CLEVELAND - Le quart-arrière Deshaun Watson des Browns de Cleveland a été suspendu pour six matchs pour avoir enfreint la politique de conduite personnelle de la NFL. Cette sanction fait suite à des accusations d'inconduite sexuelle de la part de deux douzaines de femmes au Texas lors de traitements de massage, dans ce que la personne responsable d'examiner l'affaire a qualifié de comportement « plus flagrant que tout autre auparavant examiné par le NFL. »

Watson, qui a joué pendant quatre saisons avec les Texans de Houston avant d'être échangé aux Browns en mars, a récemment réglé 23 des 24 poursuites intentées par des femmes alléguant du harcèlement sexuel et des agressions pendant des traitements en 2020 et 2021.

La NFL doit lancer un message et aller en appel

La NFL a trois jours pour faire appel de la décision de la juge fédérale à la retraite Sue L. Robinson.

« Bien qu'il s'agisse de la peine la plus importante jamais infligée à un joueur de la NFL pour des allégations de conduite sexuelle non violente, le comportement de M. Watson est plus flagrant que tout autre examiné auparavant par la NFL », a écrit Robinson dans la conclusion de son rapport de 16 pages.

Même si la seule mesure disciplinaire dans la convention collective est une amende ou une suspension, Robinson a exigé comme condition de réintégration que Watson "limite sa massothérapie aux séances dirigées par le club et aux massothérapeutes approuvés par le club pour la durée de sa carrière".

Elle a ajouté que Watson ne doit avoir « aucune implication négative avec les forces de l'ordre et ne doit pas commettre de violations supplémentaires » de la politique de conduite personnelle.

L'Association des joueurs de la NFL a déjà indiqué qu'elle respecterait la décision de Robinson. Si l'une ou l'autre des parties fait appel, le commissaire de la NFL, Roger Goodell, ou une personne qu'il désigne prendra la décision, conformément aux termes de la convention collective. Le syndicat pourrait alors tenter de contester cette décision devant un tribunal fédéral.

La ligue avait demandé une suspension indéfinie d'au moins un an et une amende d'au moins 5 millions $ US pour Watson, âgé de 26 ans, lors d'une audience de trois jours devant Robinson en juin, ont déclaré à l'Associated Press deux personnes proches de l'affaire à la condition d'obtenir l'anonymat parce que l'audience n'était pas publique.

Watson, qui a signé un contrat de cinq ans de 230 millions $ US entièrement garanti, ne perdra que 345 000 $ si la suspension demeure inchangée, car son salaire de base cette saison est de 1,035 million $. Sa prime à la signature de 45 millions $ n'est pas concernée par la suspension.

Dans un communiqué, la ligue a remercié Robinson d'avoir examiné « le dossier volumineux qui lui a permis de constater de multiples violations de la politique de conduite personnelle de la NFL par Deshaun Watson» .

« À la lumière de ses conclusions, la ligue examine l'imposition par le juge Robinson d'une suspension de six matchs et prendra une décision sur les prochaines étapes », indique le communiqué.

Watson peut continuer à s'entraîner avec l'équipe et disputer les matchs préparatoires avant le début de sa suspension, la première semaine de la saison régulière. Il pourra reprendre l'entraînement lors de la quatrième semaine et sera admissible à un retour au jeu le 23 octobre lorsque les Browns joueront à Baltimore.

Il a participé au camp d'entraînement des Browns. Il a continué à prendre la plupart des répétitions avec la première unité offensive, qui sera confiée au réserviste Jacoby Brissett pendant son absence.

Deux grands jurys du Texas ont refusé d'inculper Watson pour des plaintes déposées par 10 des femmes.

Il s'agissait du premier cas pour Robinson, une ancienne juge de district aux États-Unis nommée conjointement par la NFL et le syndicat pour gérer l'inconduite des joueurs, un rôle précédemment occupé par Goodell.

Sélectionné à trois reprises pour le Pro Bowl avec les Texans, Watson a vu sa carrière de joueur ternie par les allégations selon lesquelles il aurait agi de manière inappropriée avec des femmes lors de séances de massothérapie qu'il avait programmées via les réseaux sociaux. Il a raté la saison 2021.

Dans leurs poursuites, les femmes ont accusé Watson de s'exposer, de les toucher avec son pénis ou de les embrasser contre leur gré. Une femme a allégué que Watson l'avait forcée à pratiquer le sexe oral.

Watson a nié tout acte répréhensible, insistant sur le fait que toute activité sexuelle avec trois des femmes était consensuelle. Il a publiquement insisté sur le fait que son objectif était de blanchir son nom avant d'accepter des règlements financiers confidentiels avec 20 des femmes, le 21 juin.