dimanche, 1 févr. 2009. 14:00

On craignait en septembre que la saison du centenaire allait déranger la concentration des joueurs du Canadien.

Et bien malgré un nombre important d'activités et de cérémonies, aucun joueur ne peut affirmer avoir été distrait en raison du centième anniversaire du Tricolore. Au contraire, les dirigeants du Canadien ont fait un travail exceptionnel pour qu'il n'y ait pas de distraction.

Par contre, qu'on le veuille ou non, il y a deux éléments qui dérangent les joueurs du tricolore présentement, même si ça demeure du domaine privé pour certains. Les contrats (surtout ceux des joueurs autonomes sans compensation le premier juillet 2009) et la date limite de transaction qui approche à grand pas.

Il n'y a pas un joueur chez le Canadien qui est à la recherche d'un nouveau contrat qui connaît une saison exceptionnelle si on oublie Robert Lang.

À l'attaque, Saku Koivu, Alex Tanguay et Alex Kovalev sont tous dans le même bateau, ce qui va d'ailleurs compliquer la tâche de Bob Gainey. Qui garder et à quel prix ?

À la ligne bleue, Mike Komisarek va faire exploser la banque en touchant plus de six millions par saison, selon quelques collègues pour qui j'ai un grand respect.

Mais avec l'économie qui baisse et les limites offensives de Komisarek, je ne suis pas convaincu qu'une équipe sera en mesure de lui verser autant d'argent. Je lui souhaite, mais il faut aussi être responsable maintenant dans la LNH.

Il y a aussi d'autres joueurs comme Tom Kostopoulos, Steve Bégin, Francis Bouillon, Patrice Brisebois et Mathieu Dandenault qui se posent beaucoup de questions sur leur avenir. Seront-ils forcés de déménager leurs familles respectives vers une autre ville eux qui souhaiteraient au plus haut point demeurer dans l'uniforme bleu-blanc-rouge. Des questions très importantes qui font en sorte qu'ils tentent justement parfois d'en faire trop sur la glace pour demeurer ici. L'incertitude amène beaucoup de distractions chez un athlète, peu importe les montants d'argent qu'il reçoit. Mais qu'il le veuille ou non, Bob Gainey a toujours agi de la même façon et les négociations de contrat ont lieu après la saison. Ça reste son droit. Mais l'impact n'est pas celui qu'il souhaite, particulièrement cette saison parce que trop de joueurs devront négocier un contrat cet été.

Date limite des transactions

Dans un peu plus d'un mois, soit le 4 mars, on aura droit à la date limite des transactions. Et bien les prochaines semaines vont justement amener son lot de distractions.

Bob Gainey a toujours dit qu'il voulait un défenseur, tandis que des pourparlers ont aussi eu lieu avec la direction du Lightning pour mettre la main sur Vincent Lecavalier.

Bien des joueurs seront nerveux et pas seulement à Montréal, ce qui va au moins mettre tout le monde sur le même pied d'égalité.

Reste que certains seront plus nerveux que d'autres, surtout si les propriétaires du Lightning changent leur fusil d'épaule d'ici un mois. Ce serait très surprenant, mais quand même possible. Personne ne sait clairement présentement ce qui va se passer dans le dossier de l'athlète de l'Ile-Bizard. Mais on ne sait jamais, ce dossier pourrait évoluer sans qu'on s'y attende.

Céline Dion

J'ai été invité au spectacle de Céline Dion à Fort Lauderdale vendredi grâce au chef d'orchestre de Céline, Mégo et de sa conjointe Manouk.

J'ai donc vécu comment se prépare les artistes avant leur show. Dire que ça ressemble à ce qui se passe dans un vestiaire de hockey serait mentir. Mais les musiciens ont quand même le regard des joueurs. Ils sont concentrés et "stressés" aussi avant le grand saut.

Que dire de plus sur Céline Dion alors que tout a été dit. Une très grande chanteuse et diva, mais je n'avais jamais réalisé jusqu'à quel point elle est généreuse avec son public et même très drôle. C'est fou.

En plus de voir que la grande majorité des musiciens et des techniciens viennent du Québec a de quoi nous rendre fiers. Mille fois bravo.