RDS.ca samedi, 21 août 2010. 21:07

Même s'il a quitté Montréal, Alex Kovalev demeure bien présent dans la communauté québécoise. Il était de passage dans la métropole pour accompagner 69 enfants soufrant de problèmes cardiaques à participer à un camp de vacances organisé par sa fondation.

« C'est important de montrer aux enfants que tout est possible lorsqu'on est bien entouré et qu'il est possible de vivre normalement malgré la maladie », a tenu à rappeler Kovalev qui espère répéter ce camp de vacances l'an prochain et ailleurs dans le monde.

« Je suis un éternel enfant, même à 37 ans. L'important pour moi, c'est de les faire sentir comme si je suis l'un des leurs et non un simple étranger », a fait savoir celui qui a passé quelques jours avec les enfants dans les Laurentides.

L'ancien joueur du Canadien a profité de son séjour montréalais pour revenir sur sa première saison avec les Sénateurs et ce qu'il prévoit pour la saison 2010-11. Avec seulement 18 buts et 31 aides, le numéro 27 des Sénateurs espère renverser la vapeur.

« Que ce soit dans la vie de tous les jours ou dans les sports, je veux toujours donner le meilleur de moi-même », a indiqué Kovalev.

Les Sénateurs ont terminé au 21e rang de la ligue pour le rendement en avantage numérique. L'ajout du défenseur Sergei Gonchar aidera certainement à améliorer cette statistique.

« Sergei nous sera très utile. C'est un véritable quart-arrière pour l'attaque à cinq, a mentionné Kovalev à propos de son compatriote. J'espère qu'il sera capable de s'adapter rapidement et permettre à notre équipe de connaître du succès. »

Kovalev entamera la dernière de son contrat. Même s'il a 37 ans, il n'est pas question pour lui de penser à la retraite.

« J'ai toujours dit que j'allais jouer au hockey jusqu'à 50 ans », a lancé à la blague le charismatique attaquant.

* D'après un reportage de Benoit Beaudoin.

Markov comme futur capitaine du CH?

Kovalev a bien voulu donner son opinion à savoir si son bon ami Andrei Markov serait un bon candidat pour être nommé capitaine chez le Canadien de Montréal. Selon lui, Markov va demeurer le défenseur que l'on a toujours connu peu importe le joueur qui portera le « C ».

« De ce que je connais d'Andrei, le fait de porter ou non le « C » n'affectera pas son jeu, il va demeurer aussi bon. Son but est de bien jouer et d'aider l'équipe qu'il soit le capitaine ou qu'il ne le soit pas. Ce ne sera qu'une lettre brodée sur son chandail. »