Les amateurs de triathlons du Québec seront gâtés cet été puisque Montréal accueillera la septième étape de la Série mondiale de triathlon (ITU). En effet, les 5 et 6 août prochains, les meilleurs athlètes élites de la planète de cette difficile discipline seront au rendez-vous dans le Vieux-Montréal. La natation commencera sur le Quai Jacques-Cartier et le reste du parcours suivra une boucle dans les rues de Montréal. Il s'agira de la distance olympique : 1500 mètres de natation, 40 kilomètres de vélo et 10 kilomètres de course à pied.

Le circuit des Séries mondiales de triathlon est le plus important regroupant des athlètes élites avec des bourses de 200 000 dollars américains pour chacune des étapes, en plus de 50 000 dollars versés aux gagnants de la saison. C'est un véritable exploit, pour une ville comme Montréal, d'y avoir accédé aussi rapidement. La première édition du Triathlon international de Montréal avait charmé les dirigeants de l'ITU, l'année dernière, si bien qu'ils avaient proposé à l'épreuve québécoise de joindre leur prestigieux circuit dès cette année.

TriathlonAprès des arrêts aux Émirats arabes unis, en Australie, au Japon, en Angleterre, en Allemagne et à Edmonton, 120 athlètes élites prendront part au Triathlon international de Montréal. Les 60 meilleures femmes au monde seront en action le samedi à 13 h 30 alors que les 60 meilleurs hommes feront de même le lendemain à la même heure.

Il est toutefois important de souligner que plus de 1500 participants amateurs prendront le départ lors des matinées de ces deux journées de compétitions dans différents types d'épreuves telles que sprint, sprint avec sillonnage, super sprint ou duathlon. Les spectateurs pourront donc assister à la fois au volet participatif et élite sur le parcours pittoresque du Vieux-Montréal.

Il s'agira réellement d'une occasion unique de voir de près les meilleurs de leurs professions puisque certains des participants sont des médaillés olympiques ou champions du monde. Pour eux, l'étape québécoise s'inscrit déjà dans leur cycle de préparation en vue des Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Du côté masculin, les deux frangins britanniques (et immenses vedettes mondiales de la discipline), Jonathan et Alistair Brownlee, devraient être présents. Une puissante armada espagnole débarquera également à Montréal avec Fernando Alarza, Javier Gomez Noya, Vincente Hernandez et Mario Nola. Tous dans le top-10 mondial de la Série mondiale.

Le Canada a toujours produit de grands triathloniens. Est-il besoin de rappeler ici que la première médaille d'or olympique avait été attribuée à Simon Whitfield à Sydney en 2000, année marquée par l'entrée officielle du triathlon aux Jeux olympiques? En 2013, le Canada occupait le 8e rang mondial avec plus de 66 000 athlètes pratiquant ce sport. Parmi les Canadiens dont on retrouve le nom sur la formation de départ pour le 6 août, il y a le montréalais Alexis Lepage, qui profitera certainement des encouragements de la foule.

TriathlonDu côté élite féminin, la puissante Américaine Kristen Kasper sera présente. Elle domine au classement de 2017. Soulignons également les présences des Canadiennes Joanna Brown et Paula Findlay.

Chacune des étapes du calendrier est importante puisqu'elles permettent aux athlètes d'accumuler de précieux points au classement de la Série mondiale de triathlon. Les meilleurs seront conviés à participer au Championnat du monde, à Rotterdam aux Pays-Bas, les 16 et 17 septembre prochain.

Les deux courses élites, les 5 et 6 août, seront télédiffusées en direct dans plus d'une vingtaine de pays, dont ici sur les ondes de RDS Info dès 13 h 30 et en différé le soir même sur RDS2. J'aurai le plaisir d'être à l'animation de ce grand rendez-vous international aux côtés de la cycliste Audrey Lemieux.

Toutefois, pour vivre pleinement ce grand rendez-vous sportif et prendre conscience de la forme physique et de l'extraordinaire talent des athlètes, rien ne vaut l'expérience d'assister en personne à cette fin de semaine de compétitions. Bonne nouvelle puisque c'est gratuit! La particularité du parcours montréalais réside dans la possibilité pour les spectateurs de voir passer régulièrement les triathloniens devant eux. Les courses s'effectueront sur un parcours en boucle qui offrira plusieurs occasions d'observations tout au long de leur trajet. Aucune raison de bouder ce plaisir de voir les meilleurs au monde à Montréal. De la visite rare qui vaut absolument le déplacement.