dimanche, 12 mai 2013. 20:35

TORONTO - Le capitaine Dion Phaneuf et Phil Kessel ont marqué en troisième période et les Maple Leafs de Toronto ont défait les Bruins de Boston 2-1, dimanche, pour forcer la tenue d'un match ultime.

Non seulement cette victoire a permis aux Leafs de prolonger leur saison, mais elle a mis fin à une mauvaise séquence qui a duré 54 ans. La dernière victoire de Toronto en séries à domicile face à Boston remontait au 31 mars 1959, alors que les Leafs l'avaient emporté 3-2 en prolongation.

Le septième match aura lieu lundi à Boston. Milan Lucic a marqué l'unique but des Bruins avec 25 secondes à faire au match.

« Nous savons que nous ferons face à une foule hostile, lundi, a déclaré l'entraîneur des Leafs, Randy Carlyle. Nous connaissons leurs partisans et leur passion. Nous savons où nous allons et nous devrons élever notre jeu d'un cran puisqu'ils le feront assurément. »

La seule fois où les Leafs ont comblé un déficit de 1-3 pour remporter une série, c'était en 1942 face aux Red Wings de Detroit en finale de la Coupe Stanley. Toronto perdait 3-0 dans la série avant de venir de l'arrière pour mettre la main sur le titre.

Le dernier match ultime disputé par les Leafs a eu lieu en 2004 et ils avaient défait les Sénateurs d'Ottawa 4-1 pour passer au deuxième tour.

Toronto a présentement le vent dans les voiles. Les Bruins semblent douter, eux qui ont bousillé deux occasions de mettre fin à la série, dont une devant leurs partisans.

« Nous avons connu une saison en dents de scie et c'est ce que vous voyez en ce moment, a déclaré l'entraîneur-chef des Bruins, Claude Julien. Je crois que ce sera important de montrer notre bon visage lors du septième match. »

James Reimer a une fois de plus été l'homme de la situation pour les Leafs. Il a repoussé 29 des 30 tirs dirigés vers lui.

Phaneuf a trouvé le moyen de racheter l'erreur qui avait coûté la victoire aux siens dans le troisième match en ouvrant la marque à 1:48 de la troisième période. Le défenseur format géant a fait dévier un tir de Nazem Kadri derrière Tuukka Rask après s'être frayé un chemin jusqu'au filet.

Kessel en a rajouté par la suite en s'emparant du retour de lancer de James van Riemsdyk pour porter un dur coup aux Bruins.