Caroline Wozniacki, ex-no 1 mondiale, a terminé sa carrière sur une défaite de 7-5, 3-6, 7-5 au troisième tour des Internationaux d'Australie face à la Tunisienne Ons Jabeur (78e).

Quelques instants plus tard, Serena Williams s'avouait également vaincue contre Qiang Wang, 6-4, 6-7 (2), 7-5.

« Ce que j'ai réussi sur les courts a été incroyable (...) Le soutien de mon père qui m'a coaché toutes ces années... Voilà, ce sont des souvenirs qui ne me quitteront jamais. Je pleure, mais je suis heureuse », a-t-elle déclaré avant de quitter le Margaret Court Arena pour la dernière fois.

La Danoise (36e), en pleurs après son élimination, avait annoncé le 6 décembre que ce tournoi, qu'elle a remporté en 2018, serait son tout dernier.

« Je suis professionnelle depuis l'âge de 15 ans et au cours de cette période j'ai vécu un extraordinaire premier chapitre de ma vie », avait-elle expliqué en annonçant en décembre sa décision d'arrêter le tennis.

Elle avait fait savoir en octobre 2018 qu'elle souffait de polyarthrite rhumatoïde, une maladie inflammatoire qui s'attaque aux articulations.

« Ces derniers mois j'ai réalisé qu'il y avait beaucoup plus de choses que je voudrais faire en dehors du tennis. Épouser David (Lee, l'ancien joueur de basket en NBA, ndlr) en était une et fonder une famille également, tout en continuant de voyager autour du monde pour sensibiliser les gens à la polyarthrite rhumatoïde », avait-elle ajouté, en précisant que sa décision d'arrêter le tennis professionnel « n'avait rien à voir avec (sa) santé ».

Wozniacki, un temps fiancée au golfeur Rory McIlroy, a été no 1 mondiale durant 71 semaines entre octobre 2010 (elle avait 20 ans) et février 2018 après son titre à Melbourne à l'âge de 28 ans.

Au total, elle a remporté 30 titres dont un en Grand Chelem (Australie-2018) et les Masters de fin d'année à Singapour (2017) et a joué 25 finales dont deux au US Open (2009, 2014).

La quête de Serena Williams s'arrête tôt

Serena Williams, 9e mondiale en quête d'un 24e titre record en Grand Chelem, a été éliminée dès le troisième tour par la Chinoise Qiang Wang (29e).

Serena s'incline au 3e tour

L'Américaine de 38 ans, titrée sept fois à Melbourne, a commis trop de fautes directes (56, contre 20 à Wang) face à une adversaire très solide. Elle l'avait pourtant balayée 6-1, 6-0 en 44 minutes lors de leur dernière rencontre, en quarts de finale du dernier US Open.

« Mon équipe a toujours cru que je pouvais le faire. Après ma défaite au US Open, j’ai travaillé dur sur et en dehors du court et c'était vraiment du bon travail », a déclaré la Chinoise, qui va maintenant affronter la tombeuse de Wozniacki.

« Au deuxième set j'ai perdu ma lucidité, mais je suis restée calme, mon esprit m'a dit de rester concentrée », a-t-elle ajouté, après avoir conclu sur sa troisième balle de match, sur le service adverse.

La cadette des soeurs Williams n'avait plus été éliminée si tôt à Melbourne depuis 2006. Elle n'avait pas joué le tournoi en 2011 et 2018.

Son plus mauvais résultat en Grand Chelem remontait à son élimination au troisième tour à Roland-Garros 2019.

Barty avance devant son public

Auparavant, la no 1 mondiale Ashleigh Barty a décroché le premier billet pour les 8es de finale en battant presque sans trembler la Kazakhe Elena Rybakina (26e) 6-3, 6-2.

Barty expéditive face à Rybakina

« Il fallait être présente tout le temps. C'est certainement mon meilleur match de l'été (australien) », a estimé l'Australienne de 23 ans qui affrontera, pour une place en quarts, l'Américaine Alison Riske (19e).

Depuis début janvier, Barty a perdu au premier tour à Brisbane avant de remporter le titre à Adelaide.

Elle avait atteint les quarts de finale l'an dernier à Melbourne, son meilleur résultat en Grand Chelem jusque-là, avant de décrocher le titre à Roland-Garros début juin et de devenir no 1 mondiale deux semaines plus tard.

Devant son public, Barty a eu du mal à se mettre en route et a cédé son service dès le premier jeu de la rencontre, mettant en confiance son adversaire.

Mais celle-ci n'a pas tenu longtemps : à 1-2,  Barty s'est remise dans le sens de la marche pour reprendre le bris et enchaîner quatre jeux victorieux qui lui ont donné l'avantage 5-2. Elle a eu une balle de set sur le jeu de service de Rybakina, mais n'a bouclé l'a première manche que quelques points plus tard, sur son service.

La seconde manche a été à sens unique.

Par ailleurs, la Grecque Maria Sakkari a gagné 6-4 et 6-4 contre Madison Keys, 10e tête de série.