RDS.ca,
vendredi, 8 oct. 2010. 17:35

Tel que l'a annoncé RDS jeudi soir, l'attaquant des Bruins de Boston, Patrice Bergeron, a obtenu une prolongation de contrat de trois ans d'une valeur de 15 millions de dollars.

L'équipe a confirmé vendredi que le joueur de 25 ans était ainsi sous contrat jusqu'à la fin de la saison 2013-2014.

"Je savais que ça se réglerait car, au bout du compte, je voulais dire oui, a mentionné Bergeron à l'issue de l'entraînement des Bruins, vendredi, au O2 Arena de Prague à la veille d'un match contre les Coyotes de Phoenix. Ma priorité était de demeurer à Boston."

Choix de deuxième ronde au repêchage de 2003, Bergeron a totalisé 99 buts et 181 passes en 376 matchs en saison régulière, ainsi que cinq buts et 15 passes en 31 matchs des séries éliminatoires. La saison dernière, il a enregistré 19 buts et 52 points.

La volonté de Bergeron de demeurer à Boston n'est pas étrangère avec la façon dont les Bruins ont pris soin de lui quand sa carrière a été menacée par une commotion cérébrale majeure en 2007-08.

Il a raté les 72 derniers matchs de la saison et on se montrait inquiet pour la suite de sa carrière. L'équipe a alors insisté pour que Bergeron prenne tout le temps nécessaire pour se rétablir.

"Ils ont bien pris soin de moi et c'est la raison pour laquelle je voulais rester à Boston, a ajouté Bergeron. Les choses vont dans la bonne direction. Je pense que nous avons une très bonne équipe et un solide noyau."

Le directeur général Peter Chiarelli estime que Bergeron peut devenir l'élément principal de ce noyau. Il croit que tout le talent de Bergeron est sur le point d'éclore alors qu'on lui confie le poste de centre no 1 en l'absence de Marc Savard.

"C'est un excellent joueur complet, a analysé l'entraîneur Claude Julien. Mais nous ne lui avons pas toujours fourni les ailiers pour qu'il offre son meilleur.

"Nous voulons lui donner cette opportunité cette année et je pense que nous verrons de grandes choses de sa part."

Il entreprendra probablement la saison en compagnie de Nathan Horton et Milan Lucic.