vendredi, 3 mai 2013. 23:43

Voici mon analyse du deuxième match de la série entre le Canadien et les Sénateurs.

Le héros du match : Carey Price doit être désigné comme le héros. J'ai participé à d'autres émissions dans le secteur du Centre Bell aujourd'hui et je ne sais plus combien de personnes m'ont posé des questions sur le gardien du Canadien. Les amateurs étaient inquiets et plusieurs souhaitaient que Peter Budaj soit devant le filet. À chacune des interrogations, je répondais toujours la même chose que Michel Therrien allait aller le plus loin qu'il le pouvait avec Price. Après la deuxième partie de cette série, je pense que bien des partisans sont rassurés.

Price a livré la marchandise et il semblait plus concentré. J'ai l'impression qu'il est son propre ennemi, car quand il accorde un but, il semble avoir tendance à se blâmer, ce qui le force à se questionner et déplace sa concentration sur autre chose que la partie. Ce soir, il a été concentré pendant 60 minutes et son club a gagné.

Le zéro du match : Erik Karlsson. Le défenseur des Sénateurs ne semblait pas dans son assiette. Il a gaffé sur le premier but du Canadien qui a été compté par Ryan White qui faisait 1-0. Tout au long du match, il n'a pas été aussi dominant que lors de la première rencontre même s'il a joué pendant plus de 29 minutes.

Le moment décisif du match : Le premier but de Ryan White a donné le ton à la rencontre et fait la différence selon moi. Il était tellement important que le Canadien prenne l'avance dans cette deuxième partie. White a profité de la maladresse de Karlsson pour inscrire un but tellement important pour Montréal.

L'allure que prendra la série : Le Canadien a perdu des éléments importants lors du premier match et dans les circonstances, ce sont aux réservistes de reprendre le flambeau. À court terme, ces réservistes peuvent les remplacer, mais sur une plus longue période, ce sera difficile. J'ignore la gravité des blessures à Max Pacioretty et Brian Gionta, mais ce ne sera pas facile s'ils ne reviennent pas au jeu. Quand c'est 1-1 dans une série, la troisième partie de l'affrontement est souvent le match pivot. Je le répète, Price sera celui que l'on va applaudir ou celui que l'on va blâmer.

Es-tu rassuré par la performance de Carey Price : Si le gardien du Canadien demeure concentré, je dirais oui, mais il a parfois de petits relâchements et quand ça arrive, l'adversaire sait en profiter. Price n'est pas seul. On voit qu'encore une fois que les jeunes joueurs comme Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk sont les bougies d'allumage de l'équipe. Il va maintenant falloir que David Desharnais en donne un peu plus. Même chose pour Michael Ryder, même s'il a marqué ce soir, et de Tomas Plekanec. Ces vétérans doivent en donner davantage pour pallier les pertes subies lors du premier match.

Consultez le texte de Bertrand Raymond qui est lui aussi revenu sur la partie no 2 de la série.

*propos recueillis par Robert Latendresse