Passer au contenu principal

L'attaquant des Canadiens Paul Byron annonce sa retraite

Publié
Mise à jour

QUIZ : Connais-tu Paul Byron? 

L'attaquant des Canadiens de Montréal Paul Byron a annoncé sa retraite, mercredi.

Dans une lettre adressée au partisans de l'équipe, Byron écrit qu'« après avoir réfléchi plusieurs mois [il est] arrivé à la conclusion qu'il valait mieux prendre [sa] retraite en tant que joueur de hockey professionnel ».

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par RDS (@rds)

Byron n'a pas joué la saison dernière en raison des nombreuses blessures subies au fil des années.

Byron termine sa carrière avec une récolte de 98 buts et 110 aides en 521 matchs avec les Sabres de Buffalo, les Flames de Calgary et les Canadiens. Ces derniers l'avaient réclamé au ballottage en octobre 2015 et était rapidement devenu un favori de la foule grâce à sa fougue.

En marge de l'annonce de sa retraite, les Canadiens ont également annoncé que Byron occupera le poste de consultant au développement des joueurs.

Après avoir réfléchi plusieurs mois à la meilleure décision à prendre pour ma santé et l'avenir de ma famille, je suis arrivé à la conclusion qu'il valait mieux prendre ma retraite en tant que joueur de hockey professionnel. Après de longues et nombreuses séances de réadaptation, de thérapie, des consultations et des conversations avec différents médecins pour tenter de revenir au jeu et poursuivre la carrière que j'aime tant, la décision est devenue claire. Toute ma vie, j'ai réussi à déjouer les probabilités et prouver à mes détracteurs qu'ils avaient tort. Pendant longtemps, j'ai gardé espoir de pouvoir y parvenir une fois de plus, et c'est ce qui a rendu la décision si difficile à prendre. Mais la réalité est que je ne suis plus en mesure de m'entraîner, de patiner ou de me pousser au niveau requis pour être un joueur de hockey professionnel en raison de blessures subies lors de mon dernier match et des saisons précédentes. Même s'il est difficile d'accepter cette réalité, je ne peux m'empêcher d'être incroyablement reconnaissant et fier de la carrière que j'ai connue. Si, quand j'étais tout petit, et même en début de vingtaine, vous m'aviez dit que ma vie et mon cheminement de carrière ressembleraient à ça, jamais je ne vous aurais crus.

En y repensant, j'ai du mal à imaginer comment je suis passé du hockey junior B à adjoint au capitaine des Canadiens de Montréal. En fait, j'ai encore de la difficulté à comprendre comment tout ça a pu se produire, mais c'est grâce à mon travail acharné, mes croyances, mon engagement et un niveau de compétition très élevé que j'ai pu connaître une carrière dont beaucoup de gens doutaient depuis mon tout jeune âge. J'ai également eu beaucoup de chance de rencontrer des gens incroyables qui m'ont aidé tout au long de mon parcours, et j'aimerais remercier tous ceux et celles qui m'ont fait grandir en tant que joueur ou personne, tant sur la glace qu'à l'extérieur de la patinoire.

À tous mes anciens coéquipiers, entraîneurs, gérants d'équipement et le personnel des équipes et organisations avec lesquelles j'ai évolué cours de ma carrière, merci pour tout votre temps, votre engagement, votre travail et les souvenirs que nous avons partagés ensemble. J'ai été très chanceux de rencontrer autant de gens formidables qui ont fait du hockey professionnel une expérience si incroyable pour moi. À travers tous les matchs, les vols, les trajets en autobus, les entraînements, les camps de recrues, les camps d'entraînement et les repas sur la route, j'ai été privilégié et je suis vraiment reconnaissant des amitiés et des liens tissés au fil des années.

À l'organisation des Olympiques de Gatineau, Benoit Groulx et Charlie Henry, merci d'avoir remarqué un jeune homme qui jouait au hockey junior B à Ottawa et de lui avoir donné la chance d'évoluer dans le hockey junior majeur. Quand personne d'autre en Ontario ne croyait en mes chances de réussir en raison de mon gabarit, la conversation que nous avons eue dans le salon de mes parents a contribué à changer mon destin.

À Adam Bracken, tout le monde au Fitness Lab, Tony Greco et à tout le personnel chez Greco Fitness, merci pour les nombreuses heures d'entraînement chaque été en vue du début d'une nouvelle saison de hockey, qui m'ont grandement aidé à atteindre un niveau de conditionnement physique me permettant de jouer au niveau de la LNH malgré ma taille.

À mes agents et représentants JP Barry, Peter MacTavish, Pat Brisson et tout le monde chez CAA, je vous suis reconnaissant pour tous les conseils, l'engagement et l'aide apportés au fil des années.

À Stewart, Chris, Matt et tous les membres de Gavin Hockey Wealth, merci d'avoir pris soin de ma famille et de moi à l'extérieur de la glace. La carrière d'un joueur de hockey est courte et il est très important de pouvoir profiter de bons conseils financiers. Merci d'avoir toujours veillé à ce que ma vie à l'extérieur du hockey soit prise en charge afin de me permettre de me concentrer sur ma carrière.

À l'organisation des Sabres de Buffalo, merci d'avoir pris une chance en me repêchant et de m'avoir donné l'occasion de me développer en jouant à Portland, dans le Maine, et de vivre mon rêve d'enfant.

À l'organisation des Flames de Calgary et Bob Hartley, merci d'avoir fait mon acquisition et de m'avoir donné une vraie opportunité de m'établir comme joueur de hockey de la LNH. Merci à mon entraîneur Troy G Ward à Abbotsford, qui m'a aidé à grandir en tant que personne et qui m'a convaincu de poursuivre ma carrière dans la LNH plutôt que d'abandonner et d'aller jouer en Europe. Merci aux gens formidables de la ville de Calgary et du « C of Red » pour les incroyables souvenirs de la mémorable saison de 2014-2015.

À l'organisation des Canadiens de Montréal, le directeur général Marc Bergevin, à la famille Molson, aux entraîneurs, gérants d'équipement et thérapeutes, ainsi qu'à l'ensemble du personnel, je ne vous remercierai jamais assez pour tout ce vous avez fait pour moi au cours des huit dernières années. Le fait d'avoir été réclamé au ballotage par le Tricolore a changé ma vie et ma carrière. J'en serai toujours reconnaissant. Huit ans au même endroit, c'est une éternité dans le monde du hockey, et la patinoire était une deuxième maison pour moi. Je ne peux m'empêcher de me sentir incroyablement fier et chanceux d'avoir eu l'occasion de porter le chandail bleu-blanc-rouge des Canadiens. Notre parcours lors des séries de 2021 fut une expérience absolument magique et, même si nous n'en sommes pas sortis vainqueurs, c'est quelque chose que je sais qu'on n'oubliera jamais.

J'aimerais aussi remercier tous les partisans des Canadiens pour le soutien incroyable qu'ils ont toujours démontré à mon endroit et la passion qu'ils ont pour l'équipe. Votre énergie et votre fierté se font sentir non seulement au Centre Bell, mais aussi dans de nombreuses villes sur la route. Vous faites en sorte que jouer pour les Canadiens de Montréal est en soi une expérience tout à fait incomparable.

À mes beaux-parents, Jean, Kathy, Neal, Maude, et mes nièces, Amy, Alyson et Laurie, mon meilleur ami, Jeremy, à tous mes autres amis proches ainsi qu'à ma famille élargie, merci pour tout votre amour et votre soutien au fil des ans. Merci d'avoir assisté à des matchs au Bob, de vous être déplacés jusque dans des villes de la Ligue américaine de hockey, à Ottawa et dans d'autres villes de la LNH. J'ai toujours apprécié et été reconnaissant de la passion et le soutien que vous m'avez démontrés tout au long de ma carrière. Même en étant du côté des visiteurs, pour moi, les matchs à Ottawa ont toujours ressemblé à des matchs à domicile. Je m'y sentais comme à la maison.

Ma mère, Gail, mon père, Randy, mes frères, Mike et Lee et mon neveu, Liam, je vous remercie sincèrement pour votre temps, votre amour, votre soutien et vos sacrifices au cours de toutes ces années, qui m'ont permis de poursuivre mon rêve. Tous les tournois, les déplacements, les hôtels, les entraînements les soirs de semaine, les matchs le weekend et tous les coûts reliés. Comme parent, c'est maintenant à mon tour de vivre tout ça avec mes propres enfants, ce qui me fait réaliser encore plus à quel point vous avez tous tant sacrifié pour moi, et je ne peux tout simplement pas vous remercier assez. Peu importe les probabilités, vous avez toujours cru en moi et, du même coup, contribué à renforcer ma propre confiance en mes moyens.

À ma fille, Elianna, et mon fils, Brysen, merci de n'avoir jamais cessé de m'encourager et d'être mes plus grands supporters. Je vous aime très fort tous les deux, et j'ai adoré avoir la chance de partager mon expérience avec vous. Il n'y a pas de meilleur sentiment au monde que celui de recevoir un gros câlin de votre part après un match, peu importe l'issue de la rencontre. En tant que père, je ne pourrais être plus fier de vous et j'ai hâte d'être là pour vous et de vous aider à réaliser vos rêves.

À ma femme, ma partenaire et ma meilleure amie, Sarah, je ne peux pas te remercier assez pour ton amour et ton appui tout au long de nos années ensemble. Déménager à travers l'Amérique du Nord, loin de ta famille pour être à mes côtés alors que nous étions encore au début de la vingtaine n'était pas facile. Louer des appartements, des remorques, se déplacer constamment d'un endroit à l'autre, vivre dans une chambre d'hôtel pendant des mois jusqu'à un rappel, et ce, même pendant les grossesses. Je n'aurais pas pu demander une meilleure partenaire avec qui partager ma vie. Victoires ou défaites, échanges, l'insécurité de se retrouver au ballottage et maintenant l'heure de la retraite, tu as toujours été là pour moi quand j'avais besoin de toi. Alors que nous passons au prochain chapitre de notre vie, je ne peux m'empêcher de me sentir confiant et fébrile en vue de ce qui nous attend. Je t'aime de tout mon cœur.

À tous les amateurs de hockey, jeunes et moins jeunes, merci d'avoir fait de la LNH la meilleure ligue de hockey au monde. Sans vous, aucun d'entre nous ne serait en mesure d'atteindre ce rêve et de le vivre. À tous les jeunes joueurs de hockey, ne laissez jamais personne vous dire que vous ne pouvez pas, ou que vous n'êtes pas assez bon. Je suis la preuve que vous pouvez réussir et aspirer aux plus grands rêves. Croyez en vous et mettez les efforts pour atteindre votre objectif. Concentrez-vous et prêtez attention aux conseils que vous donnent vos entraîneurs, et faites tous les efforts nécessaires jour après jour pour continuer de progresser, un petit pas à la fois. Le succès ne vient pas facilement, alors ne laissez jamais le doute se mettre en travers de vos ambitions. Bonne chance à tous les joueurs de hockey et au plaisir de vous voir à l'aréna.

- Paul Byron