Passer au contenu principal

La puissante attaque des Americans vient à bout du Rocket, qui s'incline 7 à 4

Publié
Mise à jour

ROCHESTER, N.Y. - Mason Jobst a enregistré un tour du chapeau et les Americans de Rochester ont défait le Rocket de Laval 7-4, vendredi soir, au Blue Cross Arena.

Jobst a marqué deux buts de suite en première période pour donner du momentum à son équipe et il a scellé l'issue de la rencontre dans un filet désert, au troisième vingt.

Brandon Biro et Lukas Rousek ont tous les deux amassé un but et une aide pour les Americans (4-1-1), qui ont vengé leur revers subi à Laval la semaine dernière. Isak Rosen et Matthew Savoie ont ajouté un but chacun dans la victoire alors que Kale Clague a récolté trois mentions d'assistance.

Devin Cooley a résisté à plusieurs reprises alors que les Americans jouaient avec un homme en moins et il a conclu l'affrontement avec 36 arrêts.

Lias Andersson a fait mouche à deux occasions pour le Rocket (1-4-1), qui présente la pire défensive de la Ligue américaine de hockey. Mattias Norlinder et Logan Mailloux ont également marqué dans une cause perdante.

Le jeune Jacob Dobeš a connu un match en dents de scie, cédant six fois en 39 lancers.

Le Rocket se mesurera au Crunch de Syracuse, samedi soir.

La défense plie encore

Le Rocket a rapidement obtenu une occasion d'ouvrir le pointage lorsque Brett Murray a été pris en défaut dans le territoire ennemi.

La troupe de Laval a éprouvé des difficultés à s'installer près du filet des Americans et Xavier Simoneau a commis un revirement à sa ligne bleue. Rousek a réussi à résister à l'accrochage de Norlinder et il a déjoué Dobeš.

Norlinder s'est bien repris moins de deux minutes plus tard. Le jeune défenseur s'est moqué de Michael Mersch et il a décoché un tir qui a touché le bâton de Jobst avant de tromper la vigilance de Cooley.

Les hommes de Jean-François Houle ont pris les devants à mi-chemin en première période par l'entremise de Mailloux. Son tir des poignets de la pointe s'est faufilé derrière le gardien adverse.

L'équipe locale a cependant répliqué de la meilleure façon possible. Sur le flanc droit, Jobst a contourné Norlinder et il est revenu devant pour enfiler l'aiguille. Seulement 53 secondes plus tard, en avantage numérique, le tir flottant de Jobst a terminé son élan au fond du filet.

Le Rocket a amorcé le deuxième engagement du bon pied et il a créé l'égalité dès la 30e seconde de jeu. Le tir de Mitchell Stephens a touché le casque de Cooley avant de donner contre la baie vitrée derrière lui. La rondelle est revenue devant et elle a été touchée par Andersson, qui freinait dans le demi-cercle. Après révision, le but a été accordé.

Les unités spéciales ont une fois de plus servi la cause des Americans, à 9:54. Alors que Jayden Struble était assis au banc des pénalités, Biro a profité de l'espace devant lui pour placer la rondelle dans la lucarne, par-dessus la mitaine de Dobeš.

Les Americans ont aussi été capables de marquer à forces égales. Le tir de la pointe de Clague a été redirigé dans le filet par Rosen, qui venait de quitter son banc.

Les visiteurs ont raté deux occasions en supériorité numérique, en fin de deuxième période et au début du dernier tiers, et ils ont payé le prix quand Savoie a battu Dobeš entre les jambières.