COLLABORATION SPÉCIALE

La 150e édition de l’Omnium britannique a pris fin dimanche dans une atmosphère de fête alors que l’Australien Cameron Smith a littéralement volé la vedette avec une carte finale de 64, incluant 6 oiselets sur le neuf de retour. On attendait davantage un 5e titre majeur du Nord-Irlandais Rory McIlroy, qui a dû se contenter du 3e échelon, suite à une ronde finale de 70.

Déjà vainqueur du tournoi des Champions et du Championnat des Joueurs cette année, Smith a démontré clairement qu’il est le meilleur sur les verts lorsque la pression monte d’un cran. La série de 5 oiselets consécutifs entre les 10e et 14e trous lui a permis de se hisser en tête du tournoi. Il n’a pas seulement brillé sur les verts, il a placé ses coups au bon endroit et n’a jamais été en danger, si on fait exception du 17e trou sur lequel il a brillamment sauvé la normale sur un coup roulé d’une dizaine de pieds. Il devient aussi le premier joueur à ramener deux cartes de 64 ou mieux lors d’un tournoi majeur en plus d’égaler, avec un moins-20, le meilleur pointage jamais obtenu lors de ce championnat. Il s’est même permis de battre le pointage record de St. Andrews par un coup, record établi en 2000 par Tiger Woods.

Auteur d’une carte de 73 lors de la 3e ronde samedi, durant laquelle il était méconnaissable sur les verts (35 coups roulés), Smith a vite remis les pendules à l’heure lors de la ronde ultime avec 10 normales et huit oiselets. Cette victoire lui permet de hausser ses gains à près de 10 millions de dollars pour la saison en cours. Il s’agit également d’un 6e titre en carrière, lui qui a aussi gagné le Championnat de la PGA d’Australie à deux reprises. Nul doute qu’il sera de la prochaine édition de la Coupe des Présidents en septembre prochain et sûrement de l’édition suivante qui aura lieu à Montréal en 2024.

Cameron Smith triomphe à St-Andrews

C’est finalement l’Américain Cameron Young qui a ravi la 2e place grâce à un aigle spectaculaire au dernier trou. Young, 25 ans, en a impressionné plus d’un avec la qualité et la constance de son jeu. Reconnu comme l’un des plus longs frappeurs du circuit PGA Tour, il a démontré que la finesse et la stratégie font aussi partie de son arsenal. On parle ici d’un joueur qui en est à une première saison sur le grand circuit lui qui, il y a à peine 2 ans, évoluait sur le circuit canadien avant de joindre le circuit Korn Ferry et d’y inscrire deux victoires. Sa 2e place lui permet de hausser ses gains à plus de 5.8 millions de dollars... pas trop mal pour une recrue!

Le favori de la foule, Rory McIlroy n’a rien à se reprocher, car il a joué de façon très méthodique lors de la ronde ultime, atteignant pratiquement tous les verts en coups prescrits. Son putter l’a quelque peu laissé tomber, car il a eu recours à 36 coups roulés lors du 4e tour. Son jeu a été solide, mais le manque d’opportunisme sur les verts l’a empêché de mettre la main sur un 5e titre majeur. McIlroy revendique toutefois 4 top-8 lors des majeurs cette année.

Enfin, quelques mots sur Viktor Hovland pour qui rien ne fonctionnait lors de la ronde finale. On l’a senti quelque peu hésitant en début de ronde et son jeu en général n’avait rien à voir à celui qu’il nous avait présenté la veille. Le Canadien Corey Conners a bien fait dimanche avec une carte de 67, lui qui revendique un pointage cumulatif de moins-8, bon pour une égalité en 28e position.

Somme toute, ce fut une belle compétition, disputée sur un parcours ferme et très rapide. Les coups de départ de plus de 350 verges ont été nombreux, mais encore fallait-il les placer au bon endroit. Les joueurs ont eu recours à leur créativité et ont été forcés d’imaginer des coups et des trajectoires auxquels ils ne sont pas habitués. Ça fait partie du charme de l’Omnium britannique, un tournoi unique en son genre.

Place à l'Omnium 3M

L’Omnium 3M se mettra en branle ce jeudi du côté de Blaine, au Minnesota. Le champion en titre, Cameron Champ, devra se méfier de Tony Finau, Hideki Matsuyama, Jason Day et Sungjae Im qui sont les principales têtes de série présentes à ce tournoi. RDS présentera les rondes 3 et 4 de ce tournoi en fin de semaine. Vous pourrez également suivre le déroulement des quatre rondes de l’Omnium senior britannique dès jeudi, à midi, sur les rondes de RDS. Ce tournoi majeur vous parviendra en direct du parcours Gleneagles, en Écosse.