MONTRÉAL – Au lendemain de la défaite du Canadien contre les Maple Leafs dans le match numéro 2, l'entraîneur-chef par intérim Dominique Ducharme a confirmé qu'il apportera probablement des changements à sa formation pour le 3e match.

« C'est toujours possible. Il y a eu des changements entre le match 1 et le match 2, et il risque d'y en avoir entre le 2e et le 3e match également. »

Parmi ces changements, un retour de Jake Evans, absent du dernier match en raison d’une blessure, est également envisageable pour Ducharme.

« On va en savoir plus lundi. On l'avait dit, ce n'est pas une blessure qui prendra plusieurs semaines à guérir, c'est plus au jour le jour. On va voir sa situation demain. »

Lors de l’annonce des trios avant le premier match de la série, Ducharme avait été fortement critiqué sur la place publique pour avoir laissé les trois plus jeunes joueurs de l’équipe sur la passerelle. S’il avait eu raison pour ses combinaisons de trios après la première victoire, il a eu la main moins heureuse samedi.

Alexander Romanov et Cole Caufield n’ont toujours pas frôlé la glace en séries, alors que Jesperi Kotkaniemi a été intégré à la formation samedi en l’absence d’Evans. KK a d’ailleurs été le seul marqueur du CH dans une cause perdante.

Le retour à domicile pour les matchs de lundi et de mardi ouvre toutefois la porte à une utilisation davantage contrôlée par Ducharme et pourrait ainsi permettre d’inclure Caufield et Romanov dans l’alignement. L’entraîneur-chef par intérim bénéficiera du dernier changement et pourra donc opposer les joueurs qu’il veut au trio d’Auston Matthews et d’utiliser adéquatement ses jeunes joueurs dans les situations plus propices au succès.

 « Ce n'est pas qu'on a peur de l'utiliser à 5 contre 5. On a de la profondeur et on s'est préparé pour que tout le monde puisse avoir une contribution. En étant à domicile, on peut avoir un meilleur contrôle sur les oppositions entre les lignes. S'il est en uniforme, il ne sera pas juste en avantage numérique, car il y a des matchs comme hier où on peut n'en avoir qu'un seul », a expliqué Ducharme au sujet de Caufield.

Si les mérites de Caufield ont été publiquement applaudis depuis son arrivée à Montréal, son coéquipier Brett Kulak avait également de bons mots à l'endroit du jeune attaquant du Canadien.

« Il a été impressionnant en fin de saison. On a vu son flair offensif et ses habilités. Il a d'excellentes mains, il est toujours à la recherche d'une option, son tir est aussi très bon. Il a de nombreux outils à utiliser et il a l'attitude qui va l'aider à avoir beaucoup de succès. »

Et pour ceux qui pourraient se demander si Ducharme a l’appui de la haute direction de l’équipe, Dominique Ducharme n’a pas hésité une seconde pour exprimer la confiance de l’organisation envers ses décisions.

«100%. Aucun doute. »

Pas lieu de s’inquiéter chez le Canadien

Malgré la défaite de samedi, Dominique Ducharme demeure satisfait avec la position du Canadien après les deux premiers matchs de la série, notamment avec un retour à domicile avec une série égale.

Le Canadien rentre à Montréal à égalité

« Il faut regarder dans le moment. C'est 1-1 dans la série. On arrive à la maison, on est quand même dans une bonne position. On a fait notre travail au minimum qu'on voulait à Toronto. On aurait aimé gagner le match no. 2, mais on va regarder nos deux matchs et regarder nos possibilités pour les modifications de l'alignement pour le match de lundi. »

Pour rebondir, Montréal devra assurément améliorer son jeu en territoire des Leafs et éviter l’indiscipline, qui aura coûté cher dans le 2e match.

« Nous n'étions pas à notre meilleur. Nous voulons jouer rapidement en transition et profondément dans leur zone. C'est de cette manière que nous serons à notre meilleur. Nous nous concentrons là-dessus pour être de retour demain », a ajouté Kulak.

Joel Edmundson est pour sa part très positif à l'aube des deux prochains matchs du Canadien, qui seront d'ailleurs disputés à l'intérieur de 24 heures, même s'ils ont échappé la dernière rencontre.

« Nous avons l'avantage de la glace à présent. Nous revenons à la maison avec une victoire, mais nous aurions aimé en avoir deux. Nous ne sommes pas satisfaits avec cette défaite, mais nous sommes confortables de jouer à domicile. Avoir le dernier changement est un gros avantage. »

Et les partisans?

« Ça aurait été bien de les avoir dans le Centre Bell, mais ils y seront très bientôt », a ajouté Edmundson. Présage de confiance de signer une victoire? Une partie de la réponse au match numéro 3.

« Être robustes, mais intelligents »
« Nous avons créé quelques chances »