samedi, 26 nov. 2011. 14:00

En l'espace d'une semaine, les amateurs ont et auront l'occasion de voir à l'œuvre deux des plus intéressants boxeurs de la nouvelle génération : Julio Cesar Chavez fils et Saul « Canelo » Alvarez.

Ces deux athlètes sont extrêmement populaires chez eux au Mexique et ils ont rapidement été adoptés par le réseau de télévision américain HBO. L'histoire ne dit pas si Chavez et Alvarez resteront champions longtemps, mais il est déjà acquis qu'ils connaîtront des carrières extrêmement lucratives.

Il faut savoir que les réseaux de télévision ne veulent plus supporter les pugilistes talentueux, mais peu spectaculaires à la Chad Dawson. Les dirigeants de HBO et Showtime recherchent tous un pugiliste courageux à la Arturo Gatti, car c'est ce que les amateurs veulent. Chavez et Alvarez possèdent cette qualité et sont en plus beaucoup plus disciplinés!

Comme la boxe est le sport national du Mexique, le bassin d'athlètes potentiels est quasiment inépuisable. Les amateurs aiment leurs boxeurs et n'hésitent pas à les élever au rang de vedette.

Ce n'est pas un hasard s'il y a de plus en plus de boxeurs latins au petit écran, les partisans latino-américains sont les meilleurs consommateurs aux États-Unis. Et ce n'est également pas pour rien si Top Rank et Golden Boy Promotions en représentent plusieurs.

Plus près de nous, le nom de David Lemieux est souvent associé à ceux de Chavez et Alvarez. Puisqu'ils évoluent pratiquement dans la même catégorie de poids, il n'est pas impossible que les trois croisent le fer à un moment ou à un autre. Et ce ne serait pas pour seulement un combat. Ces trois boxeurs n'atteindront peut-être jamais la notoriété d'Oscar De La Hoya ou de Floyd Mayweather, mais ils possèdent toutes les habiletés requises.

David poursuit sa préparation en vue de son combat du 10 décembre contre Joachim Alcine et son nouvel entraîneur Marc Ramsay est plus que satisfait. David a récemment passé des examens physiques et il a impressionné tout le monde. Il a atteint les niveaux d'Antonin Décarie, un très grand champion de ces tests.

Son dernier adversaire, Marco Antonio Rubio, a récemment confié à Kevin Bizier pendant le camp d'entraînement de Miguel Cotto que David lui avait fracturé l'avant-bras pendant le duel éliminatoire qu'ils ont disputé au mois d'avril dernier. Rubio a même dit à la blague qu'il n'osait pas imaginer ce qu'il aurait eu à endurer si ces puissantes frappes l'avaient atteint au visage.

Dan pourrait surprendre bien des gens

Lors du premier combat entre Jo Jo Dan et Selcuk Aydin, Dan n'avait eu que quatre semaines de préparation. Il ne savait pas vraiment dans quoi il se lançait et n'avait certainement pas le niveau de confiance qu'il a en ce moment.

Pour la revanche qui sera présentée samedi, les chances de Dan sont plus que bonnes. Cette fois, il a eu deux mois pour se préparer et pourra également compter sur la présence de Lucian Bute et Stéphan Larouche. Le boxeur roumain s'est très bien remis de sa défaite par décision partagée contre Aydin en juin 2010, tandis que ce dernier n'a pas autant progressé.

Lorsque ton promoteur accepte des step aside d'une valeur de 25 000 $ pour éviter un combat de championnat, cela donne l'indication qu'il n'a pas confiance en toi. Même si le combat est encore présenté en Turquie, je mettrais un petit deux sur Dan.

Malheureusement, même si Dan s'empare de la ceinture d'argent du WBC en l'emportant samedi, il n'est pas assuré qu'il obtiendra un combat de championnat face à Floyd Mayweather. C'est qu'avec le WBC, il n'y a jamais rien de clair.

Cet organisme favorise les boxeurs populaires comme Chavez et Alvarez. Un gars comme Rubio, qui était devenu aspirant obligatoire à la suite de sa victoire contre David, attend encore son combat de championnat. Si David avait gagné, ce combat aurait été tenu depuis longtemps en raison de la pression qu'auraient exercée les réseaux de télé. Cela ne signifie pas que Dan n'aurait pas sa chance, mais il n'est certainement pas le genre d'adversaire que recherchent Mayweather et le WBC.

Contrairement à ce que tous les journalistes pensent, Mayweather ne laissera pas aller sa ceinture pour obtenir un combat lucratif. Demandez à Sergio Martinez comment il se sent depuis que le WBC l'a nommé champion émérite. L'organisme l'a obligé à abandonner son titre, car HBO ne voulait rien savoir de son aspirant obligatoire et il est furieux depuis ce temps. Il ne se passe pas une journée sans que Martinez lance des flèches à Chavez, Top Rank et le WBC!

Tous les boxeurs sont pareils, ils veulent détenir l'une des six ceintures majeures (WBA, WBC, IBF, WBO, The Ring et même IBO). Les frères Klitschko sont l'exemple le plus probant.

*Propos recueillis par Francis Paquin