vendredi, 7 août 2009. 14:26

I dit it my way… Chanson popularisée par Frank Sinatra ou Rodger Brulotte - je ne sais pas au juste. Chanson qui va comme un gant à notre Ti-Joa national. S'il comprend bien le sens des mots de la chanson et redouble d'ardeur à la tâche, il verra son rêve se réaliser.

Dans sa tête, Joachim Alcine se voit de nouveau champion du monde. C'est ce qu'on appelle de la pensée positive.

Alcine se donne douze mois pour reprendre sa couronne, qu'il a perdue par K.-O. au sixième engagement l'été dernier aux mains de Daniel Santos. À première vue, il semble en excellente forme physique et son stage de quelques semaines en compagnie de Buddy McGirt en Floride ne lui fera certainement pas de tort. Après une inactivité de 13 mois, il est évident que notre ex-champion sera quelque peu rouillé lorsqu'il montera sur le ring du Casino de Montréal, le 28 août prochain.

"Tous les grands, Muhammad Ali et Mike Tyson par exemple, sont tombés pour ensuite se relever", nous a confessé Alcine lors d'une conférence de presse où on a annoncé son retour à la compétition.

C'est vrai. Et bravo pour Ali et Tyson. Mais il y a un Québécois sur qui Alcine devrait prendre l'exemple. Vous m'avez vu venir… Je veux parler ici de Georges St-Pierre, reconnu mondialement comme l'un, sinon le meilleur combattant du UFC.

Je me souviens encore des paroles de St-Pierre après avoir été détrôné par Matt Serra. "Jamais plus je ne me ferai prendre au piège comme ce fut le cas dans ce combat. J'ai appris de mes erreurs et cela ne se reproduira plus…"

St-Pierre n'avait jamais dit si vrai. Depuis ce jour, le 7 avril 2007, il n'a jamais abdiqué devant un rival. Non seulement il les a tous battus, mais il les a martyrisés, humiliés. Et il est de nouveau le monarque de sa catégorie.

Avant cette défaite, il était bon. Aujourd'hui, il est super-excellent. Il a collé six victoires et éliminé du même coup toute la crème de sa division. Tous les meilleurs se sont éclipsés devant lui : l'ex-champion Matt Hughes, jeu d'enfant! Matt Serra, qu'il a martyrisé pendant deux rounds. B.J. Penn, qui a dû abdiquer après seulement quatre rounds. Et finalement, Thiago Alves, qui devait lui régler son compte. Après cinq rounds, Alves, pourtant beaucoup plus massif, n'en pouvait plus

St-Pierre a si bien fait qu'aujourd'hui, on parle de l'obliger à monter de catégorie de poids, car il n'y a plus personne de son talent dans sa classe. Il les a tous détruits.

LE DÉBUT D'UN TEMPS NOUVEAU

C'est ainsi que doit penser et agir Joachim Alcine.

Maintenant, c'est le temps de reprendre là où il a laissé, avant cette confrontation contre Daniel Santos il y a plus d'un an. S'il était bon avant de connaître sa première défaite en carrière, aujourd'hui, il doit être encore meilleur.

Ce n'est pas une honte d'avoir baissé pavillon devant Santos, dont la force de frappe est bien au dessus de la moyenne.

Le plus drôle dans tout cela, c'est qu'Alcine a eu de la difficulté à accepter cette première défaite en carrière. Donc, il a pris un repos de 13 mois pour remettre les choses en ordre dans sa tête. Je me demande bien ce que Santos a dit et fait pour ne pas s'être battu depuis exactement la même période. Pendant qu'Alcine voyait noir, Santos faisait la fête, ou se prétendait blessé, je suppose?

Regardons les choses du bon côté. Alcine ne s'est pas battu depuis 13 mois. Mais son prochain rival, Eric (Murder) Mitchell, n'est pas tellement mieux puisqu'il n'a affronté personne depuis neuf mois. Donc, il ne faut pas s'en faire.

MOINS BON

Mitchell est un moins bon boxeur que Santos, mais il présente tout de même une assez bonne force de frappe et c'est un boxeur avec un menton de granite. D'ailleurs, il n'a jamais été passé K.-O. à ses 28 combats pros.

Ce qu'il faut surveiller chez lui, c'est sa façon d'accrocher plus souvent qu'autrement. À son dernier combat face à Danny Perez, en novembre dernier, il a été disqualifié justement parce qu'il passait son temps à accrocher son rival.

Alors on se dit : Vas-y Ti-Joa… Jamais plus je ne présenterai mon menton comme je l'ai fait contre Santos. À partir d'aujourd'hui, je suis un nouveau boxeur. Je suis redevenu le Joachim Alcine pré-Santos. Et personne ne m'arrêtera…

C'est du moins ce qu'avait dit Georges St-Pierre avant sa deuxième lancée. Et il a tenu parole…

Bonne chance Ti-Joa…