SOMMAIRE

EDMONTON – Pour ce qu’ils valaient, les doutes qui circulaient après l’entrée en matière peu convaincante d’Équipe Canada au Mondial junior ont été dissipés avant que le soleil ne se couche une nouvelle fois derrière les gratte-ciel du centre-ville d’Edmonton.

Vingt-quatre heures après avoir disposé non sans peine de la Lettonie, les représentants de l’Unifolié ont été avares de faux espoirs envers ceux de la Slovaquie, qui n’ont jamais été dans le coup dans une dégelée de 11-1.

Mason McTavish s’est occupé d’animer l’attaque canadienne avec une production de six points. La pépite des Ducks d’Anaheim a préparé les buts de Connor Bedard et Will Cuylle en première période, a complété un tour du chapeau sur une descente à 2-contre-0 avec Joshua Roy en deuxième puis a ajouté un quatrième but au dernier tiers.

« Mac, c’est notre capitaine, c’est un joueur de calibre LNH. Je ne crois pas que quiconque peut se dire surpris par ce qu’il nous procure sur la patinoire », a vanté Cameron après la rencontre.

Il restait environ seize minutes au match lorsque McTavish est devenu le septième joueur de l’histoire du tournoi, si on inclut l’exploit réalisé par Bedard en décembre dernier, à inscrire quatre buts dans un même match. Ses coéquipiers ont travaillé fort pour lui offrir sa propre page d’histoire, mais leur quête s’est arrêté à court de l’objectif.

« Connor a compris bien avant moi qu’il m’en manquait un pour battre le record, a dit McTavish.  J’ai eu l’impression qu’il m’a cherché durant tout le match. »

« C’est toujours bien de voir un coéquipier qu’on apprécie connaître une performance de la sorte. Il a maintenant sa propre place dans l’histoire du tournoi », a ajouté Logan Stankoven.

« Ça aurait été cool qu’il se rende à cinq, mais quatre buts, c’est une belle petite soirée », a bien synthétisé Kent Johnson.

Roy a terminé sa soirée avec quatre points, mais il a perdu sa place à l’aile gauche du premier trio en cours de rencontre. Celle-ci a été comblée par Brennan Othmann, qui s’est mérité une spectaculaire promotion après avoir été laissé de côté dans le premier match. Sur le chemin de sa rédemption, l’espoir des Rangers de New York a cueilli un but et deux mentions d’aide.

Roy s’est quant à lui retrouvé sur une unité avec William Dufour et Zack Ostapchuk. C’est en leur compagnie qu’est venue la moitié de sa production offensive, dont son premier but du tournoi.

« Sans vouloir paraître trop arrogant, le match était plié. Ça nous a donné la latitude nécessaire pour tenter certaines expériences dont on avait discuté entre nous », a justifié Cameron.

« Un pas dans la bonne direction »

Avant même que Cameron ait eu le temps de compléter une première rotation de ses trios, il était clair que ses protégés avaient une meilleure partie que la veille dans les jambes. Des bons coups d’épaules ici, des mains magiques en démonstration là. L’œil averti a vite compris que le suspense serait inexistant.

« C’était assurément un pas dans la bonne direction, a apprécié l’entraîneur. On a quand même eu des hauts et des bas, ce qui est normal, mais je nous ai trouvé plus rapides et plus en confiance avec la rondelle. Quand tout le monde sait où la rondelle s’en va, ça aide à jouer de façon plus fluide. »

« Hier, la Lettonie ne nous a pas laissé grand-chose en début de match et je pense que ça nous a ralentis un peu. Aujourd’hui, c’était notre but de vraiment commencé fort et on a réussi à le faire. Avec un départ comme celui qu’on a connu, ça devenait difficile pour eux de revenir dans le match. »

Le seul but des Slovaques a été l’œuvre de l’attaquant des Saguenéens Matej Kaslik, qui en compte maintenant trois depuis le début de la compétition.

À son premier départ devant le filet du Canada, Dylan Garand a fait 22 arrêts.

L’espoir du Canadien Riley Kidney a été laissé dans les gradins. Même chose pour le défenseur Carson Lambos, qui a cédé son poste à Ethan del Maestro.

Ridly Greig n’a pas joué en troisième période. Cameron a dit l’avoir laissé sur le banc par mesure préventive et a offert un « non » prudent lorsqu’on lui a demandé s’il avait des inquiétudes quant à son statut pour la suite du tournoi.

Le prochain match du Canada aura lieu samedi contre la Tchéquie.

Bedard marque encore le premier but!

 

Cuylle bat le gardien de vitesse à 2 contre 0
Othmann fait payer une bourde cash
Contestation ratée, un 2e dans le tournoi pour Zellweger
Un 3 contre 0?! Vraiment?!
Bedard paie le prix et McTavish complète son tour du chapeau
Roy marque le 10e but du Canada