AP mardi, 19 févr. 2013. 14:23

MILAN, Italie - Le club italien AC Milan a beau être remonté en haut du classement de la Serie A, la solidité de son retour en force sera mise à l'épreuve pour la première fois quand il affrontera Barcelone en huitième de finale de la Ligue des Champions, mercredi.

Milan a connu un début de saison médiocre et, installé au 15e rang après huit matchs en Serie A, semblait se diriger vers une lutte pour éviter la relégation plutôt que vers une course au championnat.

Le club milanais a toutefois grimpé jusqu'au troisième échelon depuis, bien qu'il soit encore à 11 points du meneur, la Juventus de Turin.

Le Barça s'avère le test le plus exigeant que Milan ait affronté jusqu'ici. Le club catalan a plus de 10 points d'avance en Liga et semble destiné à reprendre le championnat national. Cela signifie qu'il peut consacrer tous ses efforts à sa compétition européenne, qu'il cherche à remporter pour la quatrième fois en huit saisons.

« Nous allons bien en ce moment, a reconnu le milieu du AC Milan Riccardo Montolivo. J'ai grandi et l'équipe a grandi comparé au début de la saison, et le match s'amène au meilleur moment.

« Nous savons que nous affrontons la meilleure équipe au monde, qui compte sur les meilleurs joueurs au monde. Nous savons que ce sera difficile, mais nous avons hâte d'aller sur le terrain parce que ce sera un grand match et une occasion de nous mesurer à eux. »

Milan sera le négligé contre une équipe de Barcelone qui n'a subi que deux défaites cette saison en championnat et à l'échelle européenne.

Ce sera la cinquième fois que les deux équipes s'affronteront en Ligue des Champions à San Siro. Milan n'a remporté qu'un seul de ces duels, lors de la phase de groupe en 2004-05.

Ce sera également la cinquième fois en deux ans que les deux formations se rencontreront. Après une nulle et une victoire pour le Barça en phase de groupe l'an dernier, l'équipe de Massimiliano Allegri a tenu le club espagnol à une divertissante nulle de 0-0 à San Siro dans le match aller des quarts de finale, avant de s'incliner 3-1 au Camp Nou.

« Nous savons qu'ils ont l'équipe la plus puissante au monde en ce moment et nous savons quelles sont les difficultés que nous devrons affronter, a noté Allegri. Contre les grandes équipes comme Milan et Real Madrid, ils dominent au chapitre de la possession, ils ont le ballon 65 pour cent du temps en moyenne. Nous devrons essayer de limiter ce chiffre-là.

« Nous devrons être bons quand nous avons le ballon parce que le Barça va concéder quelque chose défensivement. »

Milan attend toujours de savoir quel niveau de forme aura leur meilleur buteur Stephan El Shaarawy, le joueur le plus occupé et le plus productif du club avec ses 17 buts en plus de 2000 minutes de jeu.

El Shaarawy a dû quitter le match contre Cagliari en raison d'une blessure au genou, mais il est de retour à l'entraînement et les Milanais espèrent que l'Italien de 20 ans sera en mesure de jouer.