MONTRÉAL – Il n’y a pas que la défaite aux mains d’un adversaire médiocre qui passait de travers dans la gorge de Brendan Gallagher après que le Canadien se soit incliné devant les Coyotes de l’Arizona jeudi soir.

Le fougueux attaquant ne digérait pas d’avoir été retiré du match contre son gré pour une partie de la troisième période après avoir été victime d’une mise en échec à la tête.

À la septième minute du dernier tiers, Gallagher s’est effondré sur la patinoire après avoir reçu l’épaule de Jordan Martinook au menton près du banc des Coyotes. Après avoir tenté de prendre place à la mise en jeu suivante, Gallagher a dû retraiter au banc des siens, mais il a été renvoyé dans la mêlée pour la fin de l’avantage numérique dont le Canadien a hérité sur la séquence.

« Plus gênant que frustrant... inacceptable »

Le numéro 11 a étiré sa présence sur les unités spéciales pendant 75 secondes. Le cadran indiquait 12:36 quand il est finalement allé reprendre son souffle. On ne l’a revu sur la patinoire que neuf minutes plus tard.

C’est qu’après avoir donné leur aval à Gallagher pour qu’il demeure dans le match, les soigneurs du Canadien ont reçu la consigne des observateurs de la Ligue nationale de l’escorter au vestiaire pour le soumettre au protocole entourant la gestion des commotions cérébrales.

Aux yeux d’un témoin neutre et moindrement sensé, il s’agit là d’une mesure préventive sage et nécessaire. Pas très objectif, Gallagher interprétait plutôt le sort qui lui avait été réservé comme un excès de zèle plutôt chiant.

« J’ai raté la moitié de la période, c’est poche. Je veux être sur la glace dans des moments comme celui-là, je ne veux pas que quelqu’un qui regarde de l’extérieur décide que je ne peux pas avoir un impact sur le match. Je comprends leur raison d’être, mais il doit y avoir une meilleure façon de faire les choses. »

ContentId(3.1254091):LNH : Coyotes 5 - Canadiens 4 (hockey)
bellmedia_rds.AxisVideo

Gallagher, qui insistait pour dire qu’il n’avait pas ressenti de symptômes pouvant être liés à une commotion cérébrale, prétend avoir passé sans problème la batterie de tests qu’on lui a fait subir après l’avoir placé en isolement.

« J’ai essayé de faire ça le plus vite possible, mais c’est impossible d’accélérer le processus parce qu’ils doivent nous garder là-dedans pour une durée minimum. Même si j’avais terminé, je devais rester assis jusqu’à ce qu’on vienne me dire que j’étais correct. Mais pendant ce temps-là, le match continue... »

Il serait légitime de douter de sa parole. Gallagher ne serait pas le premier athlète professionnel ayant tenté de cacher la réelle nature d’une blessure au nom de la cause collective. Mais il insiste pour dire qu’il ne prendrait pas à la légère une situation où il jugerait ses capacités cognitives affectées.

« Si j’ai vraiment une commotion, je serai honnête et je me soumettrai à tous les tests qu’on voudra me faire passer. [...] Il y a trop d’information à propos de ce type de blessure de nos jours, je ne suis pas stupide. Mais si je suis capable de jouer, je veux être sur la glace. Je ne peux rien y faire, mais j’aurais aimé qu’on me laisse jouer. »

En déficit d’un but à partir du point médian de la troisième période, le Canadien aurait sûrement aimé compter sur Gallagher dans sa tentative de remontée. Celui-ci disputait un autre fort match avec, notamment, l’ajout d’un huitième but au compteur au premier vingt.  

« Je comprends qu’ils ont un travail à faire, mais je veux aussi faire le mien, a conclu le malheureux ailier. Je veux contribuer, faire ce pourquoi on me paye. Tout le monde veut faire son boulot du mieux qu’il le peut. On m’a enlevé cette possibilité et ça ne fait pas mon affaire. »

Le Canadien s’entraînera vendredi à 11h à Brossard en préparation pour son match du lendemain contre les Maple Leafs de Toronto. Voyons si Gallagher y sera... ​

La 3e période et les unités spéciales font mal
ContentId(3.1254061):Canadiens : Brendan Gallagher complète la mise en scène de Charles Hudon (LNH)
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1254062):Canadiens : Alex Galchenyuk repère Paul Byron sur un deux contre un (LNH)
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1254067):Coyotes : Brad Richardson réduit l'écart en début de deuxième période (LNH)
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1254069):Coyotes : Christian Dvorak s'empare d'un retour et crée l'égalité en avantage numérique (LNH)
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1254072):Canadiens : Joe Morrow marque d'un puissant tir frappé (LNH)
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1254074):Coyotes : Tobias Rieder crée l'égalité 3-3 (LNH)
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1254075):LNH : Shea Weber marque d'un puissant tir dès la mise en jeu pour redonner les devants au Canadien
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1254077):Coyotes : Derek Stepan marque en avantage numérique sur l'horrible revirement de Jordie Benn (LNH)
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1254078):LNH : Christian Fischer donne les devants aux Coyotes pour la première fois du match
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1254082):Canadiens : but refusé et douleur pour Andrew Shaw (LNH)
bellmedia_rds.AxisVideo