RDS.ca lundi, 28 avr. 2008. 19:02

Ce ne sont pas deux mois passés dans la capitale américaine qui vont changer Cristobal Huet. L'ancien gardien du Canadien, qui est au Québec pour la première fois depuis qu'il a été échangé en février, s'est présenté devant les journalistes avec le calme habituel qu'on lui connaît.

"J'ai passé quelques jours à Montréal et les gens rencontrés m'ont fait des bons commentaires en général."

Huet était déçu de quitter Montréal mais il reconnaît maintenant que ce nouveau départ à Washington était la meilleure chose qui pouvait lui arriver. Il apprécie de pouvoir exercer son métier dans un certain anonymat et avec une équipe dont l'avenir est prometteur. "On a eu une fin de saison incroyable avec 16 victoires à nos 20 derniers matchs pour mériter une place en séries."

Huet se dit heureux de voir la ville de Montréal vibrer au rythme des séries. Il croit que Carey Price est un gardien fait sur mesure pour le marché montréalais puisqu'il est capable de supporter la pression. "Les Flyers sont une formation qui va créer beaucoup de circulation devant lui mais il fait bien."

Le gardien français a vu les deux premiers matchs de la série entre le Canadien et les Flyers. Que pense-t-il des chances de son ancienne équipe d'accéder au tour suivant? "Honnêtement, les chances sont assez bonnes. Le Canadien est beaucoup plus rapide que les Flyers."

Le portier français a tellement aimé son séjour à Washington qu'il n'écarte pas la possibilité de signer un nouveau contrat et ce, même avant le début de la période des joueurs autonomes, le premier juillet. Son agent pourrait même entreprendre des discussions avec les Capitals dès la fin du championnat mondial.


Sébastien Bordeleau avec Cristo

Un autre ancien joueur du Canadien jouera avec la formation française. Sébastien Bordeleau possède la double citoyenneté puisque son père, Paulin, a fait carrière dans l'Hexagone au début des années 80.

Depuis qu'il a quitté la LNH en 2002, Bordeleau joue à Berne, en Suisse mais il avoue encore rêvé au circuit Bettman. "On ne peut pas y croire car c'est le meilleur circuit au monde. Les meilleurs joueurs de hockey au monde rêvent d'y jouer. Si une équipe était intéressée à moi, j'y réfléchirais parce que j'ai des bonnes conditions en Europe."