiciens d'ouvrir le score.

Déjà parti en contre, João Cancelo a abandonné son couloir droit et Jules Koundé, un peu en retard, a été trop court pour couper la course de De la Torre, l'Américain servant Strand Larsen, qui a ajusté Ter Stegen du plat du pied droit (19e, 1-0).

Scenario piège

Ce but a réveillé les hommes de Xavi, qui ont tenté de mettre du rythme dans leurs attaques placées. Au terme d'une première action collective, João Félix a frappé en force sans parvenir à trouver le cadre (23e).

Mais les Catalans ont buté sur les deux lignes compactes du Celta, qui ont totalement empêché les combinaisons de passes barcelonaises à l'intérieur.

Sans un sauvetage d'Oriol Romeu, qui s'est jeté dans la surface devant De la Torre, les Galiciens auraient même pu enfoncer un peu plus leurs adversaires (28e).

À l'image de Félix (28e) et Alonso (30e), les hommes de Xavi ont manqué de précision et leurs mouvements étaient trop prévisibles pour tromper la défense adverse, vigilante. Le latéral espagnol a tout de même offert au Barça un premier tir cadré à la 38e minute, sa tête étant captée sans problème par Villar.

Mais c'est bien le Celta qui a failli faire le bris, de la Torre ratant le cadre après un sauvetage de Ter Stegen sur une tête de Larsen (41e). Méconnaissables, les Barcelonais sont rentrés aux vestiaires sous les sifflets du Stade olympique. Ils ont en plus de cela perdu leur milieu de terrain Frenkie De Jong, remplacé par Gavi après s'être blessé à la cheville droite, et qui devrait être éloigné des terrains pendant plusieurs semaines.

Pour réagir, Xavi, a effectué deux autres changements, Ronald Araujo et Lamine Yamal remplaçant Oriol Romeu et Marcos Alonso.

Lewandowski frappe encore

Ferran Torres, transparent jusqu'ici, a eu deux occasions d'égaliser, mais a manqué de réalisme (64e, 67e). Et alors qu'ils poussaient pour revenir, les Blaugrana se sont découvert et ont offert une nouvelle possibilité aux Galiciens de faire le bris en contre. Iago Aspas a lancé Douvikas, qui n'a pas laissé passer cette nouvelle chance, remportant son face à face avec Ter Stegen d'un tir croisé du gauche (76e, 2-0).

Piqués dans leur orgueil, les Catalans ont enfin trouvé la faille, João Félix réussissant à trouver Lewandowski d'un ballon piqué, le Polonais devançant la sortie de Villar pour mieux le lober et relancer le Barça (81e, 2-1)

Lewandowski, encore lui, a égalisé d'un plat du pied droit sur un centre en retrait de Cancelo (86e, 2-2), avant que le Portugais ne fasse exploser le Stade olympique de Montjuic en coupant un centre parfait de Gavi au premier poteau pour offrir la victoire à son nouveau club (89e, 3-2).

Meneur provisoire grâce à ce sixième succès consécutif toutes compétitions confondues, le Barça se déplace à Majorque dès mardi pour garder ce rythme de champion.

Dans l'autre match de la soirée, Valence a concédé le nul 2-2 sur la pelouse d'Almeria et reste cinquième.