RDS.ca vendredi, 13 mars 2009. 15:08

Les Voltigeurs de Drummondville ont remporté leur premier championnat de la saison régulière de l'histoire de l'organisation grâce à un triomphe de 7 à 2 face aux Saguenéens de Chicoutimi.

Cette victoire permet aux Voltigeurs de compter 110 points ce qui les assure du premier rang au classement général et de la conquête du trophée Jean-Rougeau. Cet exploit est encore plus spécial pour les Voltigeurs puisqu'ils ont terminé au dernier rang de la LHJMQ la saison dernière avec une pauvre récolte de 33 points.

Depuis leur première saison en 1982, les Voltigeurs n'avaient jamais terminé au premier rang du classement général.

En plus de cette réussite collective, les deux attaquants des Voltigeurs Yannick Riendeau et Dany Massé dominent les pointeurs du circuit. Riendeau a récolté 58 buts et 66 mentions d'aide pour 124 points tandis que Massé présente une fiche de 43 buts et 64 passes (107 points).

Les Sags ont inscrit le premier but de cette partie vendredi, mais les Voltigeurs ont créé l'égalité avant la fin du premier tiers. Drummondville s'est sauvé avec la victoire en enfilant quatre buts durant la période médiane et deux autres filets au dernier tiers.

Riendeau a amassé un but et deux passes dans cette victoire. Marc-Olivier Vachon, Mike Hoffman, Gabriel Dumont (deux fois), Philippe Bergeron et Maxime Frenette ont déjoué le gardien Sean Coulton pendant le match. Les Voltigeurs ont bombardé le filet des Saguenéens avec 45 lancers.

Dominic Jalbert et Jacob Lagacé ont compté les deux buts des Saguenéens face à Marco Cousineau. Ce dernier a fait face à un lancer de punition en première période et il a fermé la porte à Nicolas Deschamps.

Shawinigan frappe un mur, le gardien Marc-Antoine Gélinas

Malgré une nette dominatione, les Cataractes de Shawinigan ont perdu leur avant-dernier match de la saison au compte de 3 à 2 face aux Olympiques de Gatineau.

Malgré ce revers, les Cataractes sont assurés de garder terminer la saison au deuxième rang du classement général en raison de la défaite des Remparts de Québec face à l'Océanic de Rimouski.

Les Cataractes ont bombardé le filet de Marc-Antoine Gélinas de 40 lancers, mais Simon Lacroix et Matthew Pistilli ont été les seuls à le déjouer.

L'attaquant des Olympiques Alain Goulet a réussi ses 45e et 46e buts de la saison. L'autre but des Olympiques appartient à Tye McGinn. Gatineau a enfilé trois buts sur seulement 16 lancers au but. Le gardien Timo Pielmeier subit donc le revers.

Riopel poursuit son excellent travail

Le gardien des Wildcats de Moncton Nicola Riopel peut encore devenir le premier gardien de l'histoire de la LHJMQ à compléter une saison régulière avec une moyenne inférieure à 2,00 puisque son équipe a vaincu le Titan de l'Acadie-Bathurst au compte de 4 à 1.

Avec cette victoire, les Wildcats de Moncton sont couronnés champions de la division Atlantique et ils atteignent le plateau des 100 points.

Riopel a fait face à 18 lancers durant cette rencontre et il a cédé à une seule occasion face à Artem Demkov. Au terme de ce match, Riopel présente une moyenne de 2,01 et les Wildcats terminent leur saison dimanche face aux Screaming Eagles du Cap-Breton.

Les Wildcats ont largement dominé cette partie avec 40 lancers sur le filet de Frédéric Piché. Matt Eagles a mené l'attaque avec deux buts tandis que Pierre-Marc Lessard a récolté trois mentions d'aide. Randy Cameron et Simon Jodoin ont compté les autres buts des Wildcats.

Moncton a pris les devants 2 à 0 dès le premier tiers. Le Titan a ensuite réduit l'écart avec le but de Temkov, mais les Wildcats ont ajouté deux buts lors de la dernière période.

Un départ canon et c'en était fait des Remparts

On s'attendait à un duel enlevant entre les Remparts et l'Océanic, mais en bout de ligne, Rimouski s'est sauvé assez facilement avec une victoire de 5-3.

Disons simplement que l'Océanic n'a laissé aucune chance à la troupe à Patrick Roy, inscrivant pas moins de quatre buts au premier vingt, dont deux sont venus de la part du bâton de Luca Cunti. Après vingt minutes de jeu, Rimouski avait une avance confortable de 4-0.

Les Remparts ont bien tenté de revenir dans le match en deuxième période, grâce à deux buts inscrits à moins de 40 secondes d'intervalles, mais le dommage était déjà fait.

Luca Cunti a complété son tour du chapeau à mi-chemin en troisième période ; Félix Lefrançois complète quant à lui sa soirée avec trois mentions d'aide.

Rimouski récolte ainsi sa 43e victoire de la saison.

Victo explose en troisième

Les Tigres de Victoriaville tiraient de l'arrière 4 à 3 face aux Foreurs de Val-d'Or avant d'amorcer le dernier tiers, mais ils ont explosé avec cinq buts pour l'emporter 8 à 5, une remontée qui a comblé leurs partisans.

L'attaque des Tigres a été très diversifiée puisque huit joueurs différents ont compté les buts contre le gardien Jean-Sébastien Boucher qui a été confronté à 42 lancers.

Philip-Michaël Devos (un but, deux passes) et Jonathan Bonneau (un but, deux passes) ont été les meilleurs pointeurs des Tigres et ils ont respectivement mérité les première et deuxième étoiles du match.

Kirill Tulupov, David Cliche, Andrej Nestrasil, Maxime Gravel, Travis McIsaac et Joël Chouinard ont aussi trompé la vigilance de Boucher.

Les Foreurs avaient pris les devants 2 à 1 en première période grâce à des buts de Jonathan Hazen et Maxime Sauvé. Raphael Niederer et Samuel Morneau ont ajouté deux buts pour Val-d'Or au second tiers, mais Alexandre Monahan a été le seul marqueur de son équipe lors de la dernière période.

Le jeu de puissance des Tigres a été blanchi en six occasions tandis que les Foreurs ont inscrit un but en neuf avantages numériques.

Le Cap-Breton réussit une belle remontée

Francis Meilleur a couronné une belle remontée des Screaming Eagles du Cap-Breton en marquant en prolongation pour infliger une défaite de 4 à 3 au Rocket de l'Île-du-Prince-Édouard.

Le Rocket avait pourtant pris les devants 3 à 0, mais les Eagles ont amorcé leur remontée quand Taylor MacDougall a touché la cible lors de la dernière minute de la période initiale.

Nick MacNeil et Nicolas Chouinard ont permis au Cap-Breton de créer l'égalité avec les deux autres buts de leur formation.

Le gardien Olivier Roy mérite la victoire à la suite d'une performance de 26 arrêts. Il a vaincu Bobby Nadeau qui a effectué 28 arrêts.

Chris Doyle, Jarrad Struthers et Joël Champagne avait procuré cette avance de 3 à 0 au Rocket.

Les Sea Dogs ont eu chaud

Malgré un très mauvais départ, les Sea Dogs de Saint John sont finalement parvenus à vaincre les pauvres Mooseheads par la marque de 5 à 4 en tirs de barrage.

Les Mooseheads ont rapidement profité des largesses du gardien de but Robert Mayer, qui a accordé deux buts sur neuf lancers avant d'être remplacé par Karel St-Laurent. Après une période, Halifax avait les devants 3 à 1.

C'est à ce moment que les Sea Dogs ont sorti les griffes. Deux buts dès le début de la deuxième période. Puis en troisième, Steven Anthony a nivelé la marque à 4 à 4 et ainsi propulser les deux équipes en période de prolongation.

La période de surtemps n'ayant pas fait de maître, on a dû se rendre en tirs de barrage. Olivier Ouellet a alors déjoué le gardien Mark Yetman tandis que St-Laurent a frustré Yuri Cheremetiev pour donner la victoire à Saint John.

Le capitaine des Sea Dogs, David Stich s'est illustré au cours de la rencontre avec trois mentions d'aide.

Les Mooseheads méritaient sans doute un meilleur sort, eux qui ont dirigé 45 lancers sur le filet de l'adversaire.

Ils auront la chance de se reprendre puisque les deux équipes s'affrontent de nouveau samedi au Metro Centre d'Halifax.

Deslauriers joue les héros en surtemps

Nicolas Deslauriers a donné la victoire 2 à 1 aux Huskies de Rouyn-Noranda lors d'une attaque massive en prolongation, déjouant le gardien de but du Junior Jean-François Bérubé. Ce dernier défendait le filet montréalais en l'absence de Jake Allen, blessé lors du dernier voyage.

C'est la recrue des Huskies, Sergey Ostapchuk qui a marqué l'autre but pour Rouyn-Noranda; il s'agissait de son 29e but cette saison. Nick Layton a assuré la réplique du côté du Junior. Le gardien Antoine Lafleur s'est illustré devant la cage des Huskies avec 22 arrêts sur 23 tirs au but.

Montréal n'a pas tout perdu lors de cette rencontre, car le point amassé lors de la prolongation permettra au Junior de débuter les séries éliminatoires à domicile, séries qui opposera le Junior à ces mêmes Huskies.


Baie-Comeau domine Lewiston

Le Drakkar de Baie-Comeau a infligé un revers de 6 à 2 aux MAINEiacs de Lewiston alors que six marqueurs différents ont touché la cible pour l'équipe gagnante.

Le Drakkar n'a jamais laissé la chance à son adversaire de prendre le contrôle de la partie. Baie-Comeau a inscrit les deux seuls de la période initiale. Les MAINEiacs ont offert une meilleure opposition durant la période médiane avec deux filets de Marc Bourgeois, mais le Drakkar a été en mesure de marquer à trois occasions. Roman Malinik a complété le pointage avec le sixième but du Drakkar pendant la dernière période.

Mike Villeneuve, Stéphane Michaud, Guillaume Langelier-Parent, Guillaume Goulet et Pierre-Luc Lessard (avantage numérique) ont compté les autres buts du Drakkar.

Le but de Lessard, qui portait le pointage à 5-2 Baie-Comeau, a chassé le gardien Adrien Lemay de la rencontre. Il a été remplacé par Peter Delmas.

Le Drakkar a dominé au chapitre des tirs au but avec 29 contre 26 pour les MAINEiacs.

Grâce à une production d'un but et deux mentions, Michaud a été nommé la première étoile de la soirée. Bourgeois a obtenu la deuxième étoile pour Lewiston alors que Marc-Olivier Mimar a mérité la troisième étoile en récoltant trois passes pour le Drakkar.