mercredi, 18 févr. 2009. 14:34

Après avoir assuré l'intérim en compagnie de Gilles Rousseau à la tête de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) à la suite du départ de Michel Gaudette, en décembre, Michel Godin a accepté les fonctions de commissaire du circuit. Il entre en poste officiellement aujourd'hui, bien que dans les faits, il a commencé à donner sa nouvelle impulsion à la Ligue lors de l'assemblée semi-annuelle le 1er février.

En tant que président et directeur général du Grand Portneuf de Pont-Rouge, Michel Godin a été un des principaux artisans de la formation de la Ligue semi-professionnelle de hockey (LHSPQ) en 1996, dans laquelle il s'était engagé à fond, et qui allait par la suite donner naissance à la LNAH.

M. Godin a également œuvré pour les équipes de Trois-Rivières, Thetford Mines et Saint-Georges. Il a également occupé le poste de directeur général de la LNAH durant quelques années. Michel Godin était revenu dans le giron de la LNAH en début de saison en tant que vice-président hockey. Dans la vie de tous les jours, il dirige de service des loisirs et de la culture de la ville de Pont-Rouge.

Depuis que le poste de commissaire de la LNAH est vacant, le nom de Michel Godin a circulé en tant qu'éventuel successeur à Michel Gaudette. Après mûre réflexion, et à la suite de l'insistance des gouverneurs des huit équipes du circuit. M. Godin a finalement accepté de s'investir dans l'aventure.

« La LNAH est devant un défi important, celui d'offrir un produit excitant pour l'amateur de hockey tout en respectant ses propres moyens financiers. Pour réussir, il faut que les priorités soient mises aux bons endroits. Du hockey captivant, un marketing dynamique et une saine administration, voilà les grandes lignes d'un modèle de fonctionnement qui permettra de hausser la crédibilité, l'intégrité et le prestige de la ligue, ce qui par le fait même conférera une valeur ajoutée aux franchises existantes », déclare M. Godin, qui s'est déjà penché sur la direction qu'il veut inculquer à la LNAH.