Passer au contenu principal

RÉSULTATS

Le Canada est blanchi; vilaine chute de Guangpu Qi

Publié
Mise à jour

Ne comptant qu'un représentant en super-finales, le Canada a été blanchi de la Coupe du monde des sauts acrobatiques de Lac-Beauport, assombrie par la violente chute du meneur au classement du globe de cristal, le Chinois Guangpu Qi.

Dernier à s'élancer, Qi, vainqueur samedi et en bonne position de réussir le doublé après avoir dominé la finale 1, a semblé complètement désorienté dans les airs. Il a tenté de corriger avant d'atterrir, mais il s'est présenté de dos dans l'aire d'atterrissage. Il a lourdement chuté et sa tête a violemment touché la neige.

Qi a glissé sans bouger jusqu'au bas de la piste, où des membres de l'équipe chinoise et le personnel médical ont rapidement accouru. Après de longues minutes, on lui a stabilisé le cou et on l'a installé sur une civière pour lui faire quitter le parcours.

Qi était conscient au moment de quitter la piste. En début de soirée, les organisateurs ont indiqué que le sauteur chinois souffre d'une commotion cérébrale. Pour l'instant, il ne souffrirait d'aucune autre blessure sérieuse.

« On est tous très proches, on s'entend super bien et on est tous des amis, a souligné le Québécois Lewis Irving. Donc, de voir quelqu'un comme Qi faire ça, un skieur qui a beaucoup d'expérience (NDLR: il est le plus vieux du circuit à 33 ans) et qui est très bon sur le circuit, on n'aime jamais ça voir ça. On souhaite toujours le mieux pour tout le monde. On va souhaiter que ce n'est rien de trop grave et qu'il va pouvoir revenir rapidement. »

Cette chute a possiblement privé la Chine d'un triplé au lendemain du Nouvel An lunaire, alors que les compatriotes de Qi, Yigan Zhang et Xindi Wang — qui a atterri une quintuple vrille — ont dominé la super-finale avec des pointages des 119,03 et 108,50.

Irving, seul Canadien de cette grande finale, a terminé au pied du podium après avoir éprouvé des ennuis à l'atterrissage. Il s'agit d'un deuxième top-6 en autant de jours pour le Québécois.

« Ça été un super week-end, avec la foule, les parents et les amis, a dit Irving. (...) C'était dans mes objectifs de venir ici et de connaître un bon week-end. »

« C'est sûr que si on m'avait parler de faire deux top-6 avant la compétition, je n'aurais pas apprécié. Mais là, une fois que tout est fini, que je suis en santé et que tout va bien, je suis très content des deux résultats. »

Les huit autres représentants de l'Unifolié inscrits au départ n'ont pu franchir l'étape de la qualification. Pierre-Olivier Côté, Émile Nadeau — troisième samedi —, Miha Fontaine et Alexandre Duchaine ont terminé en tir groupé aux 13e, 14e, 15e et 16e places. C'est la première fois en six étapes que Duchaine n'atteint pas au moins la finale d'une Coupe du monde cette saison.

Victor Primeau (24e), Anthony Noël (25e), Elliot Beauregard (27e) et Gabriel Dion (28e) ont aussi pris part à cette sixième compétition de la saison.

Vinecki de retour au sommet

Du côté féminin, après avoir été exclue des rondes finales samedi, l'Américaine Winter Vinecki s'est bien reprise en remportant l'étape de dimanche avec une récolte de 97,88 points. Elle a devancé la Chinois Meiting Chen (88,12) et l'Australienne Danielle Scott (81,42).

Vinecki a décidé d'y aller avec une rare manoeuvre triple du côté féminin, un choix payant.

« C'était difficile aujourd'hui avec le vent et la pluie, a déclaré la gagnante. Je suis heureuse d'avoir terminé ça sur mes pieds. »

Les Canadiennes Marion Thénault, première après les qualifications, et Alexandra Montminy ont vu leur parcours se terminer en finale 1. Thénault a eu du mal à l'atterrissage et a conclu en neuvième place, tandis que Montminy a chuté et a pris le 12e rang.

« C'est le même saut que je fais toujours [à cette étape]. Peu importe ce que les autres font, je ne change pas de plan, car je ne me soucie que de mes sauts, pas de ceux des autres, a expliqué une Thénault déçue dans la zone mixte. C'est complètement ma faute, ce n'est pas dû à des éléments extérieurs. »

« C'est super décevant. Je sais très bien que je peux être sur le podium. »

La journée de travail de Charlie Fontaine et Rosalie Gagnon avait pris fin en qualification. Les deux femmes, qui avaient participé à la finale 1 la veille, ont conclu en 14e et 15e places.

Mouvement au sommet

La victoire de Vinecki lui a permis de reprendre le maillot jaune de meneuse au classement des mains de Scott, qui le lui avait soutiré la veille. Vinecki ne détient toutefois qu'une avance de 12 points devant Scott, 352 contre 340.

La médaille d'argent de Meng lui a aussi permis de devancer Thénault au troisième rang. La Chinoise compte 238 points, contre 211 pour la Sherbrookoise.

Chez les hommes, Qi occupe toujours le premier rang à 340 points, 70 de mieux que Wang et 90 de plus que le Suisse Pirmin Werner, 10e dimanche.

Duchaine a perdu un rang pour glisser en sixième place à 202 points. Le week-end d'Irving lui a toutefois permis de se hisser dans le top-10, alors que ses 156 points lui confèrent maintenant le neuvième rang.

Il ne reste que deux étapes pour départager le plateau et l'état de santé de Qi pourrait avoir une grande incidence sur le classement final. Ces deux dernières étapes de la saison seront présentées à la Coupe du monde d'Almaty, au Kazakhstan, du 8 au 10 mars, où les bosseurs seront aussi de la partie.