RDS.ca dimanche, 28 avr. 2013. 14:10

Quelques chiffres en vrac sur les confrontations de la première ronde des séries éliminatoires dans l’Association Ouest. Quelles sont vos prédictions?

BLACKHAWKS DE CHICAGO (36-7-5) c. WILD DU MINNESOTA (26-19-3), dès mardi

- Les Blackhawks ont maintenu un dossier de 15-7-2 après avoir obtenu au moins un point dans leurs 24 premiers matchs de la saison.

- Le Wild n’a pu faire mieux que maintenir une fiche de 5-8-1 depuis la date limite des transactions. Leur plus importante acquisition, Jason Pominville, a amassé neuf points en dix matchs avec sa nouvelle équipe.

- Les deux équipes se sont affrontées trois fois en saison régulière. Le Wild a gagné le premier duel en fusillade avant de subir des revers de 5-3 et 1-0.

- Les deux gardiens des Hawks ont complété la saison avec des statistiques similaires. Corey Crawford (19-5-5) a obtenu neuf départs de plus que Ray Emery (17-1), mais les deux ont affiché une moyenne de buts alloués de 1,91 et enregistré trois jeux blancs.

- Chez le Wild, Niklas Backstrom a terminé la campagne avec 24 victoires, un sommet partagé avec Antti Niemi et Henrik Lundqvist.

- À sa première année au Minnesota, Ryan Suter a été le défenseur le plus utilisé dans la LNH avec un temps de glace moyen de 27:17 par partie. Il a aussi terminé au troisième rang du classement des marqueurs parmi les arrières avec 32 points en 48 matchs.

- Le Wild est de retour en séries après une absence de quatre ans. Le club a franchi le premier tour une seule fois (2002-03) à ses onze premières années d’existence.

- Les Hawks n’ont pas survécu à la première ronde depuis leur conquête de la coupe Stanley en 2009-2010. Ils ont été éliminés par les Canucks en 2011 et les Coyotes le printemps dernier.

DUCKS D’ANAHEIM (30-12-6) c. RED WINGS DE DETROIT (24-16-8), dès mardi

- Les Red Wings participeront aux séries pour la 22e année consécutive, la plus longue séquence active dans la LNH.

- Les Ducks ont célébré un premier titre de la division Pacifique depuis la saison 2006-07, l’année de leur conquête de la coupe Stanley.

- Avec quatre gains consécutifs, les Wings sont les détenteurs de la plus longue série de victoires active parmi les équipes qualifiées pour les séries.

- Jimmy Howard a gardé le filet de Detroit pour les 15 derniers matchs de la saison. Il a réalisé trois jeux blancs et accordé seulement sept buts (excluant ceux en fusillade) à ses sept derniers départs.

- Les Ducks montrent une fiche de 8-9-2 depuis le 22 mars. Seulement trois de leurs victoires ont été obtenues contre des équipes qualifiées pour les séries.

- Seuls les Bruins de Boston ont obtenu moins d’avantages numériques que les Ducks, qui ont terminé la saison avec le quatrième meilleur taux de réussite de la LNH (21,5%) sur le jeu de puissance.

- Trois matchs entre les deux équipes en saison régulière : les Wings ont gagné les deux premiers, les Ducks ont enlevé le dernier.

CANUCKS DE VANCOUVER (26-15-7) c. SHARKS DE SAN JOSE (25-16-7), dès mercredi

- Montagnes russes? Les Sharks ont traversé deux séquences de sept victoires, dont une pour débuter la saison, et une succession de sept défaites.

- Les deux équipes ont terminé l’année sur deux défaites.

- Les Sharks ont balayé la série de trois matchs entre les deux équipes en saison régulière. Le jeu de puissance des Canucks a été blanchi en douze occasions.

- Le dernier affrontement éliminatoire entre les deux rivaux remonte à 2011. Les Canucks avaient alors prévalu en cinq matchs en finale d’Association.

- Les Sharks montrent la pire fiche à l’étranger (8-14-2) parmi les 16 équipes qualifiées pour les séries, mais n’ont perdu que deux matchs en temps réglementaire à domicile.

- Alex Burrows (2-1) a participé à trois des cinq buts des Canucks contre San Jose cette saison et a été le meilleur franc-tireur des siens en 2013 avec 13 réussites.

- Les quatre plus gros canons offensifs des Sharks – Thornton, Couture, Marleau et Pavelski – ont pris part aux 48 matchs de l’équipe.

- Antti Niemi, des Sharks, a passé 2580 minutes sur la glace cette saison, ce qui en a fait le gardien le plus occupé de la LNH. Il s’est classé dans le top-10 de sa profession au chapitre de la moyenne de buts alloués (2,16 – 10e), du pourcentage d’arrêts (,924, 7e) et des blanchissages (quatre – 6e).

- Parce qu’il soigne une blessure mineure, Cory Schneider a cédé sa place à Roberto Luongo pour les deux derniers matchs de la saison, mais il devrait être en mesure de retrouver son poste pour le début des séries. Schneider a affiché un pourcentage d’arrêts de ,936 en avril.

BLUES DE ST-LOUIS (29-17-2) c. KINGS DE LOS ANGELES (27-16-5), dès mardi

- Retrouvailles entre deux clubs dont les routes se sont croisées dans les séries de 2012 : les Kings avaient balayé les Blues en demi-finale d’Association en route vers la première conquête de la coupe Stanley de leur histoire.

- La tendance s’est poursuivie en saison régulière : les Kings ont remporté les trois face-à-face par un pointage cumulatif de 14-7.

- Les Blues ont terminé l’année en force, se bâtissant une fiche de 12-3 en avril. Au cours de la même période, les Kings ont montré un dossier de 7-4-2.

- Est-ce possible d'être plus en feu que Brian Elliott? Le gardien des Blues n’a pas accordé plus d’un but dans un match à ses dix derniers départs.

- Jonathan Quick n’a pas été le même sur les patinoires adverses cette saison. Le gardien de confiance des Kings a montré une fiche de 13-4-1, une moyenne de buts alloués de 1,79 et un pourcentage d’arrêts de ,917 à domicile, mais ses chiffres ont chuté dramatiquement à l’étranger : fiche de 5-9-3, MBA de 3,11, taux d’efficacité de ,891.