QUÉBEC - Alex Harvey est monté sur la deuxième marche du podium, vendredi, au sprint de 1,5 kilomètre style libre de Québec lors de la troisième étape du Tour de ski du Canada.

Le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges et le Russe Sergey Ustiugov ont mené le bal tout au long de la finale avant de voir le Français Baptiste Gros se faufiler en première place dans les derniers mètres de la course.

Gros l'a emporté en trois minutes et 36,26 secondes, suivi de Harvey, à 0,55 seconde, et Ustiugov, à 0,79.

Le soutien des partisans a donné des ailes à Harvey, qui a fait un bond de deux places au classement du tour pour se retrouver quatrième, à 1:56,8 du meneur, Ustiugov. Son objectif est maintenant de se rapprocher du Norvégien Emil Iversen, détenteur du trosième rang.

« La foule était de plus en plus bruyante. C'était incroyable. J'ai vécu une journée de rêve », a lancé Harvey tout sourire.

En demi-finale, Harvey a terminé premier de sa vague en prenant la mesure de Finn Haagen Krogh. Après avoir franchi la ligne d'arrivée, le héros local s'est permis un regard à son compatriote de la Norvège.

« Il est reconnu comme l'un des meilleurs finisseurs du circuit. Je voulais lui montrer que j'étais capable (de rivaliser avec lui). Il y a aussi un aspect mental au sprint. Je pense que ça l'a rendu nerveux pour la finale, mais il ne le dira pas », a-t-il dit en rigolant.

Le vainqueur du sprint, Gros, n'a pas tari d'éloges envers le favori local.

« J'ai presque l'impression que c'est lui qui a gagné. C'est énorme ce qu'il a fait, a déclaré Gros au sujet du Québécois. Je me vois comme un casse-pied, mais je suis là pour ça.

« J'aurais voulu attaquer plus tôt, a poursuivi le Français. Je pense que j'ai surpris Alex et Sergey. Ils ne savaient pas où j'étais, alors j'ai pu attaquer à l'extérieur. »

Jesse Cockney, de Canmore, a été le seul autre Canadien à prendre part aux éliminatoires. Il a profité d'une double chute en quarts de finale pour passer à l'étape suivante, et s'emparer de la 10e position.

L'Ontarien Devon Kershaw a cassé son bâton lors des qualifications, de sorte qu'il n'a pu faire mieux que le 53e échelon.

Son compatriote Patrick Stewart-Jones a enregistré le 68e meilleur temps, tandis que le Gatinois Simon Lapointe a pris le 81e rang.

Falla obtient le globe de cristal en sprint

Chez les femmes, la Suédoise de 22 ans, Stina Nilsson, a terminé sur la plus haute marche du podium. Les Norvégiennes Maiken Caspersen Falla et Heidi Weng ont pris les deuxième et troisième places.

Falla s'est ainsi assurée du globe de cristal de la saison en sprint.

« J'ai connu toute une saison, a mentionné Falla. Les Jeux olympiques arrivent dans deux ans et je veux répéter mes performances pour mes troisièmes jeux. »

La soeur cadette de Stewart-Jones, Katherine, a terminé 59e.

Aucune représentante de l'équipe nationale canadienne ne s'est qualifiée pour les rondes finales. Maya MacIsaac-Jones (34e), de Canmore, en Alberta, a été la meilleure de l'unifolié, suivie de près par Dahria Betty (39e).

Olivia Bouffard-Nesbitt a fini en 51e position, Sophie Carrier-Laforte, en 53e place, et Marie Corriveau, de Mont Saint-Anne, a terminé sa journée de travail 63e. Cette dernière a d'ailleurs choisi de ne pas participer aux cinq dernières étapes du tour.

Le Tour de ski du Canada se poursuivra samedi à Québec avec la présentation des poursuites masculine et féminine. Ensuite, le tour se transportera à Canmore, du 8 au 12 mars, pour les quatre dernières épreuves.