MONTRÉAL – Dans une semaine jour pour jour, la LHJMQ sera de retour, et ce moins de trois mois après la conquête de la coupe Memorial par les Sea Dogs de Saint John. Que s’est-il passé depuis dans le circuit Courteau?

Des joueurs étoiles ont gradué chez les professionnels, d’autres ont été échangés et plusieurs stars en devenir ont été recrutés. Des entraîneurs ont quitté, alors que certains ont été promus ou effectuent un retour derrière un banc.

À l’approche du lancement de la campagne 2022-2023 le 22 septembre sur la patinoire des champions en titre de la coupe du Président, les Cataractes de Shawinigan, voici ce que vous avez peut-être raté durant la dernière saison morte.

 

Ils ont quitté pour les pros

C’est sans leur monstre à deux têtes que Daniel Renaud et les Cataractes amorceront la défense de leur titre contre les Olympiques de Gatineau. Le capitaine Mavrik Bourque – seul joueur de la ligue à maintenir une moyenne de points par match supérieure à 2,00 l’an dernier – et son complice Xavier Bourgault tentent aujourd’hui leur chance chez les Stars de Dallas et les Oilers d’Edmonton respectivement.

Dans les Maritimes, les Sea Dogs de Saint John ont fait leurs adieux au joueur par excellence en titre dans la LHJMQ et joueur le plus utile de la dernière Coupe Memorial, William Dufour, qui fait ses débuts dans l’organisation des Islanders de New York. Hendrix Lapierre, qui a complété son stage junior avec un Titan d’Acadie-Bathurst qui visait grand l’an dernier, vise quant à lui un poste au sein de la formation régulière des Capitals de Washington après une saucette à l’automne 2021.

Xavier Simoneau, un espoir des Canadiens de Montréal qui endossait l’an dernier les couleurs des Islanders de Charlottetown à l’âge de 20 ans, a pour sa part signé un contrat d’une saison à un volet avec le Rocket de Laval. Son coéquipier de la dernière campagne, Lukas Cormier, est prêt à faire le saut chez les Golden Knights de Vegas après deux conquêtes consécutives du trophée Émile-Bouchard, remis chaque année au défenseur par excellence de la LHJMQ.

Patrick Guay, acquis des Islanders par l'Armada de Blainville-Boisbriand en marge du dernier repêchage, ne se pointera finalement jamais dans les Basses-Laurentides. Sélectionné en 5e ronde par les Golden Knights à sa troisième année d'admissibilité, le marqueur de 55 buts l'an passé a signé cette semaine une entente de deux ans avec le club-école de Vegas dans la Ligue américaine.

*Autres joueurs notables faisant le saut chez les professionnels : Elliot Desnoyers (Mooseheads), Xavier Parent (Phoenix), Philippe Daoust (Sea Dogs), Vincent Sévigny (Sea Dogs), Bennett MacArthur (Titan).

 

Olivier NadeauIls ont été échangés

Olivier Nadeau : Cataractes  Olympiques

Les services de l’attaquant de 19 ans ont coûté cher à Louis Robitaille. En retour de l’espoir des Sabres de Buffalo, le directeur général et entraîneur-chef des Olympiques a dû céder deux choix de première ronde, un autre de deuxième tour, ainsi que le défenseur Thomas Hébert. L’une de ces sélections de première ronde lui a toutefois été retournée puisque Nadeau a été opéré à une épaule en juillet et ne sera pas à sa disposition avant les Fêtes. Les Olympiques, qui comptent huit autres joueurs repêchés par un club de la LNH dans leur formation, peuvent cependant se permettre d’attendre le retour de celui qui a amassé 35 buts et 43 passes en 65 matchs l’an dernier.

Robert Orr : Mooseheads  Olympiques

« Bobby » Orr est l’un des espoirs de la LNH vers qui Robitaille planifie de se tourner pour pallier l’absence de Nadeau, mais aussi celle d’Antonin Verreault, qui ne jouera pas avant le mois de novembre afin de se remettre d’une opération à un poignet. En trop à Halifax, où l’émergence de jeunes attaquant prometteurs a convaincu le directeur général Cam Russell à l’échanger en retour de sélections de 2e et 5e rondes, le choix de 5e ronde des Hurricanes de la Caroline obtient une belle opportunité de se relever d’une campagne 2021-2022 au cours de laquelle il a été plus effacé avec une récolte de 21 buts et 23 passes.  

Josh Lawrence : Eagles  Armada

L'Armada a peut-être perdu un marqueur de 100 points en Patrick Guay, elle en a néanmoins un autre dans ses rangs. Josh Lawrence, acquis en échange de Charles Boutin et un choix de 1re ronde, notamment, vient de remporter la Coupe Memorial avec les Sea Dogs. Le joueur de 20 ans a été invité au camp d’entraînement des Sharks de San Jose. Outre Lawrence, le directeur général de l’Armada Pierre Cloutier a également solidifié sa défense en obtenant le vétéran Zach Biggar du Titan.

Charles-Antoine Lavallée : Cataractes  Saguenéens

Un gardien de 20 ans au sein d’une équipe de la LHJMQ, ce n’est pas idéal. Imaginez deux. Le directeur général des Cataractes Martin Mondou a ainsi choisi Antoine Coulombe et sacrifié Charles-Antoine Lavallée, qu’il a refilé aux Saguenéens de Chicoutimi en retour d’un choix de 4e ronde. En 30 matchs l’an dernier, Lavallée a affiché une moyenne de 2,40, la meilleure du circuit, et un taux d’efficacité de ,912, ce qui lui a valu une place dans le top-5.

*Dans les autres transactions notables survenues durant la saison morte, les Islanders ont liquidé leurs actifs en cédant notamment le défenseur Oscar Plandowski, un espoir des Red Wings de Detroit, ainsi que l’attaquant Drew Elliott aux Voltigeurs de Drummondville. L’attaquant Cole Huckins, un choix de 3e ronde des Flames de Calgary, s’est quant à lui joint au puissant Phoenix en provenance de Bathurst. La reconstruction étant bien amorcée chez le Titan, le défenseur Marc-André Gaudet, un choix de 5e ronde des Blues de St Louis au dernier repêchage, a de plus été cédé aux Saguenéens.

 

Du nouveau derrière le banc

Gordie Dwyer – Titan d’Acadie-Bathurst

Payant de son poste l’élimination surprise des Sea Dogs de Saint John au premier tour des séries le printemps dernier, l’entraîneur-chef Gordie Dwyer n’a pas tardé à se retrouver du boulot. Et il n’en manque pas. Appelé à la rescousse par le Titan, Dwyer a non seulement comme mandat de remplacer Jason Clarke derrière le banc du club en reconstruction, mais aussi dans les fonctions de directeur général à la suite du départ de l’Ontarien pour la Ligue américaine. Quatre jours après l’annonce de son embauche le 11 août, le camp d’entraînement s’amorçait…

Jon Goyens – Eagles du Cap-Breton

Deux ans après avoir remis sa démission au Drakkar de Baie-Comeau pour des motifs familiaux, Jon Goyens effectue un retour dans la LHJMQ au Cap-Breton. Après deux années au cours desquelles la pandémie a forcé ce « hockey nerd » à se réinventer, notamment en multipliant les projets médiatiques, Goyens n’a pu résister à l’appel du coaching. Alors qu’une offre d’un club de la LNH pour devenir dépisteur reposait également sur sa table, Goyens a préféré celle de Sylvain Couturier, le nouveau DG des Eagles, qui l’invitait à l’épauler dans son projet. Avec le tout premier choix du dernier repêchage, le défenseur Tomas Lavoie, de même deux autres choix de première ronde en 2022 qui ont percé sa formation – William Shields et Thomas Desruisseaux –, Goyens a de quoi travailler. 

Travis Crickard – Sea Dogs de Saint John

Gardiner MacDougall n’était que de passage à Saint John. Celui qui avait accepté de prêter ses services aux Sea Dogs le temps du tournoi de la Coupe Memorial est de retour à l’Université du Nouveau-Brunswick, où il tentera de mener ses Reds à une autre conquête. Pour le remplacer, les champions canadiens ont pigé à l’interne, offrant une promotion à l’entraîneur adjoint Travis Crickard, arrivé en novembre 2021.

Simon Gagné – Remparts de Québec

Tranquillement pas vite, les Remparts préparent l’après-Patrick Roy. Après s’être dit incertain quant à son avenir avec les Diables Rouges, la légende a finalement annoncé son retour pour au moins une autre saison. Pour l’épauler, il a offert le poste de deuxième entraîneur adjoint à Simon Gagné, tout en ne cachant pas qu’il voyait en lui un successeur potentiel. L’ancien joueur étoile des Remparts fera toutefois une entrée en douceur dans le circuit, lui qui ne sera pas de tous les voyages de l’équipe afin d’apprivoiser sa nouvelle réalité.

*Ailleurs dans la ligue, l’entraîneur-chef du Drakkar de Baie-Comeau Jean-François Grégoire a vu les fonctions de DG s’ajouter à sa définition de tâche à la suite du départ de Pierre Rioux. Pour l’épauler dans ses nouvelles tâches de DG, il a embauché l’expérimenté Mario Durocher à titre d’adjoint. Chez les Huskies de Rouyn-Noranda, l’adjoint au DG et dépisteur en chef Yannick Gaucher a lui aussi hérité du titre de DG, succédant à Marc-André Bourdon, maintenant dépisteur pour le Lightning de Tampa Bay.   

 

Les p’tits nouveaux

Tomas LavoieBon nombre de joueurs sélectionnés en première ronde du dernier repêchage feront leurs débuts cette saison dans le circuit québécois, à commencer par le premier appelé, le défenseur Tomas Lavoie avec les Eagles du Cap-Breton. À 6 pi 3 po et 210 lb déjà, le grand droitier a le physique pour se débrouiller dès sa première campagne. En entrevue au Cape Breton Post peu après le repêchage, le directeur général des Eagles Sylvain Couturier affirmait que Lavoie jouerait « une tonne de minutes avant longtemps ».

Sélectionné tout juste après Lavoie au deuxième rang, le gardien Gabriel D’Aigle devrait quant à lui jouer de 20 à 25 matchs devant le filet des Tigres de Victoriaville. Âgé d’à peine 15 ans, celui qui est perçu par les observateurs comme l’un des espoirs québécois les plus prometteurs à sa position partagera le demi-cercle avec le vétéran de 19 ans Nathan Darveau.

Les attaquants Maxim Massé (Saguenéens), Justin Poirier (Drakkar), Bill Zonnon (Huskies), Éliot L’Italien (Armada) et Quinn Kennedy (Océanic), de même que les défenseurs Spencer Gill (Océanic), Owen Phillips (Mooseheads) et Julien Lanthier (Drakkar) ont également percé leur formation respective après avoir été sélectionnés dans le top-10 du dernier encan.

Au total, 15 des 18 joueurs repêchés en première ronde font le grand saut cette saison.

 

Les espoirs des Canadiens

Un seul joueur de la LHJMQ s’est ajouté au bassin d’espoirs des Canadiens lors du dernier repêchage : Miguël Tourigny. Bien que les droits du spectaculaire défenseur appartiennent toujours au Titan, celui-ci n’a pas caché son désir de jouer sa saison de 20 ans chez les professionnels plutôt que dans le circuit Courteau.

Qu’il se ravise ou non, tous les regards seront tournés, avec raison, vers Joshua Roy. Meneur offensif d’un Phoenix de Sherbrooke qui vise le premier titre de son histoire cette saison, le choix de 5e ronde des Canadiens en 2021 part favori dans la course au titre de meilleur pointeur de la LHJMQ, un honneur qu’il a raflé l’an dernier grâce à ses 119 points (51 buts et 68 passes). Riley Kidney, la sélection de 2e tour du CH en 2021, figure dans la liste de ses poursuivants. Reste à voir si l’auteur de 100 points (30 buts et 70 passes) quittera Bathurst durant la fenêtre hivernale des transferts, lui qui risque d’être l’un des joueurs les plus désirés sur le marché.

William Trudeau, un choix de 4e ronde en 2021, sera pour sa part de retour à la ligne bleue des Islanders. À sa quatrième saison, il jouera une fois de plus un rôle de premier plan.