RDS.ca dimanche, 21 avr. 2013. 16:33

Le Canadien profite habituellement d'une journée de congé le dimanche, mais pas cette semaine. Au lendemain du revers de 5 à 1 aux mains des Capitals, Michel Therrien avait convoqué ses hommes à Brossard sauf qu’il s’est retenu d’imposer un entraînement punitif.

À la suite d'une quatrième défaite gênante en l'espace de huit jours, Therrien aurait très bien pu sortir le fouet pour cette rare séance d'entraînement dominicale.

Sans surprise, l'accent a été mis sur l'exécution dans les différentes phases du jeu qui font défaut dernièrement. L'intensité était au rendez-vous lors des différents exercices, mais l'entraîneur a choisi une approche constructive avec ses joueurs.

«C’est un bon entraînement, j’étais heureux de voir des rondelles sur la patinoire! On craignait un peu tous ce qui nous attendait. L’objectif était de nous aider à nous améliorer au lieu de se faire punir», a raconté P.K. Subban.

«C’est le bon chemin à privilégier. Michel garde une bonne attitude et il veut qu'on s'améliore. C'est avec l'entraînement qu'on va réussir», a indiqué David Desharnais qui a admis qu’il devait se regarder dans le miroir et hausser son jeu d’un cran.

«Nous avons travaillé sur nos lacunes dans tous les aspects du jeu. On continuera de bâtir là-dessus», a souhaité Brendan Gallagher.

À environ 10 jours des séries éliminatoires et avec trois matchs à disputer cette semaine, les joueurs demeurent confiants. C’était au tour de Subban d’avouer qu'il a constaté un relâchement au cours des derniers matchs à la suite de la confirmation d'une place en séries.

«C’est parfois difficile de suivre le rythme quand on se qualifie hâtivement pour les séries. Nous devons quand même être meilleurs, ce n’est pas une excuse», a-t-il mentionné.

Les trois derniers matchs du calendrier régulier seront disputés sur les patinoires adverses, un voyage qui tombe au bon moment pour l'esprit d'équipe.

«Les meilleures équipes sont tissées serrées, c’est donc une bonne chose en vue des éliminatoires», a convenu Travis Moen qui aimerait contribuer davantage.

«On a connu du succès à l’étranger cette saison et on veut que ça continue à être le cas pour compléter notre calendrier», a indiqué Desharnais.

Plusieurs joueurs traversent une période creuse depuis quelques matchs. Andrei Markov en est un exemple, lui qui montre la pire fiche chez les défenseurs du Canadien depuis 10 matchs, avec un cumulatif de -10.

De son côté, Desharnais n'a pas marqué à ses neuf dernières rencontres et il avoue qu'il doit en donner plus dans le sprint final de la saison régulière.

D’après un reportage de Patrick Friolet