Le Canada part favori contre l'Allemagne mais ne doit pas se laisser piéger

Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov - Getty