Comme début à la Coupe Rogers, on ne pouvait pas demander mieux pour Félix Auger-Aliassime alors qu'il dispose du français Lucas Pouille, 18e mondial. Je dois vous avouer que je suis grandement impressionnée par la performance de l'adolescent qui fêtera ses 18 ans mercredi. Même date d'anniversaire que Roger Federer et même professionnalisme aujourd'hui face à Pouille.

Fascinant de réaliser aussi que Félix est passé de la parole aux actes. Avant le match il nous confiait qu'il voulait absolument être l'agresseur en premier pour imposer son jeu. Facile à dire, mais difficile à faire lorsque devant se dresse un joueur qui compte 5 titres sur le grand circuit et qui faisait partie du top 10 en mars de cette année.

Ce qui aide grandement Félix c'est qu'il commence le match avec confiance et que les sensations au service sont extraordinaires. Je le sens dégagé et en contrôle de ses émotions ce qui est, vous le savez bien, le nerf de la guerre. Le premier set est rempli de petits revirements. Aliassime brise en premier, mais enchaîne mal et offre 3 balles de bris de suite à Pouille. Plutôt que de se frustrer, le québécois va au boulot avec brio pour renverser la vapeur et conserver son avance.

Tout au cours du set, ce scénario se répète et chaque fois Aliassime répond présent. Même lorsqu'il est brisé en servant pour la première manche, il fait jouer Pouille sur sa partie au service et réussit à le faire craquer. Félix est supérieur au service, en coups droits et il se bat mieux que le français.

D'ailleurs, bien conscient qu'il faut garder un haut niveau pour empêcher un joueur de ce calibre de retrouver sa voie, Félix continue de bouger comme un félin et de placer l'adversaire sous pression. Dès qu'il a le bris en poche pour mener 6-4, 3-1, la bataille est dans la poche alors que Pouille qui connaît des moments difficiles depuis avril, se décourage devant la constance et l'excellence de notre jeune. C'est pour dire jusqu'à quel point Auger Aliassime est solide comme le roc et prouve qu'il a bel et bien la maturité que ça prend pour bien se débrouiller sur ce grand circuit.

Au prochain tour, il affrontera Daniil Medvedev qui est issu des qualifications et vient de livrer une belle bataille pour disposer de Jack Sock. Je suis certaine que Félix saura mettre une tonne de pression sur le coup droit du russe qui a tendance à être parfois sur le courant alternatif.

Eugenie Bouchard baisse pavillon dès le 1er tour à Montréal

Pour sa part, Eugenie Bouchard part mal son match alors qu'elle se procure tout de même un point de partie à 40-30 au service. Cela l'aurait aidé à briser la glace et mieux se sentir sur ce central tout acquis à sa cause. Malheureusement elle met un temps fou à s'ajuster alors qu'elle tire de l'arrière 5-0. Après la visite de son coach qui l'exhorte à retrouver sa hargne et son goût de la bataille, elle se replace et tente une remontée. Cela lui permet au moins de mieux partir le deuxième set qu'elle mène 3-0.

Bouchard joue alors du tennis d'attaque de très grande qualité. Cependant des ampoules au pied lui coupent l'herbe sous le pied. Alors qu'elle reçoit des soins, Mertens fait venir son coach qui la relance, lui fait réaliser qu'elle s'est sortie de son plan de match. Il lui demande de reprendre le contrôle des points, de servir au corps et de retrouver une attitude plus sereine vis-à-vis de la foule qui supporte grandement Genie. Mertens remportera 5 parties de suite pour finalement sceller le match de façon convaincante. Dommage qu'encore une fois une blessure vienne court-circuiter le bel élan de la Québécoise au deuxième set.

Que dire maintenant de Denis Shapovalov qui empêche littéralement Jeremy Chardy de s'exprimer en coup droit en l'attaquant sans cesse au premier set que notre flamboyant blondinet remporte 6-1. la deuxième manche est moins à sens unique même si encore une fois très tôt Denis se donne une avance d'un bris. La différence c'est que Chardy s'offrira quatre balles de bris au deuxième set sans être en mesure d'en profiter.

Aussi extraordinaire que cela puisse paraître, quatre Canadiens seront à l'oeuvre demain à Toronto. Pas mal du tout...

Brillante performance de Françoise Abanda qui accède au 2e tour!
Denis Shapovalov est au 2e tour à Toronto!
« Je veux tirer le positif d'avoir tenu tête à une top-15 mondiale »
Une autre élimination hâtive à la Coupe Rogers pour Bouchard
Entrée en scène d'Abanda à la Coupe Rogers