En faisant l'acquisition de joueur improductif comme Nate Thompson, la direction du Canadien de Montréal devait vraiment être déçue de ses éléments sur le quatrième trio.

Même si le prix à payer a été modeste, je ne pensais pas que Marc Bergevin irait chercher un joueur âgé de 34 ans. Une chose est certaine, c'est que le message envoyé à certains joueurs est très clair, « Vous n'avez plus votre place avec le Canadien. »

Il y aura au moins un joueur qui va payer la note à court terme. Matthew Peca vient de s'entendre pour deux ans. Alors il ne reste plus de place pour Charles Hudon ou Michael Chaput.

Pourquoi de la profondeur de 34 ans?

Je trouve que cette transaction ne cadre pas dans la philosophie du Canadien qui mise des joueurs en développement. Si le Canadien est presque assuré d'atteindre les séries, c'est parce que les jeunes ont travaillé fort pour mener cette équipe là où elle est.  Voilà que l'on greffe à l'équipe, un patineur de 34 ans en fin de contrat qui ne sera surement pas là l'an prochain.

Croyez-vous que le Canadien va aller plus loin dans les séries avec Nate Thompson? Je ne comprends pas cette décision du Canadien. La seule chose que je vois, c'est que Bergevin a toujours voulu avoir de la profondeur dans son alignement. Je ne vois pas autre chose à moins que cette transaction cache un autre mouvement de personnel à venir. Qui sait, les acquisitions récentes de Dale Weise et Christian Folin vont peut-être devenir d'éventuels joueurs au ballottage si Bergervin transige à nouveau pour un attaquant ou un arrière.

Si le Canadien avait obtenu un joueur de 25 ou 26 ans, mon son cloche aurait été différent. Un joueur de la trempe de Torrey Mitchell comme il y a quelques années, j'aurais eu une autre opinion.

Transaction 2019 : Est-ce vraiment une impression de déjà vu?

Il faut voir la place de qui Nate Thompson va prendre parce qu'au moment d'écrire ces lignes, il y a un joueur de trop en avant chez le Canadien. Ce sera Peca, Chaput ou même Nicolas Deslauriers. Claude Julien a déjà dit qu'il aimait bien Chaput, mais il a peut-être noté une baisse de régime de sa part. Ça reste à voir.

Le retour de Dale Weise et l'arrivée de Christian Folin

La blessure à Noah Juulsen inquiète peut-être plus la direction qu'on le pense, ce qui a motivé Bergevin à aller chercher Christian Folin. Folin est peut-être plus robuste que Karl Alzner et si les choses devaient brasser, il pourrait être intégré à la droite avec Brett Kulak et positionner Jordie Benn avec Jeff Petry pour laisser Mike Reilly de côté. C'est ce que j'appelle de la bonne profondeur.

Quant à Weise, il est fait pour le quatrième trio.  Il ne peut pas rêver de déloger Joel Armia ou Brendan Gallagher et quand Paul Byron et Andrew Shaw vont revenir au jeu, il va y avoir un problème de congestion.

Un peu comme dans le cas de Thompson, la venue de Weise est un message envoyé au quatrième trio. C'est pourquoi je m'attends à quelque chose de plus gros que ces deux joueurs.

Je sais que Claude Julien a lancé des flèches à son quatrième trio en fin de semaine après la partie contre Toronto, mais entre nous, est-ce que le Canadien a perdu en raison de la prestation de son quatrième trio ou est-ce qu'il a perdu en raison de la performance en avantage numérique, particulièrement en prolongation?

D'ici la date limite des échanges le 25 février, les spéculations n'ont pas fini de meubler nos conversations. Chez le Canadien, je pense toujours que le club a besoin d'un joueur pour jouer dans le top-6 et un arrière pour jouer dans le top-4. À mes yeux, c'est un ou l'autre ou encore les deux.  Honnêtement, ça va être difficile de combler ces deux besoins, mais en combler juste un, ce serait déjà très bien.

Il faudrait que ce joueur soit âgé de 24 à 26 ans pour s'assurer qu'il ne soit pas là que pour finir l'année. De plus, je dresserais à l'interne une liste de joueurs que je ne veux pas perdre comme Jesperi Kotkaniemi par exemple. Je ne serais pas prêt à le sacrifier pour aller chercher du renfort.  Le jeune homme est plein développement et le Canadien fait bien avec lui. Il ne faut pas oublier toutefois que pour réussir à combler l'un des deux besoins identifiés plus haut, le Tricolore devra se départir de joueurs que les amateurs aiment.

*propos recueillis par Robert Latendresse