mardi, 24 nov. 2009. 17:05

Les amateurs de boxe du Québec seront rassasiés comme jamais auparavant. Au cours des trois prochaines semaines, trois galas d'importance seront présentés dans la province.

La situation se compare un peu à celle du 4 avril dernier, alors que deux galas de boxe avaient été présentés la même journée, un au Casino de Montréal et un autre en soirée au Centre Bell. Sauf que cette fois, presque tous les boxeurs principaux seront en action au cours de cette période, dans des combats de très haute importance, des combats dont on risque de parler longtemps

BUTE-ANDRADE II

Lucian Bute aura enfin l'occasion de faire taire ceux qui doutaient de sa victoire controversée le 24 octobre 2008 lors de la première défense obligatoire de son titre IBF des super-moyens contre Librado Andrade.

À mon avis, Bute devrait l'emporter aux points. Impossible toutefois de passer le K.-O. à Librado Andrade. L'an dernier, Bute l'a atteint à la tête pendant 12 rounds, (oups, plutôt 11!) et jamais Andrade n'a paru ébranlé. Le Montréalais devra tenir le mexicain à distance. C'est en tentant de s'accrocher à Andrade que Bute s'est fait le plus sérieusement atteindre lors de leur précédente confrontation.

Un autre combat de championnat du monde sera présenté dans le cadre de ce gala présenté à HBO, celui entre le Dominicain Joan Guzman et le Sud-Sfricain Ali Funeka pour le titre vacant IBF des poids légers. En février, Funeka a échoué dans sa tentative de mettre la main sur le titre. Il a été battu sur décision par le champion Nate Campbell, qui a tout de même perdu son titre puisqu'il n'a pas été en mesure de faire le poids.

Guzman (29-0, 17 K.-O.) est entraîné par Floyd Mayweather Sr. Il disputera un deuxième combat seulement chez les 135 lbs. Le blogueur Boxeo (http://www.rds.ca/boxe/talkbacks/285051/428532.html) le donne favori pour remporter le combat.

Les gens de Québec auront également l'occasion de voir à l'oeuvre deux boxeurs locaux. Pier-Olivier Côté pourrait régler le cas de Jason Hayward en moins de trois minutes. Kevin Bizier disputera son septième combat professionnel. Ses deux derniers combats se sont rendus à la limite. Il sera opposé à Jonathan Nelson (17-20) qui a subi presque autant de K.-O. qu'il en a accordé.

ALCINE-CANCLAUX

Il s'agira du deuxième combat de Joachim Alcine depuis son retour à la boxe. Mais entre Eric Mitchell et Christophe Canclaux, il y a un méchant écart.

Alcine s'est assez bien tiré d'affaires face à Mitchell malgré une courte période de préparation à la fin du mois d'août. Par contre, souhaitons à Alcine d'être revenu à son niveau d'il y a deux ans pour son combat contre Canclaux samedi le 5 décembre au Casino de Montréal.

Canclaux était pressenti comme un bon adversaire potentiel pour une défense optionnelle d'Alcine lorsque celui-ci était champion du monde WBA des super mi-moyens. Canclaux est actuellement classé quatrième par la WBC. Évidemment, Alcine, âgé de 33 ans, n'a plus de temps à perdre et une victoire le projetterait dans les sommets des classements.

La commande est énorme pour Alcine. Il devra être beaucoup plus agressif que par le passé pour l'emporter. Nous verrons à l'occasion de ce combat si le travail avec son nouvel entraîneur Buddy McGirt a porté fruits.

Le lourd léger Troy Ross (22-1, 15 K.-O.) sera également à l'action lors de ce gala. Il sera opposé au Brésilien Daniel Bispo (21-11, 15 K.-O.). Le Groupe Yvon Michel croit que Ross sera impliqué dans un combat éliminatoire IBF dans les prochains mois.

PASCAL-DIACONU II ET LE RETOUR DE LUCAS

On dit que la vente de billets pour le gala du 11 décembre est décevante. En fait c'est ce qu'on disait avant la confirmation du retour d'Éric Lucas. J'ai toutefois de la difficulté à comprendre le manque d'engouement pour ce combat revanche qui a pour enjeu le titre WBC des mi-lourds que Pascal avait ravi à Diaconu.

Le premier affrontement au mois de juin avait été sensationnel. Les deux boxeurs étaient au sommet de leur forme. Diaconu avait été handicapé par une longue absence hors du ring, un facteur dont il ne devrait plus souffrir dans le deuxième combat. Pour sa part Pascal est une machine à l'entraînement et sur le ring, un boxeur qui obéit au doigt et à l'oeil à son entraîneur Marc Ramsay.

Décidément, ce gala est probablement le meilleur des trois avec le retour de Lucas contre Ramon Pedro Moyano (27-8-3, 15 K.-O.).

David Lemieux tentera pour sa part de vaincre Delray « The Rainmaker » Raines (17-6-0, 12 K.-O.). Lemieux cherchera à obtenir sa 20e victoire par K.-O. à son 20e combat, tout ça à la veille de son 21e anniversaire de naissance. Raines représente son meilleur adversaire jusqu'à présent.

Benoit Gaudet remontera également dans le ring pour la première fois depuis sa défaite en combat de championnat du monde contre Humberto Soto au mois de mai. Gaudet (20-2-0, 7 K.-O.) ne devrait pas avoir de difficulté à vaincre Jorge Banos (4-5-3). Le boxeur de Drummondville aurait aimé faire un retour face à un meilleur adversaire, par contre son entraîneur Pierre Bouchard est actuellement concentré sur son autre protégé Adrian Diaconu et Stéphan Larouche travaille bien sûr avec Bute.

Bonne boxe!