jeudi, 7 févr. 2013. 17:34

Wladimir Klitschko, qui entame sa 8e année en tant que champion poids lourd, devrait être de retour dans l’action pour la 14e défense de son titre en carrière le 6 avril, bien qu’il est possible que la date du combat soit reportée à un peu plus tard. Klitschko l’a emporté à chacune de ses 13 dernières défenses, et ce, de façon convaincante, incluant en novembre lors d’une joute de 12 rounds contre Mariusz Wach, qui était alors invaincu. Celui-ci a après coup été testé positif aux stéroïdes, dont l’usage ne l’a pas avantagé malgré tout.

Qui donc sera la prochaine victime de Klitschko? Son camp m’a laissé entendre que ce serait l’Italien Francesco Pianeta (28-0-1, 15 K.-O.), un gaucher de 6 pi 5 po et 243 libres âgé de 28 ans.

Pianeta se compare physiquement à Klitschko, mais malgré sa fiche reluisante, il n’a aucune victoire d’envergure sauf si l’on considère ses deux décisions en 2012 contre Frans Botha (44 ans) et l’ex-champion Oliver McCall (47 ans). Son unique verdict nul est survenu en 2009 contre Albert Sosnowski, qui s’était auparavant fait envoyer au tapis au 10e round d’un combat de championnat en 2010 contre Vitali Klitschko, le grand frère de Wladimir. Cela dit, il est vrai qu’il détient une belle fiche, il n’est pas encore trentenaire et il est imposant.

Avec un peu de chance, Wladimir (59-3, 50 K.-O.), qui aura 37 ans en mars sans même démontrer de signe de ralentissement, affrontera bientôt quelques-uns des jeunes coqs les plus talentueux de la division, dont l’espoir de l’année 2012 d’ESPN.com : David Price. Tyson Fury, Kubrat Pulev et les Américains Deontay Wilder et Bryant Jennings sont aussi prometteurs.

Advenant une victoire de Klitschko ce printemps, il devrait techniquement se mesurer à l’homme qui l’a évité pendant des années, c’est-à-dire Alexander Povetkin, qui a déjà laissé passer deux occasions comme aspirant obligatoire.

La WBA a donné la permission à Klitschko d’assurer ce printemps une défense optionnelle qui mènerait ensuite à un combat de championnat à la fin de l’été ou à l’automne. Povetkin pourrait se battre pour le titre intérimaire avant de, on l’espère, faire un homme de lui et combattre Klitschko. S’ils ne peuvent en venir à une entente rapidement et que les deux parties doivent avoir recours à un appel d’offres, Klitschko engendrerait 75 % des recettes comparativement à 25 % pour Povetkin.

L’un des autres candidats potentiels pour le combat printanier était le Cubain Odlanier Solis, médaillé d’or aux Jeux olympiques de 2004. Il avait subi une blessure au genou, en même temps qu’un revers par K.-O., contre Vitali en 2011 pour le championnat. Le projet a toutefois avorté.

Il a aussi été question de Fres Oquendo, bien que le gérant de Klitschko Bernd Boente m’ait confirmé cette semaine qu’il n’avait jamais fait partie des discussions. Cela n’a pas empêché Oquendo d’y aller de la déclaration la plus loufoque que j’aie jamais lue dans un communiqué de presse : « Personne ne mérite plus un combat contre Klitschko que moi ».

Quand vous aurez cessé de rire, vous pouvez svp continuer votre lecture.

Oquendo ne fait plus très peur depuis ses deux défaites d’affilée en championnat contre Chris Byrd (décision controversée en 2003) et John Ruiz (K.-O. au 11e round en 2004 dans l’un des pires combats de championnat de l’histoire de l’humanité). J’étais d’ailleurs aux abords du ring lors de ce dernier duel, au Madison Square Garden, et je tiens à remercier l’arbitre Wayne Kelly d’avoir mis fin à ce supplice avant la fin.

Je pourrais continuer de me moquer de lui, mais je vais le laisser tranquille.

Quant à Jennings (16-0, 8 K.-O.), 28 ans, il est l’une des étoiles montantes sur la scène de la boxe, mais il est loin d’être prêt pour un défi comme celui que Klitschko représente pour le moment. Cela ne l’a toutefois pas empêché d’exiger de l’affronter, mais les discussions entre son promoteur Russell Peltz et un représentant de l’autre clan n’ont pas été fructueuses.

Le moment n’est peut-être pas encore venu pour lui, mais qui sait lorsqu’il aura quelques combats supplémentaires dans le corps et que Klitschko, indubitablement, sera toujours le champion de la division.