mercredi, 30 nov. 2011. 11:44

De tous les tournois qui ne sont pas officiellement inscrits aux circuits PGA Tour et Européen, le Challenge Chevron qui aura lieu cette semaine en Californie est certes un de ceux qui retiennent le plus l'attention à cause de la qualité des joueurs qui y prennent part généralement.

Il sera intéressant de voir ce que fera Tiger Woods à cette compétition cette année. Ses récentes sorties en Australie et son comportement lors de la Coupe des Présidents ont rassuré plusieurs observateurs qui estiment que le résultat de Tiger lors du prochain week-end pourrait très bien nous donner une indication de ce que sera sa saison 2012.

Dix-huit joueurs seulement participeront à l'événement qui se déroulera au Sherwood Country Club en Californie. Bo Van Pelt et Gary Woodland ont confirmé leur présence après les forfaits de Dustin Johnson qui a subi une arthroscopie au genou et David Toms qui a mentionné avoir besoin de repos après sa participation à la Coupe des Présidents.

Au nombre des inscrits à surveiller, huit joueurs de l'équipe américaine de la Coupe des Présidents. À ce groupe sélect s'ajoute Keegan Bradley qui a été remarquable en 2001 remportant des victoires en prolongation lors du Championnat de la PGA et à la Classique Byron Nelson. C'est sans compter qu'il a aussi remporté le Grand Chelem du Golf disputé aux Bermudes. Et n'oublions pas Rickie Fowler qui a obtenu quatre positions dans le top 10 en 24 tournois en 2011.

On se souviendra que l'an passé au Challenge Chevron, le Nord-Irlandais Graeme McDowell avait terminé une saison de rêve en inscrivant la victoire aux dépens de Tiger Woods en prolongation. Woods avait connu des moments difficiles au cours de la dernière ronde. On avait senti que son retour à la forme n'était pas encore complet. On le devinait encore très fragile.

Ce qui ne semble pas être le cas depuis quelques semaines. L'ancien numéro un mondial nous a présenté de bien meilleurs résultats lors de son passage en Australie. Il s'élance avec plus d'aplomb et de confiance. Son choix de stratégie convient mieux à sa nouvelle réalité. Avec plus d'opportunisme sur les verts, il aurait certes été le joueur dominant de la Coupe des Présidents.

Malgré ses défaites, il s'est comporté de façon plus respectueuse vis-à-vis ses adversaires et les partisans. Et il n'a pas créé de remous lors de ses rencontres avec son ancien cadet Steve Williams. Voilà donc un homme plus sage.

Tiger Woods n'a pas remporté une seule victoire à ses 26 derniers tournois. Si jamais il devait l'emporter dimanche prochain, on aura l'impression que la saison 2012 sur le circuit PGA Tour, déjà rehaussée par la présence des grands champions européens Rory McIlroy et Lee Westwood, risque de créer en engouement qu'on n'a pas vu sur la scène du golf professionnel depuis un certain accident de voiture en 2009.