lundi, 16 avr. 2012. 23:15

OTTAWA - Brian Boyle a marqué l'unique but de la rencontre alors que les Rangers de New York ont signé un gain de 1-0 contre les Sénateurs d'Ottawa, qui leur permet de prendre les devants 2-1 dans la série.

Les deux gardiens ont dû être à leur meilleur et ont répondu arrêt pour arrêt au cours de ce duel disputé à vive allure. Craig Anderson aura finalement été le seul à céder, sur 23 lancers. Henrik Lundqvist a inscrit le jeu blanc à sa fiche grâce à une performance de 39 arrêts.

« Je crois que nous sentions tous le besoin de l'emporter, a commenté Lundqvist, qui a réussi son quatrième jeu blanc en carrière en séries éliminatoires. Nous devions fermer les livres après avoir laissé filer la dernière rencontre. C'est une sensation incroyable. »

Son plus gros arrêt est survenu dans la dernière minute de jeu, alors qu'il a volé Kyle Turris de la jambière.

Avec la marque à 0-0 après 40 minutes, la troisième s'annonçait prometteuse et elle n'a pas déçu.

Les Sénateurs ont dominé en début d'engagement, forçant Lundqvist à effectuer plusieurs arrêts. C'est après avoir stoppé une tempête dans leur zone que les Rangers ont repris le disque et marqué.

Boyle, qui a compté dans chacune des trois rencontres, a cueilli la rondelle après qu'elle ait rebondi sur la rampe avant de tirer du revers dans le haut du filet, donnant aux Rangers une avance avec un peu plus de 12 minutes à faire.

« Nous devons nous assurer de lui porter une attention particulière, a dit l'entraîneur-chef des Sénateurs Paul MacLean. Il est gros, fort et s'est dirigé vers le filet adverse pour marquer un but et c'est bien pour eux, c'est bien pour lui et nous devons simplement nous assurer de le surveiller un peu mieux. »

Avec 7:09 à jouer, les Sénateurs ont profité d'un avantage numérique. Il a été de très courte durée, puisque Chris Phillips a été chassé pour avoir donné un coup de bâton à Boyle, qui avait réussi à s'échapper.

« Si je suis le méchant pour eux c'est bien, a déclaré Boyle après la rencontre. Si j'avais su (que je marquerais aussi souvent) j'aurais probablement essayé de le faire beaucoup plus tôt. Ce furent des rebonds chanceux. »

Les Sénateurs ont dominé la majeure partie de la deuxième, comme l'indique les tirs au but, 13-8 en leur faveur. Ça ne veut cependant pas dire que les Rangers n'ont pas eu leurs chances.

À la 11e minute, Ruslan Fedotenko a vu son tir toucher le poteau et la rondelle a ensuite longé la ligne des buts, avant qu'Anderson et Jason Spezza ne plongent pour l'empêcher d'entrer. Après qu'on ait eu consulté la reprise vidéo, il a été établi qu'elle n'avait pas franchi la ligne rouge.

Les Sénateurs ont dû jouer ce match sans leur capitaine, Daniel Alfredsson, qui continue de subir les effets d'un coup à la tête que lui a asséné Carl Hagelin dans le deuxième match. Bobby Butler l'a remplacé dans la formation.

Hagelin a été suspendu pour trois matchs et Chris Kreider l'a remplacé. Il s'agissait de son premier match dans la LNH.

Les Sénateurs ont maintenant une fiche de 0-3 en séries en l'absence de leur capitaine. Ils ont aussi perdu leurs sept derniers matchs à domicile en séries, une séquence qui remonte à la finale de la Coupe Stanley de 2007.

Le quatrième match aura lieu mercredi, à Ottawa.