lundi, 8 déc. 2008. 13:00

Les gouverneurs de la Ligue nationale de hockey se rencontrent lundi dans le sud de la Floride et si le paysage est sublime, ce n'est pas du tout le cas pour la situation économique de quelques équipes, particulièrement celles de Phoenix et Tampa Bay.

Dans le cas des Coyotes, le dossier est d'ailleurs à l'ordre du jour du bureau des gouverneurs, alors qu'ils vont annoncer des pertes de 35 millions de dollars pour cette année. Ces sommes sont très importantes et les propriétaires en ont assez. C'est pourquoi le nom de Jim Balsillie refait surface. L'actionnaire majoritaire de «Research in motion» serait prêt à acheter la formation, mais à une seule condition. C'est qu'elle déménage vers Hamilton et ce en compagnie de Wayne Gretzky qui se retrouverait derrière le banc de la formation de Hamilton. Ce serait un scénario incroyable.

À un certain moment, le commissaire de la LNH, Gary Bettman, n'aura pas le choix et devra céder sous la pression. Il n'est pas un grand "fan" de Jim Balsillie, mais c'est la seule personne présentement qui est prête à racheter une franchise qui connaît des difficultés. Comme disent les anglais, money talks.

Tampa est aussi dans l'eau chaude

L'autre formation qui serait dans l'eau chaude serait le Lightning. Selon plusieurs sources, la situation financière de Owen Koules et Len Barrie est difficile présentement, à un point tel qu'ils sont à la recherche de nouveaux capitaux. Si de nouveaux investisseurs n'injectent pas de l'argent sous peu, des rumeurs circulent à l'effet qu'ils seraient forcés de remettre les clés à l'ancien propriétaire William Davidson dès le mois de janvier.

Déjà les premiers pas ont été faits alors qu'un membre de la famille Steinbrenner (Yankees) a assisté à un match de hockey dans la loge des propriétaires la semaine dernière. Les Steinbrenner sont très impliqués dans la région de Tampa depuis des années maintenant.

Autre information qui circule présentement dans la LNH, les propriétaires du Lightning auraient été forcés de faire un emprunt d'urgence pour verser le dernier chèque de paye aux joueurs. Cette information n'a pas été divulguée aux membres de l'équipe. Reste qu'elle est très probable vue la crise économique qui frappe la Floride. N'oubliez pas non plus que William Davidson est celui qui a prêté l'argent à Koules et Barrie pour qu'ils achètent son équipe. Un scénario d'Hollywood, mais qui tourne au cauchemar présentement.

C'est pour cette raison que Radim Vrbata (contrat de 9 millions pour 3 ans) devrait quitter la formation cette semaine et retourner en République tchèque pour y terminer la saison. Le Lightning va ainsi pouvoir respirer un peu plus financièrement puisque Vrbata ne sera plus payé par la formation de Tampa.