vendredi, 16 déc. 2011. 14:49

Jeudi, lors de son congrès à Las Vegas, le WBC a commandé un combat éliminatoire chez les mi-lourds entre Jean Pascal et Ismayl Sillakh.

Dans un premier temps, rappelons qu'un combat éliminatoire est fait pour un boxeur qui n'a pas la notoriété ou la capacité de se battre en championnat du monde. Ce n'est actuellement pas le cas avec Jean. Nous avons présentement des discussions qui permettraient à Jean de se battre pour un titre, sans qu'il ne soit obligé de passer par un combat éliminatoire.

Bref, si l'affrontement entre Pascal et Sillakh se matérialise, c'est que nous aurons épuisé toutes nos options et qu'on aura réalisé que Jean ne pourra se battre en championnat du monde sans ce combat. Disons que c'est très prématuré pour le moment.

En toute honnêteté, nous avions eu des discussions avec le clan Sillakh au sujet du combat retour de Jean. Cependant, les gens de HBO nous ont indiqué que Sillakh n'était présentement pas un boxeur à leur niveau. Si HBO avait accepté, nous l'aurions fait tout de suite.

Dans l'immédiat, il est important pour Sillakh de dénicher une victoire contre un boxeur qui a une bonne notoriété avant qu'on puisse considérer l'affronter. Nous avons expliqué la situation à son promoteur et il l'a bien comprise. À ses huit derniers combats, Jean a affronté des boxeurs dans le top 10 des classements mondiaux ou tout simplement des champions du monde. De son côté, Sillakh n'a jamais fait face à un adversaire du top 20.

De toute façon, le combat obligatoire dans cette division est la reprise entre Bernard Hopkins et Chad Dawson. Le gagnant de ce duel aurait ensuite la possibilité de se battre pour une défense optionnelle. C'est donc dire que le gagnant du combat éliminatoire ne pourrait affronter le champion avant un an.

Pour un, Dawson a signifié qu'il voulait se battre avec Pascal. S'il bat Hopkins, je suis convaincu que cet affrontement se fera dans les mois suivant un éventuel triomphe. Il nous faut donc trouver la bonne façon de garder Jean actif et de le préparer en conséquence.

Hopkins-Dawson : pas encore fait

Même si le WBC a ordonné un deuxième combat entre Bernard Hopkins et Chad Dawson, il n'est pas assuré que ce deuxième duel ait lieu. Dans le libellé de la proposition, on dit que les deux boxeurs doivent s'affronter à moins que les deux parties conviennent d'une entente à l'amiable qui permettrait à Hopkins de procéder à une défense optionnelle.

Je ne peux pas dévoiler trop de détails, mais des discussions ont déjà été entamées entre le clan Dawson, Hopkins… et le nôtre. Donc, s'il y a une entente à l'amiable, ça impliquerait Jean Pascal.

Bref, d'ici un mois, il y aura beaucoup de choses qui vont se passer dans cette division, choses qui auront une influence importante sur Jean Pascal.

Adoption des reprises vidéo?

Toujours lors de son congrès, le WBC a adopté le souhait de faire appel à la reprise vidéo lors de ses combats. Cependant, il faut bien préciser ici qu'on ne parle que de recommandations, car ce sont les Commissions athlétiques - ou la RACJ au Québec (Régie des alcools, des courses et des jeux) - qui sont responsables des combats dans chaque territoire.

Comment pourrait se dérouler ce système? Comme au hockey, il y aurait un juge vidéo qui regarderait certaines situations, à la demande de l'arbitre seulement. Cette demande pourrait avoir lieu en tout temps, selon l'allure du combat. Par exemple, si l'arbitre pense qu'il y a eu une coupure sur un coup de tête, mais que la reprise démontre que la coupure a été provoquée par un coup de poing, le juge pourrait alors faire part de la situation à l'arbitre pendant le duel.

Évidemment, il reste à mettre en application la procédure, mais je crois qu'il faut éventuellement en arriver là.

Au Québec, je suis convaincu qu'on aurait le support de la RACJ pour procéder. Nous avons une Régie très proactive et Michel Hamelin (directeur des sports) est un gars qui regarde vers l'avenir et qui a comme intérêt le meilleur fonctionnement possible du sport.

Dévoilement de la carte des juges pendant le combat

Le WBC est également revenu sur le règlement précédemment adopté au sujet du dévoilement public de la carte des juges au terme des quatrième et huitième rounds. Cette règle n'a jamais obtenu l'accord des Commissions athlétiques et de la RACJ.

Le WBC a donc ajouté un amendement à cette règle, précisant qu'aux endroits où on ne veut pas dévoiler la carte des juges au grand public, les résultats pourraient être transmis aux hommes de coin seulement.

Je suis en faveur de cette règle et je crois que ce serait un gros avantage pour la boxe en général. Dans tous les sports, on connaît le pointage au fur et à mesure que l'affrontement se déroule. C'est même le cas en boxe amateur. Je suis convaincu que ça permettrait aux meilleurs boxeurs et aux meilleurs hommes de coin d'avoir une influence et de s'adapter de façon à aller chercher la victoire.

De gros tests pour Bizier et Lemieux

C'est toute une fin de semaine qui attend les amateurs de boxe du Québec. Samedi, au Colisée Pepsi, nous présenterons notre deuxième gala en autant de semaines alors que Keven Bizier et Antonin Décarie seront en action.

Pour un, Décarie sera opposé à Victor Lupo. Selon les informations que j'ai obtenues, Lupo est en grande forme, lui qui a battu Junior Witter à son dernier combat, au mois de février.

Pour ce qui est de Décarie, il a boxé une seule fois jusqu'à présent en 2011, mais nous avons un programme bien établi pour lui en 2012. Il ne doit toutefois pas s'accrocher les pieds et il doit démontrer qu'il possède le talent nécessaire pour passer à l'autre niveau. Pour ce faire, il devra dominer Lupo.

On peut comparer les deux combats de ce week-end (Décarie-Lupo et Bizier Tyner) aux deux du week-end dernier (Alcine-Lemieux et Stevenson-Pryor). On parle de combats très significatifs pour la suite de la carrière des deux boxeurs.

On peut également faire un bon parallèle entre Bizier et Lemieux, puisque leurs adversaires sont deux vétérans de qualité.

Bizier n'a disputé qu'un combat de huit rounds en carrière, alors que Lanardo Tyner a disputé 14 combats qui ont nécessité au moins huit rounds. La fiche combinée des adversaires qui ont battu Tyner est de 100 victoires contre 3 revers. Il n'a également jamais perdu par K.-O. De son côté, Bizier a remporté huit de ses neuf derniers combats par knock-out.

Avec la défaite de Lemieux la semaine dernière, nous devons avouer que nous sommes un peu plus concernés par la prestation de Bizier contre Tyner.

Andre Ward part favori

C'est finalement ce samedi que l'on connaîtra le gagnant du Super Six, alors que la finale oppose Andre Ward à Carl Froch.

Même si le tournoi a pris deux ans à être complété, je crois que c'est la meilleure chose que le réseau Showtime a faite depuis qu'il avait soutiré Mike Tyson à HBO, il y a environ une vingtaine d'années.

Malgré les retards et les désistements de certains boxeurs, le tournoi a donné beaucoup de publicité au réseau américain. Ce désir de vouloir rivaliser nez à nez avec HBO est parti avec ce tournoi du Super Six.

Je suis content aussi de voir que la finale oppose deux des boxeurs originaux de la compétition. Ward a eu un parcours un peu plus facile que Froch. Ce dernier a eu des difficultés contre Andre Dirrell, a perdu un combat serré contre Mikkel Kessler, a bien maîtrisé Arthur Abraham avant de l'emporter de justesse contre Glen Johnson.

Comme la majorité des experts, je m'attends à ce que Ward l'emporte, mais dans un combat quand même assez serré.

Qui sera l'aspirant obligatoire à Bute?

Il y a un autre combat qui attirera mon attention ce week-end et c'est celui entre Librado Andrade et Donovan George. Le gagnant de ce combat deviendra l'aspirant obligatoire à la couronne de Lucian Bute.

Andrade a perdu une décision majoritaire contre Aaron Pryor en mai dernier, mais j'ai parlé aux gens de Golden Boys et ils m'ont dit que leur poulain a connu un très bon camp d'entraînement.

Andrade possède aussi beaucoup plus d'expérience que George et je crois donc qu'il sortira vainqueur.

Propos recueillis par Patrick Roy