Quiz : Connais-tu Jake Allen? ,

MONTRÉAL-  Jake Allen est-il la solution aux problèmes du Canadien qui cherche, depuis longtemps pour ne pas dire depuis toujours, un adjoint de qualité à Carey Price?

Est-il un adjoint capable de donner des chances réelles de gagner à l’équipe lorsque Price obtient des congés qui deviendront de plus en plus nécessaires? Un adjoint capable de garder le fort au lieu de le laisser brûler comme tous les autres ont fait au fil des dernières années lorsque Price s’est retrouvé sur la liste des blessés?

Jake Allen est le seul qui pourra répondre à ces questions.

S’il joue à la hauteur des performances offertes cette année à St.Louis, la réponse sera oui.

S’il multiplie les mauvaises sorties comme il l’a fait lors des deux saisons précédentes, la réponse sera non.

Mais d’ici à ce que le gardien qui vient d’avoir 30 ans soit en mesure de donner raison à Marc Bergevin ou de faire mal paraître le directeur général du Canadien, il est clair à mes yeux que son acquisition représente un bon coup.

Surtout que le Canadien a cédé aux Blues un choix de troisième ronde – la sélection des Capitals acquise dans la transaction qui a envoyé Ilya Kovalchuk à Washington à la date limite des transactions – et rien de plus pour acquérir Allen.

Trevor Timmins et ses recruteurs ont encore leur choix de troisième ronde et ont toujours 11 sélections à leur disposition – trois en deuxième ronde et trois autres de quatrième ronde – lors du prochain repêchage. À moins que Marc Bergevin en échange d’autres d’ici là. Ce que je souhaite d’ailleurs…

Je sais! Bien qu’il n’ait coûté qu’un choix de troisième ronde, Jake Allen coûte cher en dollars. Oui il fait beaucoup d’argent. Trop pour un gardien auxiliaire. J’en conviens.

Surtout que si l’on combine son salaire de 4,35 millions $ à celui de 10,5 millions $ que touche Carey Price, c’est près de 15 millions $ (14,850 pour être précis) que le Canadien dépensera pour son duo de gardiens.

Près de 15 M$ pour deux gardiens

C’est énorme!

Je serais d’ailleurs le premier à dénoncer un tel gaspillage si Allen avait encore quelques années de contrat à écouler. Mais voilà. La prochaine saison qui débutera bien un jour est la dernière du pacte de quatre ans (17,4 millions $) que le gardien néobrunswickois a signé le premier juillet 2016 avec les Blues de St.Louis.

Parce que le Canadien profite d’une grosse marge de crédit sous le plafond, un luxe que les Blues – pour composer avec le plafond, le DG Doug Armstrong devra offrir au jeune Jordan Binnington, un gardien sans expérience (Ville Husso) dans la LNH comme filet de sûreté –  et qu’une grande majorité d’autres formations ne peuvent s’offrir, Marc Bergevin pouvait accepter Allen et son salaire.

Transition parfaite vers Cayden Primeau

En prime, cette acquisition servira de parfaite période de transition au jeune gardien Cayden Primeau.

On ne sait pas encore quand le Rocket de Laval et les autres formations de la Ligue américaine reprendront leurs activités. On ne sait même pas encore si la Ligue américaine reprendra bel et bien ses activités. Mais si tel est le cas, la saison qui s’en vient permettra à Primeau de garder les filets à profusion. Cette maximisation de son utilisation permettra au Canadien de déterminer si Primeau sera bel et bien en mesure d’effectuer le saut dans la LNH.

Dans l’affirmative, Marc Bergevin pourra remercier Jake Allen à la fin de son contrat et compléter la transition vers Primeau.

Une transition qui lui permettra de récupérer quelques millions $. Des millions $ qui seront plus que nécessaires dans deux ans alors que le Canadien devra jongler avec les millions s’il désire garder à Montréal, les Danault, Gallagher, Petry et Tatar qui autrement deviendront joueurs autonomes sans compensation. Des millions $ qui seront nécessaires si Marc Bergevin tient en plus à courtiser d’autres joueurs autonomes ou conclure des transactions qui lui permettront d’accueillir dans le vestiaire des joueurs d’impact. Des vrais!

Et si Primeau n’est pas prêt? Ou pire s’il n’arrive pas à convaincre l’état-major qu’il sera un jour en mesure de garder les buts sur une base régulière dans la LNH?

Si Allen a fait le travail, il sera toujours possible de lui offrir un autre contrat. Un contrat beaucoup plus court. Un contrat beaucoup moins riche.

Et comme il sera rendu à près de 24 millions $ en gains accumulés dans la LNH, il ne devrait pas rechigner pour quelques centaines de milliers de dollars. S’il rechigne? Tu lui dis au revoir et tu en trouves un autre. Car des gardiens auxiliaires, il y a en a qui traînent aux quatre coins de la LNH. Il suffit de trouver le bon.

« Je veux être une bonne police d'assurance »

Pourquoi Allen?

Jake Allen est-il le meilleur auxiliaire disponible maintenant? Sans oublier que d’autres noms allaient s’ajouter au fil des prochaines semaines. Que ce soit par le biais de transactions ou celui du marché des joueurs autonomes.

Cette question est intéressante.

Au-delà des statistiques qui favorisent Allen devant quelques autres, la réponse à cette question est intimement liée aux goûts des amateurs, des journalistes et même des membres de l’état-major du Canadien lorsque vient le temps d’y répondre.

Est-ce que vous préférez Jonathan Bernier à Jake Allen? Certains diront oui, d’autres non. Antti Raanta? Pourquoi pas Corey Crawford, un petit gars d’ici qui aurait certainement aimé venir terminer sa carrière à Montréal?

Toutes des candidatures intéressantes. Comme bien d’autres qu’on pourrait ajouter. Mais de grâce : il était utopique, voire ridicule, de croire que le Canadien pourrait obtenir des gardiens comme Robin Lehner ou Marc-André Fleury à titre d’adjoint à Carey Price.

Cela dit, je ne crois pas que Crawford accepterait un contrat d’une saison à titre de joueur autonome.

Et cette notion d’une année est cruciale pour le Canadien autant dans le cadre de l’évaluation de Cayden Primeau que dans la nécessité de ne pas hypothéquer la masse salariale avec deux gardiens très chers payés au-delà la saison 2020-2021 en raison des joueurs importants du CH qui passeront à la caisse… ou à la banque, c’est selon!

Jake Allen est-il la solution aux problèmes du Canadien en matière de gardien auxiliaire?

La réponse viendra en 2021.

Mais on peut avancer sans risque de se tromper qu’il sera meilleur que les Charlie Lindgren, Ben Scrivens, Mike Condon et autres candidats qui ont défilé au fil des dernières années devant la cage réservée au gardien auxiliaire à Montréal.

Allen, capable de jouer comme un no 1

Et qu’il sera certainement aussi bon qu’Antti Niemi.

Du moins il devrait…

Cette acquisition donne le coup d’envoi aux travaux qui attendent Marc Bergevin au cours des prochaines semaines. Des prochains mois.

La question du gardien auxiliaire était une priorité. La voilà réglée.

Il est maintenant temps de combler le manque à gagner offensif qui a coûté à son équipe l’élimination subie aux mains des Flyers de Philadelphie en première ronde des séries.

Bien hâte de voir comment il y arrivera!

Jake Allen : prix élevé, risque minime