Passer au contenu principal

Le Canadien a causé son propre malheur face aux Golden Knights

Publié
Mise à jour

SOMMAIRE

MONTRÉAL - Martin St-Louis insiste pour être toujours honnête dans l'évaluation de la performance de sa troupe. Il n'a pas été aveuglé par le pointage final après la défaite de 6-5 du Canadien contre les Golden Knights de Vegas, jeudi soir.

St-Louis a reconnu que son équipe avait obtenu le sort qu'elle méritait en s'inclinant dans cette rencontre.

L'entraîneur-chef du club de hockey montréalais a noté particulièrement les problèmes de sa troupe en sortie de zone.

« Nous affrontions une bonne équipe, des joueurs qui utilisent bien leur bâton, a analysé St-Louis après la partie. Parfois, nous pensions que nous allions sortir, qu'il y avait de l'espace, puis un joueur revenait sur nous. Ils étaient sur nos joueurs rapidement.

« Nous nous sommes souvent tirés dans le pied. Nous les avons aidés à créer de l'offensive. Ils n'ont pas eu souvent à patiner sur 200 pieds. »

Officiellement, le Canadien a commis 12 revirements durant la rencontre. Les Golden Knights ont également été crédités de huit vols de rondelle.

« Nous tentions trop de jeux dans la dentelle en sortie de zone, a renchéri l'attaquant Jake Evans. Nous avons commis beaucoup de revirements et ils ont le talent pour vous faire mal paraître. »

Le gardien Cayden Primeau a gardé le Canadien dans le coup en première période, quand les Golden Knights ont eu l'avantage 18-6 au chapitre des tirs au but, et 41-12 pour les tirs tentés.

ContentId(3.1434633):Canadiens : « À Vegas, on méritait mieux, aujourd'hui on a eu ce qu'on méritait » (LNH)
bellmedia_rds.AxisVideo

Les Golden Knights ont terminé la rencontre avec des avantages de 42-28 pour les tirs au but et 95-51 pour les tirs tentés.

Evans n'a pas voulu donner trop de crédit aux Golden Knights lorsqu'il a été interrogé au sujet des ajustements possibles effectués par les champions en titre après le duel entre les deux équipes le 30 octobre à Las Vegas. Le Canadien avait alors perdu 3-2 en tirs de barrage, mais St-Louis avait qualifié la performance des siens de « possiblement la meilleure » depuis qu'il est en poste.

« Peut-être que nous nous attendions à ce que ce soit plus facile cette fois-ci parce que nous avions bien fait contre eux la dernière fois », a dit Evans.

Le défenseur Johnathan Kovacevic a cependant noté une certaine différence dans l'approche des Golden Knights.

« Ils étaient certainement plus préparés. Nous avions moins de rythme. Ils ont limité notre espace avec leur échec-avant en zone neutre, a dit Kovacevic. Nous avions de la difficulté à avancer avec la rondelle et ils pouvaient attaquer rapidement notre territoire. »

St-Louis avait affirmé que son équipe avait bien joué lors des quatre matchs précédents, même si le Canadien avait compilé une fiche de ,500. Mais comme il aime le dire, le hockey n'est pas loyal: une équipe ne sera pas toujours récompensée quand elle joue bien, et elle va parfois gagner en jouant mal.

Jeudi, le Canadien n'a pas été secouru par le retour du balancier, après deux défaites malgré de bonnes performances.

« Vous ne pouvez pas espérer en voler une, comme nous ne pouvions pas nous apitoyer sur notre sort après les deux matchs précédents, a dit Kovacevic. Nous acceptons toujours pleinement nos responsabilités. Nous ne pouvons pas blâmer la malchance.

« Nous devons être meilleurs. Les réponses vont venir de nous. »

Le Canadien s'entraînera au Complexe sportif CN vendredi avant de prendre la direction de Boston. Il affrontera les Bruins samedi soir.

Les pères des joueurs ont été invités pour accompagner l'équipe durant ce voyage.