Dans le cadre du Tour de Beauce, une compétition de cyclisme sur route, j’en ai profité pour essayer la montée finale de la troisième étape. Je partage avec vous cette vidéo pour expliquer quelques points importants lors de vos prochaines ascensions!

Montée de 1,2 km avec passages à 17%

  1. Bien gérer son effort et ne pas trop partir rapidement.
  2. Choisir le bon braquet pour avoir une cadence adéquate qui se situe entre 75 et 85 RPM environ (selon les sections et le choix de cassette).
  3. Utiliser ses bras pour tirer sur le guidon quand le pourcentage de la pente devient plus élevé.
  4. Alterner en position debout et assis pour solliciter différents muscles et pour retrouver du rythme.
  5. Avoir un coup de pédale efficace, c’est-à-dire tirer sur les pédales du bas vers le haut et pousser sur les pédales du haut vers le bas.
  6. Toujours regarder au loin pour voir combien de terrain il reste à combler dans la montée. Cela aidera à avoir une bonne gestion de l’effort, dictera à quel endroit il faudra se mettre debout selon le terrain et déterminera également quand il faudra ajouter ou enlever du braquet.
  7. Ne pas paniquer et rester concentré s’il y a un moment plus difficile ou encore si le sommet semble toujours plus loin!
  8. Dès qu’il y a un replat dans la montée, il est important de reprendre son souffle et récupérer.
  9. Il existe différents types de montées, celle-ci est une montée abrupte, mais il peut y en avoir des plus longues et plus constantes, par exemple le Mont-Mégantic. Il est donc possible d’ajuster sa technique.
  10. Ne pas oublier de s’hydrater pendant les montées.

En espérant que vous mettrez en pratique ces conseils lors de votre prochaine sortie!