vendredi, 18 avr. 2008. 19:20

On a beaucoup parlé de la séquence extraordinaire qui a permis aux Capitals de coiffer les Hurricanes au premier rang de la division sud-est et ainsi participer aux séries éliminatoires. Pendant ce temps, on a oublié de regarder ce qui se passait du côté de Philadelphie, où les Flyers ont récolté quinze points lors des neuf derniers matchs du calendrier régulier.

Au cours de cette période, les Flyers ont notamment battu les Devils, les Penguins et les Rangers à deux reprises. Alors est-ce vraiment une surprise de voir Philadelphie à une victoire seulement de la deuxième ronde?

Mais si les Flyers se retrouvent dans le siège du conducteur, c'est aussi parce que depuis le début de la série contre les Capitals, ils ont été en mesure de limiter les dégâts quand Alexander Ovechkin se retrouvait sur la glace.

"Les trios de Carter et de Richards ont été tout simplement excellents contre Ovechkin, explique le gardien Martin Biron de sa chambre d'hôtel à Washington. Nos défenseurs Kimmo Timonen et Braydon Coburn sautent sur la glace quand Ovechkin embarque et ils lui laissent très peu de marge de manoeuvre. Timonen est un vétéran qui n'est peut-être pas flamboyant mais en séries, son expérience et ses qualités ressortent drôlement. Dans ce genre de match où tous les jeux peuvent faire la différence, Timonen frustre constamment Ovechkin."

"On sent qu'on se retrouve en commande, mais nos deux matchs à Philadelphie auraient pu tourner à l'avantage des Caps. On s'attendait à une longue série et on se prépare à jouer notre meilleure partie de la série samedi soir. Il y a énormément d'intensité sur la patinoire et ça donne un excellent spectacle. De notre côté, il faut toujours être prêt car on sait que l'allure d'un match peut rapidement changer avec une équipe comme les Caps," de poursuivre le gardien québécois.

Une semaine de fou

Comme s'il n'avait pas assez de surveiller Ovechkin et ses acolytes, Martin Biron a passé quelques heures à l'hôpital cette semaine. Mais pour les bonnes raisons. Après avoir blanchi les Capitals dimanche à Washington pour égaler la série à 1-1, lundi matin Martin et son épouse Anne-Marie se sont rendus à l'hôpital et quelques heures plus tard, la jeune femme donnait naissance au troisième enfant du couple, une petite fille qui se nomme Emily. Elle vient rejoindre Grace qui a célébré son deuxième anniversaire la semaine dernière et Jacob qui aura bientôt quatre ans.

Les grands-parents Biron ont profité de la venue de la cigogne pour aller visiter leur fils à Philadelphie et ils ne sont pas repartis pour Québec les mains vides. "Mes parents ont acheté une bonne dizaine de drapeaux des Flyers pour distribuer à la famille et aux amis de la Vieille Capitale! Paraît qu'il y a des drapeaux du Canadien partout et on se prépare...on ne sait jamais!", de dire Biron en riant.

En fait, dans quelques heures, on saura peut-être officiellement si la deuxième ronde opposera Montréal à Philadelphie? Si vous croisez une voiture avec un fanion orange près du Centre Bell la semaine prochaine, restez poli s'il vous plaît, il s'agira sans doute de la famille Biron et on vous jure que c'est du bon monde.