Passer au contenu principal

RÉSULTATS

Les Voltigeurs éliminés à la coupe Memorial

Publié
Mise à jour

Le parcours des Voltigeurs de Drummondville à la Coupe Memorial est terminé. L'équipe québécoise a été vaincue au compte de 5-3 par les Warriors de Moose Jaw, mardi à Saginaw.

Moose Jaw disputera la demi-finale vendredi contre le perdant du match entre les Knights de London et Saginaw, tandis que les Voltigeurs rentrent à la maison bredouilles.

Drummondville est la première équipe de la LHJMQ à ne pas remporter un seul match au tournoi à la ronde depuis Moncton en 2010.

Drummondville et Moose Jaw devaient inévitablement gagner pour rester en vie dans le tournoi.

« Je suis pas mal fier de mon groupe qui a joué du hockey inspiré, qui a fait de moi un entraîneur très, très fier cette année, a lancé d'entrée de jeu l'entraîneur-chef des Voltigeurs, Sylvain Favreau, lors de la conférence de presse après le match.

« On n'a pas été capables de jouer un 60 minutes complet. Dans un environnement comme ça avec trois grosses équipes de hockey, il faut jouer des matchs complets. Mais je vais surtout me souvenir de la façon dont mon équipe s'est battue et s'est comportée. »

Après un début de match difficile, Drummondville s'est retrouvé en déficit de trois buts, mais est revenu à la hauteur des Warriors avant de voir ces derniers marquer en fin de partie lors d'un désavantage numérique quand le défenseur Aiden Ziprick a touché la cible avec l'un de ses rares filets à 18:26 pour le but gagnant.

Moose Jaw a ajouté un but dans un filet désert pour clore l'issue de la partie par l'entremise de  Brayden Yager pour mettre un terme aux espoirs de Drummondville.

Les Voltigeurs ont tout tenté en tirant 52 fois en direction du filet adverse, dont 26 fois en troisième période, contre 28 pour les Warriors durant toute la rencontre.

« On n'a pas bien commencé le match, a analysé Favreau. J'ai retrouvé mon équipe en deuxième et troisième périodes. C'est ce qu'on est habitués de voir des Voltigeurs. 

« Parfois, ça prend des "breaks" pour gagner des matchs. On aurait pu en avoir un ou deux de plus, mais ce n'est pas arrivé. »

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par RDS (@rds)

Une vaine remontée

En retard par trois buts pendant plus la moitié du match, l'entraîneur des Voltigeurs Sylvain Favreau a remanié ses trios. Favreau a eu la main heureuse en réunissant Luke Woodworth, Peter Repcik et Justin Côté qui ont été à l'origine de deux buts marqués en l'espace de 57 secondes pour remettre les champions québécois dans la partie.

« Il y avait, qu'on le veuille ou pas, un peu de nervosité en début de match », a reconnu Favreau. Mais les Voltigeurs n'avaient pas dit leur dernier mot.

Côté a brisé la glace pour les Voltigeurs, qui n'avaient marqué que trois fois lors de leurs deux premiers matchs, a profité d'une superbe passe transversale de Woodworth à 14:46 pour déjouer Jackson Unger d'un tir sur réception.

Le trio a fait feu à nouveau moins d'une minute plus tard alors que Repcik a carrément surpris Unger d'un tir près de la rampe du côté droit.

Drummondville a réussi à niveler les chances à 3:13 en troisième période lorsqu'Alexis Gendron s'est emparé d'une rondelle libre dans l'enclave pour toucher la cible d'un tir dans la partie supérieure.

La partie s'est déroulée dans la première moitié de la rencontre alors que les Voltigeurs avaient du mal à s'organiser devant la pression des Warriors, qui ont saisi leurs chances pour se donner une priorité qui à la base sembait confortable.

Moose Jaw a donc profité du manque d'étincelle des Voltigeurs pour se donner trois buts d'avance. Vojtech Port a saisi sa chance lorsque le gardien Riley Mercer a été déporté suite à un bel échange de passe pour inscrire son premier du tournoi en première période.

En deuxième, les Warriors ont touché la cible lors d'une supériorité numérique pour se donner deux buts d'avance suite à une autre passe transversale qui a permis à Jagger Firkus d'ajouter à l'avance des siens.

Denton Mateychuk a permis à Moose Jaw de faire 3-0 en profitant d'un cafouillage en zone défensive pour s'emparer d'une rondelle libre.