Petit à petit, c’est au tour des futurs coéquipiers de Juraj Slafkovsky de faire connaissance avec la bête.

« Dès le premier jour que je l’ai vu, j’ai pu constater qu’il est un spécimen rare avec ce gabarit pour un gars de 18 ans », s’est émerveillé lundi l’attaquant des Canadiens Josh Anderson au sujet du tout premier choix du dernier repêchage de la LNH de 6 pi 4 po et 229 livres.

« J’ai pu patiner avec lui cet été et on peut voir qu’il utilise très bien son gabarit pour protéger la rondelle. Et il a des mains pour un grand gars. Le futur est brillant pour lui. Je suis excité de voir ce qu’il va faire au camp et cette année », a ajouté Anderson.

Anderson n'est pas surpris du choix du Canadien

Cole Caufield, que la recrue slovaque a déjà identifié comme un partenaire de trio potentiel avec Nick Suzuki, s’est lui aussi dit surpris par la carrure du p’tit nouveau.

« Oui! Je pense que tout le monde l’était », a résumé le petit franc-tireur du CH.

« Tout le monde sait qu’il est énorme, mais c’est un bon joueur, a ajouté Caufield. Il est intelligent et il sera tout un ajout à l’équipe. »

Aussi imposant soit-il, Slafkovsky pourrait néanmoins être appelé à endosser l’uniforme du Rocket de Laval et ne pas jouer à temps plein dans la LNH à ses débuts en Amérique du Nord. Son développement aura priorité sur les succès de l’équipe à court terme, a répété le directeur général Kent Hughes.

« Qu’il ait été sélectionné 1er ou 5e, on se préoccupe de son développement à long terme et non pas où il en est présentement. On prendra la meilleure décision pour que Juraj devienne le meilleur joueur qu’il puisse devenir. »

Caufield plus lourd

S’entretenant brièvement avec les journalistes au tournoi de golf lançant officiellement la saison 2022-2023 du club, Caufield s’est présenté devant ceux-ci en apparence plus musclé. Questionné sur le sujet, il a indiqué avoir gagné cinq livres.

« Un été plus long, ça permet de travailler davantage sur ton corps. L’été passé, on n’avait eu qu’un mois et demi. Je me sens bien et j’aime ou j’en suis. »

« J'ai très hâte de commencer l'année »