SOMMAIRE

MONTRÉAL – L’enjeu était grand au classement et, on aimerait vous le dire autrement, mais le Canadien a tardé à le réaliser ce qui explique son revers de 4 à 1 face aux Flames de Calgary au Centre Bell. 

Voici cinq observations tirées de cette rencontre qui s’avère un quatrième gain des Flames en cinq parties contre le Canadien cette saison. Après celle-ci, le CH a cédé Cayden Primeau et Otto Leskinen au Rocket de Laval ce qui signifie que Carey Price est suffisamment rétabli. 

Qui avait joué la veille? 

Avant la partie, la logique menait à croire que le Canadien allait exploiter la fatigue des Flames qui ont vaincu les Maple Leafs de Toronto, en prolongation, la veille. 

Et pourtant, ce sont les hommes de l’intraitable Darryl Sutter qui ont dicté le ton. C’est simple, le CH a été emprisonné dans son territoire à répétition. 

Les Flames avaient décidé de faire payer le prix au Tricolore en déployant un style sans répit. Ils ont relevé ce mandat haut la main et les hommes de Dominique Ducharme ont peiné à contrôler la rondelle. 

Josh Leivo a coulé le clan montréalais en marquant le troisième des siens avec 7:11 à écouler au match. Shea Weber a commis la dernière erreur d’une séquence pénible des siens. Sean Monahan a complété le pointage dans un filet désert. 

« On a eu ce qu’on méritait, c’est tout. On ne méritait pas de gagner », a résumé Ducharme avec déception. 

« On n’avait pas assez de joueurs qui jouaient à la hauteur de leur potentiel. Un moment donné, tu essaies d’allumer des feux et de créer des étincelles. On a besoin de plus de la part de beaucoup de joueurs », a-t-il lancé. 

En déficit hâtivement 2 à 0, il aurait fallu que le Canadien se reprenne grâce à l’attaque massive, mais cette unité n’a produit que deux buts en 25 déploiements depuis neuf matchs. 

Deux buts avec la même recette 

Afin de compliquer la vie du Canadien, les défenseurs des Flames ont appuyé à merveille la pression de leurs attaquants en zone offensive. 

Les efforts de la brigade défensive ont été récompensés puisque ce sont deux défenseurs qui ont inscrit les deux premiers buts du club. Noah Hanifin a été le premier à déjouer Jake Allen d’un tir puissant de la pointe alors que la circulation était dense devant le gardien. 

Ce but est survenu alors que le Canadien avait perdu quatre mises au jeu d’affilée dans son territoire. Un pêché qui ne pardonne pas. 

Le capitaine Mark Giordano a reproduit cette recette tôt au deuxième engagement. Il a joué de chance car le disque a semblé dévier, juste assez, sur le bâton de Paul Byron. 

Actif dans plusieurs montées, Brett Kulak a été l’unique buteur du Canadien et ça en dit long quand ça faisait plus de deux ans, et près de 100 matchs, qu’il n’avait pas touché la cible. 

« Ils jouent de manière intense et ils ont dicté le rythme dès la première période. Ce fut difficile pour notre équipe de quitter notre zone. Ça finit par nous fatiguer et on doit aller changer au lieu de menacer à l’autre bout », a déploré Jeff Petry. 

« On a eu ce qu'on méritait »

Le CH joue avec le feu 

Pour ceux qui l’ignoraient, ce sont les Flames qui pourchassent le Canadien au classement. Il s’adonne que les rivaux entamaient une portion critique du calendrier alors que Montréal dispute cinq matchs en huit sorties face à Calgary. 

Dès vendredi, les deux équipes croiseront le fer de nouveau et le Canadien devra reprendre les deux points abandonnés dans ce premier duel. 

« On se bat, nous aussi, pour une place en séries. Ils sont juste derrière nous, les matchs contre eux sont très importants. On doit obtenir plus de points contre eux », a admis Nick Suzuki.  

Armia reprend son poste 

Rétabli du variant britannique de la COVID-19, Joel Armia a renoué avec l’action. Il avait été absent pour les huit derniers matchs des siens et son retour a relégué Jake Evans à un rôle de spectateur. 

Le Finlandais a débuté la rencontre sur un trio avec Nick Suzuki et Tyler Toffoli. Mais Ducharme l’a muté, dès le second engagement, à droite de Phillip Danault et Tomas Tatar. 

Allen tente de limiter en l’absence de Price 

Mercredi matin, Carey Price a été en mesure de recommencer à s’entraîner et il semble prêt à reprendre le collier étant donné que Primeau a été cédé au club-école. 

En attendant, Allen ne peut pas être blâmé pour cette défaite. Il n’a pratiquement rien vu sur les deux buts des Flames. 

« Quand tu ne comptes pas les buts nécessaires, tu as l’impression d’un peu le laisser tomber avec ses bonnes performances. Il a été très bon pour nous », a confié Kulak. 

On soupçonne Allen d’avoir ragé dans son masque alors que ses coéquipiers ont frappé un poteau à deux occasions à l’autre bout de la patinoire. Parfois, le résultat se joue sur de minuscules détails. 

Les mauvais départs, le fil conducteur des défaites
ContentId(3.1386998):Flames : le plomb de Noah Hanifin ouvre la marque face au Canadien (LNH)
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1387000):Flames : au tour de Mark Giordano de profiter de l'écran (LNH)
bellmedia_rds.AxisVideo

 

ContentId(3.1387001):Canadiens : Brett Kulak appuie l'attaque et est récompensé avec son premier but en plus de deux ans (LNH)
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1387005):Flames : Josh Leivo ajoute un but d'assurance face au Canadien (LNH)
bellmedia_rds.AxisVideo
Les manchettes des experts
Weber et Staal : ça va vite pour les vétérans