lundi, 6 avr. 2009. 17:25

Quelle journée de boxe nous avons vécu samedi.

En fait, les journées de vendredi et samedi auront été complètement folles. Voici les faits saillants de ces 2 journées.

Vendredi:

Tout a commencé vendredi avec le délai de la pesée imposé par l'IBF à Vitaly Tsypko et Librado Andrade, deux boxeurs découragés par cette décision. Andrade était livide!

On apprend ensuite que Benoit Gaudet ira se battre en championnat du monde contre Humberto Soto à Las Vegas le 2 mai.

En après-midi, lors de la pesée du groupe GYM, petit suspense concernant le poids de Jean Pascal.

Puis situation déplorable alors que l'adversaire de David Lemieux, Jose Umberto Corral, se présente avec un surplus de poids de plus de 11 livres. L'entraîneur du boxeur mexicain, Roberto Valenzuela se propose de le remplacer. Ce dernier fait le poids, mais il omet de mentionner qu'il a subi un K.-O. quelques jours plus tôt lors d'un combat en Floride. Pas sérieux messieurs. Lemieux devra attendre deux semaines avant d'obtenir son 15e K.-O. en autant de combats.

Samedi

La journée de samedi commence avec la publication de cette fantastique nouvelle d'un combat de championnat du monde entre Jean Pascal et Adrian Diaconu.

Direction Casino de Montréal : Premier combat peu après midi. Ça commence plutôt mal pour le Groupe Yvon Michel avec la défaite par K.-O. au premier round d'un des boxeurs de l'écurie, Ahmad Cheiko.

Moments désolants ensuite lors du combat de Patrice L'Heureux. Son adversaire Joe Stofle a provoqué des éclats de rire dans la salle. Un triste spectacle. Mais heureusement le meilleur était à venir…

Olivier Lontchi affrontait un boxeur menaçant dans progression au sein des classements mondiaux. Le Mexicain Cecilio Santos a livré une très bonne opposition à Lontchi. Après six rounds, le combat était égal. Mais Lontchi réussit un coup au corps parfait qui coupe le souffle de Santos. Victoire de Lontchi.

Arrive enfin Jean Pascal, acclamé par les spectateurs qui ne l'avaient pas vu boxer depuis trop longtemps. Rapidement, Pascal s'amuse aux dépens de Pablo Daniel Nievas. Au cinquième, sa riposte sera fatale. Après sa défaite en combat de championnat du monde, Pascal aura été convaincant.

On se déplace ensuite au Centre Bell pour le combat d'unification. La soirée débute avec trois victoires par K.-O. des protégés d'Interbox, Paul Clavette, Pier-Olivier Côté et Sébastien Gauthier. À la fin de ce combat, Gauthier semblait vraiment heureux que cette semaine soit derrière lui, et on peut le comprendre! En deux semaines, Gauthier a été inclus dans le gala, il a ensuite cédé sa place à Adrain Diaconu, puis à réintégré la carte en raison du retrait de Benoit Gaudet.

Diaconu a boxé et c'est tout ce qui comptait dans ce combat contre David Whittom. Inactif depuis trop longtemps, le champion du monde WBC des mi-lourds a été hué. Injustement? A-t-il quelque chose à prouver? Je pose la question. Vous aurez les réponses, j'en suis sûr…

Du combat Andrade-Tsyoko, je retiens ces deux choses : L'incapacité de Librado Andrade d'achever un adversaire. Et le sourire de Lucian Bute tout au long de ce combat. Lucian a apprécié ce qu'il a vu et après le combat il était littéralement sur un nuage; léger comme s'il avait la certitude qu'il dominera Andrade jusqu'au bout la prochaine fois.

Puis la cerise sur le sundae, le combat Holt-Bradley. J'ai malheureusement raté les trois premiers rounds, par contre lors des neuf rounds suivants j'ai vu Bradley se faire un nom dans le ring. Il deviendra bientôt un incontournable dans la division des 140 livres aux côtés des Manny Pacquiao, Ricky Hatton et Juan Urango.

Bref, un super samedi, ou comme le disait Yvon Michel, le vrai Boxing Day avec un total de 11 combats.

Les gants d'Andrade

Le clan de Andrade a gagné une bataille en dehors du ring la semaine dernière. Pour le combat contre Tsypko, Golden Boy Promotions a réussi à faire accepter les gants Reyes, ce qu'il n'avait pas réussi avant son duel contre Bute. On dit que ces gants sont très minces, ce qui accentue la force de frappe, déjà impressionnante d'Andrade. L'équipe d'Andrade crée donc un précédent qu'elle voudra répéter.

Stéphan Larouche a indiqué qu'il tentera de procurer à Bute ces « fameux » gants.

18 avril

On devra attendre encore un peu avant de revoir Antonin Décarie qui devait se battre au Casino de Montréal le 18 avril. Le 1er aspirant à la ceinture de Miguel Cotto chez les 147 livres s'est légèrement blessé à la main droite lors d'un entraînement.

Il sera de la carte du 2 mai, au Casino.