lundi, 7 janv. 2013. 16:22

Les dirigeants du Canadien ont tenu un point de presse pour s'excuser auprès des partisans de ce long lock-out, mais aussi pour lancer cette courte saison qui s'annonce excitante.

Parmi les déclarations de Geoff Molson, Marc Bergevin et Michel Therrien, on a entendu une petite surprise dans le sens que Petteri Nokelainen est blessé au dos et il ne pourra pas participer au camp d'entraînement écourté. Dans un tel contexte, ça risque d'être difficile pour lui de reprendre une place sur un des quatre trios.

De plus, on a pu percevoir que Bergevin est très enthousiaste à l'idée de donner une chance à l'espoir Alex Galchenyuk de se faire valoir. Sans être dominant, ce dernier a été très bon au Championnat mondial junior ce qui laisse présager de belles choses.

On a également senti que l'entraîneur est excité et prêt en vue d'un camp d'entraînement réduit. Bien sûr, il est à la merci de la condition physique de ses joueurs qui devaient eux aussi se préparer de leur côté. De plus, il n'est pas à l'abri des blessures comme la petite qui ennuie Tomas Plekanec, mais ce n'est rien de majeur comme obstacle.

Pour revenir à la situation de Galchenyuk, on sait qu'il joue à l'occasion à la position d'ailier à Sarnia au niveau junior, mais sa position naturelle demeure celle de centre. Je pense qu'il est un véritable diamant, mais je ne vois pas comment il pourrait jouer au centre sur les deux premiers trios.

S'il accepte de jouer à l'aile et que ça fonctionne bien avec des compagnons de la LNH, je serais d'accord de le voir avec le Canadien. Il faut quand même demeurer patient avec lui surtout qu'il a manqué une saison, il ne faut pas le brûler! Ça donnerait quoi de le monter dans la LNH sans l'envoyer régulièrement sur la patinoire.

L'autre point positif dans son cas, c'est le travail de Therrien avec les jeunes joueurs et je songe particulièrement au développement de Jordan Staal. Il le voulait avec lui et il ne lui a pas fait perdre son temps à Pittsburgh. Chose certaine, je ne verrais aucune utilité à Galchenyuk sur un quatrième trio.

Subban doit comprendre la situation

À propos de P.K. Subban, la philosophie du Canadien demeure d'octroyer un deuxième court contrat - souvent de deux saisons - avant de délier les cordons de la bourse et un contrat d'envergure à l'image de Max Pacioretty et Carey Price. Je ne vois pas pourquoi Subban refuserait d'emprunter le même chemin.

C'est évident que ce dossier doit être réglé avant le camp d'entraînement parce que les distractions sont déjà assez nombreuses et ils n'ont pas besoin de celle-ci.

Oui, le Canadien a besoin de Subban, mais il n'est pas indispensable pour autant. Le prochain contrat qu'il obtiendra fera ensuite le pont pour son véritable contrat de premier plan.

Subban a l'avantage de savoir que le Canadien ne peut pas trop se passer de lui. Ceci dit, si Andrei Markov est en pleine forme, Subban redeviendra le deuxième défenseur du Tricolore avec un rôle légèrement moins important ce qui est tout à fait correct.

Il y a quand même une certaine logique à respecter quand on gravit les échelons dans la LNH et un contrat à court terme autour de 2,5 millions par saison est acceptable.

Bien sûr, le Canadien est pris avec des contrats à long terme au moins pour cette année avant de pouvoir procéder à deux rachats pour corriger des erreurs. Je pense qu'ils seront capables de régler cette situation parce qu'ils désirent le garder et ça reste à lui de comprendre la situation.

Therrien saura doser l'assimilation de son système

Je ne suis pas inquiet pour Michel Therrien même s'il devra implanter son nouveau système de jeu. Il possède assez d'expérience pour l'intégrer graduellement afin que ça fonctionne. Michel veut avant tout que son équipe soit intense, agressive et résistante face aux coups des adversaires.

Ensuite, il bâtira son système avec une grande implication en zone défensive.

De plus, il a répété que le rendement déterminera le temps d'utilisation. Michel est un homme entier et il ne dirigera pas une équipe grandement améliorée, mais elle est plus coriace, robuste et agressive ce qui s'avère un pas vers l'avant.

Bien sûr, il faut toujours éviter les blessures parce que le Canadien a dû se débrouiller sans Markov et Brian Gionta pendant de longues périodes durant la dernière saison. Ça demeure deux éléments clés et ça ne pardonnerait pas dans une saison si brève.

J'ai l'impression que l'ajout de joueurs de caractère à la Brandon Prust, Colby Armstrong et Francis Bouillon devient un atout dans le cadre d'une saison réduite car ils seront en mesure de procurer de l'énergie dès l'amorce du calendrier régulier.

Le point d'interrogation en attaque demeure Rene Bourque. On ignore s'il pourra accomplir le boulot sur le deuxième trio. Si ce n'est pas le cas, on devra utiliser des solutions de rechange à court terme comme Travis Moen ou Prust. Ils peuvent dépanner dans ce poste et Therrien le sait très bien.

Il faudra aussi voir la production du premier trio parce que les équipes seront prêtes à surveiller David Desharnais, Erik Cole et Max Pacioretty. Ils devront trouver des façons de s'imposer et ça prouve que cette saison renferme plusieurs impondérables et ce, pour toutes les équipes.

*Propos recueillis par Éric Leblanc