RDS.ca mercredi, 14 nov. 2012. 16:20

La Ville de Saguenay est propriétaire de Saguenéens depuis 2000. Même si Guy Carbonneau et son quatuor ont connu beaucoup de succès et souhaitaient poursuivre l'aventure, la ville de Saguenay a lancé un appel d'offres le printemps dernier question de voir si d'autres gestionnaires se manifesteraient.

Cela faisait 12 ans que Carbonneau et son groupe opéraient la concession des Saguenéens de Chicoutimi.

En juin dernier, pas moins de cinq groupes ont montré de l'intérêt afin d'obtenir le contrat de gestion des Saguenéens.

Chaque groupe comptait dans ses rangs un ancien joueur ou un ancien entraîneur de l'équipe.

Au terme d'un processus qui a duré des mois, c'est le quatuor mené par l'ex-joueur des Sags Pierre-Marc Bouchard en compagnie d'Alain Deschenes, Martin Lavoie et Laval Ménard qui a remporté le concours et conclut une entente de 7 ans avec la ville.

« On veut poursuivre l'excellence des Saguenéens. C'est vrai que le flambeau a été porté une douzaine d'années avec l'ancienne direction et nous on veut poursuivre. On veut aussi amener des choses nouvelles », explique Laval Ménard, cogestionnaire et directeur des opérations des Saguenéens.

« C'est un dossier qui n'a pas été nécessairement facile étant donné l'attention que portaient les partisans. Aujourd'hui la page est tournée et on peut remercier les anciens gestionnaires pour tout le travail qu'ils ont fait », fait remarquer Marc-Étienne Hubert, entraîneur-chef de l'équipe de Chicoutimi.

Le nouveau groupe de gestionnaires des Saguenéens a de gros souliers à chausser. Le groupe de Guy Carbonneau qui a été en place pendant 12 ans a redonné beaucoup de crédibilité aux Saguenéens. Les nouveaux gestionnaires ont signé une entente de sept ans avec la Ville de Saguenay.

« Ça touche vraiment les cordes sensibles de toute la population. Alors, pour avoir été avec les Saguenéens plusieurs années auparavant, la Ville a pris une des meilleures décisions pour l'avenir de l'équipe », estime M. Ménard.

Laval Ménard n'a pas tort, à la fin des années 90, le Centre Georges Vézina était désert et on se demandait si la concession survivrait.

Aujourd'hui, les Saguenéens, malgré des saisons difficiles, misent sur une moyenne de 2800 spectateurs par match et ont vendu plus de billets de saison que l'an dernier. Les nouveaux gestionnaires espèrent maintenant améliorer l'ambiance dans l'amphithéâtre lors des parties.

« Il y a quand même sept écrans autour de la patinoire. Ce n'est pas le Centre Bell, mais on veut se servir de l'électronique et du vidéo », indique M. Ménard.

Au plan hockey les Saguenéens, aux prises avec une longue liste de blessés, sont présentement au 14e rang du classement général de la LHJMQ.

D'après un reportage de Stéphane Leroux pour Hockey 360